segorama-segolene-royal

Revenons aux fondamentaux de la démocratie: le pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple!

Ségolène Royal invitée de Christophe Barbier sur I Télé et du salon de l'Agriculture - Actualité du 27 février 2014

 Ségolène Royal était l’invitée de Christophe Barbier sur I Télé

 

Le Parisien - Royal et le remaniement : «Mieux vaut faire envie que pitié! »

Un retour au gouvernement ? «Ecoutez, mieux vaut faire envie que pitié ! C'est mieux quand ça monte que quand ça descend» répond la présidente de la région Poitou-Charentes dans un grand éclat de rire. «Moi je ne réclame rien. Mais vous connaissez mon engagement politique. Et si on me propose quelque chose, je vous dirai ce que j'ai l'intention de répondre, à ce moment-là » ajoute-t-elle...

Le Parisien - Gouvernement : le retour programmé de Ségolène Royal

Le come-back de Ségolène Royal au gouvernement ? « Il est évident que c'est acté ! », lance l'un de ses fidèles. Au sommet de l'Etat, de fait, on n'utilise quasiment plus le conditionnel pour parler de son retour...

Le Figaro - Remaniement : retour royal pour Ségolène ?

Pour Christian Delporte, l'ex-candidate à la présidentielle a pour elle sa fidélité à Hollande et le fait de ne s'être jamais ouvertement opposée au gouvernement sur les sujets clivants, tout en adoptant une ligne personnelle sur d'autres...

Région

Nouvelle République - Ségolène Royal : " Je reconnais que je demande beaucoup "

Salon de l'Agriculture

Nouvelle République - Ségolène Royal a reçu un accueil chaleureux ce matin au Salon de l'agriculture

La présidente du conseil régional de Poitou-Charentes a reçu un accueil chaleureux ce matin au Salon de l'agriculture, porte de Versailles. "Je ne boude pas mon plaisir, c'est très agréable", reconnaît-elle.

Si Ségolène Royal doutait de sa popularité, l'accueil qu'elle a reçu ce matin au Salon de l'agriculture de Paris ne pouvait que conforter le sondage paru le même jour dans Paris Match selon lequel les Français la plébisciteraient pour s'installer au ministère de l'Intérieur. Mais la présidente du conseil régional de Poitou-Charentes n'est pas du genre à douter : "On m'annonce à la Justice, à l'Ecologie, à l'Education ; après l'accueil que j'ai reçu ici, on va m'annoncer à l'Agriculture ", s'amuse-t-elle en assurant être très heureuse "à la tête de (sa) région"...

Centre Presse - Ségolène Royal superstar au Salon, porte de Versailles

Centre Presse - Poitou-Charentes : Ségolène Royal propose une aide de 500€ par mois pour les agriculteurs en difficulté

La présidente du conseil régional de Poitou-Charentes n'est pas venue au Salon de l'agriculture les mains vides, aujourd'hui. Dans un discours prononcé à la mi-journée sur le stand de sa région, Ségolène Royal a annoncé la création prochaine d'une aide de 500 euros par mois pour les agriculteurs picto-charentais en difficulté en contrepartie de missions d'intérêt général comme la plantation de haies ou le conseil dans les potagers urbains. Selon ses services, une centaine d'éleveurs, essentiellement de chèvres, seraient potentiellement concernés. "Ce n'est pas de l'assistanat", a précisé la présidente de la Région. "C'est une reconnaissance du rôle de l'agriculteur et de l'éleveur dans nos espaces ruraux." Les modalités du versement de cette aide sont encore à préciser...

Sud Ouest - Salon de l'agriculture. Ségolène Royal, la marraine des Parthenaises

VIDEO BFM TV - La passion de Ségolène Royal pour les agneaux

VIDEO - Quand Ségolène Royal "sauve" un agriculteur au Salon de l'Agriculture

BFM TV - Ségolène Royal au gouvernement? "On verra!"

Les Français voient Ségolène Royal au ministère de l'Intérieur - Actualité du 26 février 2014

Le tweet du jour

Sondage Paris Match via Le Figaro - Ségolène Royal plébiscitée au ministère de l'Intérieur en cas de remaniement, selon un sondage

Quel est le gouvernement rêvé des Français? Alors que les rumeurs sur un éventuel remaniement refont surface, Paris Match publie dans son édition à paraître ce jeudi un sondage Ifop* sur les souhaits de changement au sein de l'équipe gouvernementale.

Pour Matignon, le favori est  Manuel Valls...

Si Manuel Valls part à Matignon, qui va le remplacer àl'Intérieur ? Surprise, c'est Ségolène Royal qui remporte les faveurs des sondés. Avec 19% des suffrages, la présidente de la région Poitou-Charentes, qui pense comme Manuel Valls que la gauche doit s'emparer de la thématique sécuritaire, arrive devant Claude Bartonole et François Rebsamen, ce dernier faisant pourtant figure de favori.

Interrogé mercredi matin sur Radio Classique, Guillaume Garot, ministre de l'Agroalimentaire très proche de Ségolène Royal s'est réjoui que «les Français reconnaissent les qualités de Segolene. Elle mérite sa place au gouvernement. C'est une grande femme d'État»...

 

Jean Vincent Placé voit Ségolène Royal à la tête d'un grand ministère de l'écologie - Actualité du 20 février 2014

Crédits photo : Razak

Talk Orange Le Figaro - Jean Vincent Placé voit Ségolène Royal à la tête d'un grand ministère de l'écologie

Si l'exécutif manquait d'idées pour faire entrer au gouvernement de nouvelles têtes, Placé lui en propose une : Ségolène Royal. "Elle est très bien. Elle a du charisme. J'ai cru comprendre qu'elle était disponible C'est quelqu'un qui a de grandes capacités pour prendre un grand portefeuille comme l'avait eu Jean-Louis Borloo sur les questions écologiques. Mais le choix relève du président", rappelle judicieusement le sénateur...

Voir la vidéo sur dailymotion (à partir de la 8ème minute)

Le tweet du 20 février

Ségolène Royal sera un atout de poids pour la suite du quinquennat - Actualité du 14 février 2014

Le tweet du 18 février

Le tweet du 16 février 2014

Agenda prévisionnel de Ségolène Royal a partir du 14 février 2012

Samedi 22 et dimanche 23 Mars 15h30 Salon du Livre/Paris – Dédicace du livre « Cette belle idée du Courage »

Crédits photo : Razak

Paris Match - Ségolène Royal se rêve en super ministre

... Ségolène va bien, très bien même. Envolées les idées noires de l’été 2012 après son humiliante défaite à l’élection législative de La Rochelle. Oubliés les moments de découragement et de colère pendant les mois qui suivirent : l’impression d’être au fond du trou, de ne plus avoir prise sur rien...

Petit à petit, Ségolène Royal remonte la pente. « Elle est coriace, Ségo. C’est une dure à cuire. Pas un perdreau de l’année. On ne peut pas avoir été députée, ministre, présidente de région, candidate à l’élection présidentielle si on n’est pas solide...

Se remettre au travail. Tout de suite. C’est l’obsession de Ségolène Royal, qui fait savoir avec insistance à François Hollande – avec qui elle est en relation téléphonique constante – qu’elle est plus que prête à revenir dans le « dispositif ». Ségo rêve de prendre la tête d’un grand ministère de l’Industrie, de l’Ecologie et de la Transition énergétique, à la Borloo : « On ne peut plus se contenter d’un ravalement de façade, c’est trop tard. Il faut renverser la table, trancher, faire des choix radicaux. » Un ton pugnace qui fait penser à celui d’Arnaud Montebourg, qu’elle n’aime pourtant pas beaucoup...

Guillaume Garot considère ainsi qu’elle est un « atout de poids pour la suite du quinquennat...

Pacte pour l'emploi des jeunes : Les métiers qui recrutent

Confortée par les derniers chiffres du chômage plutôt encourageants en Poitou-Charentes, la région poursuit ladynamique engagée dès 2011 avec la grande cause régionale "Pacte pour l'emploi des jeunes".

Le Pacte pour l'emploi des jeunes, c'est un ensemble d'actions concrètes pour :

  • vous aider à trouver un emploi,

  • vous former à des métiers d'avenir,

  • trouver une première expérience professionnelle

  • accompagner votre création d'entreprise et vos recrutements

Toutes les aides de la Région pour :

Les tweets du 14 février

Les tweets du 15 février

Europe 1 - L'hommage de Royal à Brian Joubert

Le Français Brian Joubert, champion du monde 2007, a annoncé qu'il mettait un terme à sa carrière, vendredi à Sotchi à l'issue du programme libre de patinage artistique des Jeux olympiques. Juste après l'annonce de sa retraite sportive, la présidente de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal, a voulu lui rendre hommage sur son compte Twitter. Né à Poitiers, Joubert pourrait bientôt ouvrir une école de glace dans sa ville natale...

Mia Electric en redressement judiciaire : réactions des salariés et de Ségolène Royal - Actualité du 12 février

AFP - Le constructeur automobile Mia Electric en redressement judiciaire

Le constructeur automobile Mia Electric a été placé mercredi en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Niort, a-t-on appris auprès de la présidente de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal.

"La mise en redressement judiciaire est la moins mauvaise solution et va nous permettre de mettre à plat les comptes et la stratégie de l'entreprise", a déclaré à l'AFP la présidente de la région, actionnaire dans Mia, société reprise en juin 2013 par un consortium d'investisseurs, Focus Asia.

L'entreprise a été placée en observation pour une période de six mois, a-t-elle précisé.

"On ne baisse pas les bras", a poursuivi Mme Royal. "La bataille industrielle pour la voiture électrique 100% française continue", a-t-elle ajouté, en soulignant que cela permettrait notamment d'exiger de la présidente de la société, la franco-coréenne Michèle Boos, "de tenir ses engagements sur les investissements" qu'elle promettait au moment de la reprise...

VIDEO/La Nouvelle Republique - Mia Electric : les réactions des salariés et de Ségolène Royal

Juste après la lecture du document remis par le tribunal de commerce de Niort (Deux-Sèvres), le mercredi 12 février, les délégués syndicaux CFE-CGC et CFDT des salariés (chez le constructeur automobile Mia Electric), réagissent. Réaction, également, de la présidente du Poitou-Charentes : Ségolène Royal...

 

 

 

Sondages BVA, CSA et TNS : Ségolène Royal retrouve un Désir d'Avenir - Actualité du 6 au 7 février 2014

segolene royal razak europe 1

Crédits photo : Razak

Le Figaro - Ségolène Royal : du retour possible au retour probable

En octobre 2012, elle ne «s'interdisait rien». En janvier 2013, elle jugeait le scénario «possible». En juin dernier, elle avait dit «pourquoi pas?» En novembre, elle se disait «prête». L'hypothèse d'un retour de Ségolène Royal au gouvernement a des allures de feuilleton dont un nouvel épisode s'écrit à chaque turbulence gouvernementale...

Cette fois sera-t-elle la bonne ? À nouveau, la rumeur revient. Et cette fois, plus crédible qu’elle le fut jamais. Pour entrer au gouvernement, il vaut mieux être demandé que le demander. Or, depuis le début du quinquennat, la candidate à la présidentielle de 2007 avait donné le sentiment d’épancher son impatience d’être appelée ; c’est-à-dire d’être reconnue.

Alors que la question d’un remaniement revient une fois de plus sur le tapis, la situation de Ségolène Royal a changé. Sa cote remonte spectaculairement quand celle de François Hollande ne cesse de chuter. Dans le baromètre Figaro Magazine-TNS Sofres, elle gagne 5 points quand le chef de l’État en perd 3 et Manuel Valls 7. Aujourd’hui, c’est moins elle qui a besoin du gouvernement pour exister que le gouvernement qui aurait besoin d’elle pour résister.

La rumeur est repartie avec la « clarification » sentimentale du président. « Valérie Trierweiler étant partie, rien ne s’oppose à un retour de Ségolène », confiait dès l’officialisation de la séparation un ministre, constatant le retour des proches tenus à distance par l’ex-première dame. Mais, et cette séquence privée l’a montré, c’est en politique que François Hollande gère ses affaires. Au-delà de la disparition d’un veto marital, c’est donc en évaluant d’éventuels bénéfices politiques que le chef de l’État décidera ou non de faire appel à celle qui partagea sa vie durant près de trente ans.

Que lui apporterait donc Ségolène Royal ? D’abord du renouveau. Ses proches le disent : cela faisait longtemps, depuis 2007, qu’ils ne l’avaient pas vue aussi en forme. Dans une équipe qui est, aux yeux des Français, usée et discréditée, sa présence redonnerait de l’oxygène et du dynamisme au gouvernement. Son retour permettrait aussi au président de donner de l’impact et du sens à un remaniement sans avoir à changer de premier ministre.

Ségolène Royal, c’est aussi l’image d’une gauche conquérante, en dépit de sa défaite de 2007. Donc un symbole pouvant provoquer un semblant de « désir d’avenir » à un électorat de gauche aujourd’hui désabusé et démoralisé. Surtout, celle qui avait fait campagne sur le thème de « l’ordre juste » pourrait tenter de rassurer et d’apaiser une société plus à vif et plus en quête de « valeurs » que jamais. Elle qui s’était montrée prudente, sinon réservée, sur le mariage pour tous, ne sera pas celle qui entretiendra des chiffons rouges sociétaux. « Le débat sur les genres pose une question profonde, celle de la place des familles par rapport à l’école. En débattre sans s’invectiver », a-t-elle tweeté il y a quelques jours.

Déjà affaibli par la mise en œuvre hasardeuse de la réforme des rythmes scolaires, Vincent Peillon payera-t-il sa gaffe sur le gel de l’avancement des fonctionnaires ? Jusque dans l’entourage du chef de l’État, certains estiment que sa candidature aux européennes permettrait son départ du gouvernement. Et son remplacement par Ségolène Royal ainsi chargée d’une grande mission de réconciliation avec la société. Ce n’est pas elle en effet qui dirait qu’il faut « arracher les enfants au déterminisme familial ».

Sondage TNS Sofres via Europe 1 - Royal retrouve un Désir d'avenir

Royal grimpe dans les sondages. Pour la première fois depuis son élection, la cote de confiance de François Hollande est tombée sous la barre des 20%, selon le baromètre de février TNS Sofres/Sopra Group/Le Figaro Magazine publié jeudi. Dans ce même baromètre, une ancienne candidate à la présidentielle fait une progression remarquée : Ségolène Royal. Avec 8 points gagnés à gauche et 3 à droite, la présidente de Poitou-Charentes fait un carton. 29 % des Français souhaitent désormais qu’elle joue un rôle à l’avenir, derrière Manuel Valls, Martine Aubry, et Christiane Taubira...

Sondage CSA/Les Echos/Radio Classique - Ségolène Royal dans le tiercé de tête à gauche

EXCLUSIF + DOCUMENT - Ségolène Royal qui n’était pas testée jusque-là dans le baromètre CSA pour « Les Echos » et Radio Classique obtient ce mois-ci 40 % d’opinions favorables.

Elle fait une entre remarquée dans le baromètre CSA pour « Les Echos » et Radio Classique. Ségolène Royal qui n’était pas testée jusque-là obtient ce mois-ci 40 % d’opinions favorables chez les Français. Et surtout, avec 61 % d’image positives chez les sympathisants de gauche, elle se classe en troisième position, derrière Martine Aubry (76 %) et Christiane Taubira (64 %) et à égalité avec Manuel Valls...

Il y a dans la popularité à gauche de Ségolène Royal et Martine Aubry « une prime au retrait de la scène nationale », reconnaît Yves-Marie Cann, directeur en charge de l’opinion chez CSA : « Elles ne sont pas touchées par le mécontentement à l’égard du gouvernement ». Mais, selon le sondeur, leurs assises ne sont pas anecdotique pour autant : « Dans la perspective d’un remaniement, ce sont deux personnalités sur lesquelles il est difficile de faire l’impasse », assure-t-il. Mais tellement de paramètres entrent en compte dans la constitution des équipes gouvernementales...

RAPPEL Sondage BVA - La cote de popularité de Ségolène Royal progresse régulièrement dans l'opinion publique

En décembre 2013, sa cote d'avenir se situait à 24%. Ségolène Royal se plaçait donc derrière Manuel Valls, Martine Aubry et Christiane Taubira mais devant tous les autres membres du gouvernement. Le sondage BVA de janvier 2014 est encore meilleur : il fait de Ségolène Royal la neuvième personnalité politique préférée des Français (31% ; +2) et la seule socialiste à gagner des points dans l'opinion publique...

Les tweets du jour

Internet pour tous : Ségolène Royal déploie le Très Haut Débit en Poitou-Charentes - Actualité du 31 janvier 2014

Le tweet du jour

MyBoox - Angoulême 2014 : Ségolène Royal annonce la création d'une Biennale de la lecture

Présidente de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal a profité de sa venue au 41ème Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême pour annoncer le création d'une Biennale de la lecture...

Ségolène Royal déploie le Très Haut Débit : Poitou-Charentes, Internet pour tous

A l'invitation de Ségolène Royal, Fleur Pellerin, Ministre en charge de l’Économie Numérique, est venue à la Maison de la Région, pour signer ce vendredi 31 janvier un protocole d’accord sur le développement des usages numériques et le Très Haut Débit.

Cette convention permettra de générer plus de 1 000 emplois lors de la construction, de l'exploitation et de la maintenance des infrastructures, avec un chiffre d'affaires important pour les entreprises régionales...

France 3 Poitou Charentes - 60 millions d'euros pour le très haut débit en Poitou-Charentes 

Nouvelle Republique - Poitou Charentes : L'excellence numerique

Chantier d'Eco Construction et accessibilité des personnes à mobilité réduite - Ségolène Royal à Melle et Niort le 30 janvier

Dans son agenda du 30 janvier, Ségolène Royal était à Melle pour une visite sur le chantier d’éco-construction des ateliers relais du site Ecopole, l’inauguration de la mise à niveau d’accessibilité des personnes à mobilité réduite pour l’église, et à Niort pour la remise des trophées sport du Poitou-Charentes.
Ces deux déplacements avaient chacun une importance siginificative parce que, le premier permet de confirmer l’engagement de la Région pour la transition énergétique et le deuxième, pour l’importance que le Poitou-Charentes accorde au sport dans la vie des populations...

Nouvelle République - Biodiversité : Ségolène Royal veut associer la population aux actions

Pas un acteur du milieu ne manquait à l'affiche pour la conférence régionale de l'excellence environnementale pilotée par Ségolène Royal.
Une bonne raison pour la présidente du Poitou-Charentes de s'interroger sur une de ses thématiques favorites : dans une période où le chômage vampirise l'attention des Français et où les élus gèrent l'urgence, l'environnement, une vision à long terme, est souvent sacrifié...

Nouvelle Republique - Conférence régionale de l'excellence environnementale, "la nature ne passionne plus les enfants"

Lettre de Poitou Charentes - Trophées du Sport, Internet pour tous, Année de la lecture, ...

Edito de Ségolène Royal

« La conférence régionale environnementale que j'ai présidée cette semaine a permis de confirmer certains constats préoccupants pour nos territoires.
Par exemple, la dégradation des cours d'eau et la disparition des réseaux de ruisseaux, conséquences d'une irrigation intensive et des premiers impacts du changement climatique.

Face à un enjeu essentiel, la Région agit concrètement : les 240 communes de Poitou-Charentes engagées dans Terre Saine « votre commune sans pesticides » témoignent de cette volonté et montrent aussi l'étendue du travail qui reste à accomplir. C'est pourquoi j'ai proposé d'intensifier nos efforts en intégrant les actions « Trame Verte et Bleue » dans les Contrats Régionaux de Développement Durable 2014-2016 pour accompagner l'aménagement de nos territoires en préservant la biodiversité.

En effet, pour être efficaces, nous devons agir en partenariat, coordonner les bonnes volontés vers un même objectif : l'excellence environnementale.  » 

La cote de popularité de Ségolène Royal progresse régulièrement dans l'opinion publique - Actualité du 28 janvier 2014

Les tweets du 28 janvier

Crédits Photo: Razak

RTL - Ségolène Royal : ses soutiens espèrent son retour au gouvernement

L'ancienne candidate socialiste à la présidentielle 2007, souvent décrite comme espérant récupérer un portefeuille ministériel, pourrait faire son retour au gouvernement. C'est en tout cas ce que pensent ses soutiens, qui refusent de trop s'avancer pour le moment...

L'ancien ministre Jean-Louis Bianco juge plausible un retour de Ségolène Royal : "Je pense qu'elle a la capacité d'être aux plus hautes fonctions de ministre. C'est elle qui a été la première, par exemple, à parler de l'importance de l'entreprise au moment où le président propose un pacte de responsabilité. Elle a parlé du gagnant-gagnant"...

RTL - Pourquoi l'entrée de Ségolène Royal au gouvernement est crédible

Les sondages n'ont souvent que la valeur qu'on leur donne. Pour autant, difficile de ne leur accorder aucune importance lorsqu'ils se succèdent et se ressemblent.Une enquête BVA de novembre 2013 démontrait une certaine impopularité de Ségolène Royal, contrebalancée par une bonne opinion politique des sondés. Ils étaient en effet 47% à considérer que la socialiste aurait fait une meilleure présidente que François Hollande. Ils saluaient également son courage (65%), son autorité (63%) et ses convictions profondes (63%).

En décembre 2013, sa cote d'avenir, mesurée par TNS Sofres pour Le Figaro Magazine, se situait à 24%. Ségolène Royal se plaçait donc derrière Manuel Valls, Martine Aubry et Christiane Taubira mais devant tous les autres membres du gouvernement. Le sondage BVA de janvier 2014 est encore meilleur : il fait de Ségolène Royal la neuvième personnalité politique préférée des Français (31% ; +2) et la seule socialiste à gagner des points dans l'opinion publique...

Baromètre politique BVA Janvier 2014 : Ségolène Royal entre dans le top 10 des personnalités politiques

A la question : "Souhaitez-vous que Ségolène Royal ait davantage d’influence dans la vie politique française ?", de plus en plus de Français répondent "oui". Elle progresse ce mois ci de 2% à contre courant de la plupart des personnalités de gauche...

La Dépêche - BVA : Alain Juppé et Ségolène Royal en forme

Ahmed Laaraj - Ségolène Royal sur la route du sommet

... Ressentir les attentes profondes des français. Comprendre les aspirations les plus intérieures. Cerné la société et avancer en proposant. Véritable artiste politique, d'abord incomprise, elle a trouvé, de ses échecs la voie pour exprimer sa pensée. Dépasser ce pèle-mêle politico-médiatique, que les français voient de loin comme un brouhaha de poussière. Elle s'est placée au dessus, refusant toute intervention sur les polémiques qui poussent comme les champignons, n'hésitant pas à aller "contre" son camp au bénéfice de son camp, mais surtout pour l'intérêt général...

Alors que l'ensemble des personnalités de gauche baissent, elle est la seule qui grimpe (dans le dernier sondage BVA). C'est une évolution qu'elle ne doit à personne, simplement son lien si particulier qu'elle a établie avec les français. C'est donc ça, être "une femme debout et le regard loin"...

 

 

Plus d'articles...

  1. Poitou Charentes : Voeux de Ségolène Royal - Actualité du 26 janvier 2014
  2. Ségolène Royal veut investir dans le réseau routier en Poitou-Charentes - Actualité du 17 janvier 2014
  3. Ségolène Royal était l’invitée du 13 heures de France 2 - Actualité du 12 janvier 2013
  4. Dominique Bertinotti invitée de BFM TV : "Ségolène Royal contribuera au succès de la gauche" - Actualité du 3 janvier 2014
  5. Guillaume Garot : "l'antisémitisme ce n'est pas une opinion, c'est un délit" - Actualité du 30 décembre 2013
  6. Les impôts n'augmenteront pas en Poitou Charentes pour la 9ème année consécutive - Actualité du 20 décembre 2013
  7. Ségolène Royal était l’invitée de Ruth Elkrief sur BFM TV - Actualité du 17 décembre 2013
  8. Ségolène Royal était l’invitée de Christophe Barbier sur I Télé - Actualité du 16 décembre 2013
  9. Ségolène Royal: "Merci Jean-Louis Foulquier, passionné, découvreur de voix et infatigable passeur de la chanson française" - Actualité du 12 décembre 2013
  10. Ségolène Royal ėtait l'invitée de RTL - Actualité du 12 décembre 2013