segorama-segolene-royal

Revenons aux fondamentaux de la démocratie: le pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple!

Interview de Ségolène Royal : Osez, Monsieur le Président ! - Actualité du 25 octobre 2013

JDM (Cerizay) : l'horizon est enfin dégagé

Après une réunion de plus de trois heures, la société @ l’1Fini a convaincu la Région. Cette dernière consent un effort financier qui permet le rachat de JDM.

Le Parisien Mag - Interview de Ségolène Royal : Osez, Monsieur le Président! 

Près de 8 Français sur 10 considèrent que les politiques ne sont pas courageux. Etes-vous d'accord ? 

SEGOLENE ROYAL. Ce sondage intervient dans un contexte où la crise et les secousses de toute nature font douter de l'efficacité de l'action politique. Il confirme que le courage est pour les Français une vertu majeure en politique. Savoir prendre des décisions difficiles, au risque de n'être pas entendu par tous. Avoir le courage d'oser des réponses neuves quand les anciennes ne fonctionnent plus.


Comme vous, par exemple ? 

Je n'aurais pas cette prétention mais on a souvent dit qu'en 2007, j'étais trop en avance sur l'époque. La France n'était pas encore prête à imaginer une femme Présidente de la République, même si des pays d'Amérique latine avaient déjà anticipé ce mouvement. Et puis, je défendais un certain nombre d'idées qui étaient anti-conformistes dans mon camp politique et qui ont, depuis, fait leur chemin : la sécurité, l'ordre juste, la Nation... Quand j'ai revendiqué, au nom de la gauche, le drapeau français à Marseille, j'ai été très durement critiquée par mes amis politiques. Pourtant, c'était courageux de le faire. Je savais que j'allais à contre-courant de l'idéologie dominante à gauche mais je sentais que j'étais en phase avec l'Histoire, avec ce qu'attendaient les Français, très attachés à la nation et à ses symboles républicains. Le courage, c'est aussi de rompre avec les conformismes de sa famille politique.


Faut-il plus de courage à une femme qu'à un homme pour s'engager en politique ?

Évidemment, oui. Ce qui est difficile, c'est d'assumer la durée de la vie politique. Il faut se relever à chaque fois que l'on trébuche. Le courage c'est, comme le disait Jaurès, de « ne pas livrer sa volonté au hasard des impressions », de garder le cœur chaud et la tête froide, de ne pas lâcher son cap à la première déconvenue tout en ayant la lucidité de tirer les leçons des échecs.


Avez-vous connu des moments de découragement ?

Non, jamais. Il en faut plus pour m'abattre ! J'ai connu des chocs violents, encaissé des coups. Je suis tombée, je me suis posée des questions sur le sens de mon engagement, je me suis fait mal, je suis parfois restée un moment dans un état de stupéfaction, mais je n'ai jamais été découragée. Le courage en politique, c'est aussi de garder une part de gaieté dans l'adversité comme le recommandait Stéphane Hessel qui y voyait « la forme la plus aimable du courage ».


De Nathalie Kosciusko-Morizet et Rachida Dati à Cécilia Attias, les femmes de droite sont nombreuses à avoir salué votre courage. Y êtes-vous sensible ?

Bien sûr. Ce n'est pas un hasard si ce sont des femmes qui le disent. Elles savent les obstacles, les contraintes, les épreuves, les dénigrements que les femmes doivent surmonter dans la vie politique. Elles ne disent pas, comme certains hommes : « Sa candidature à la présidentielle était le produit des sondages ; elle est arrivée là par hasard... »


Nicolas Sarkozy est, aux yeux des Français, le président le plus courageux de ces 30 dernières années. Etes-vous d'accord ?

Ce n'est pas une qualité qui vient spontanément à l'esprit le concernant. Ce n'est pas parce qu'on est énergique qu'on est courageux. Le monde a subi, en 2008, la crise financière la plus violente qui ait existé depuis 1929, et qu'a fait Nicolas Sarkozy ? Il a renfloué les banques sans leur demander aucune contrepartie. Il aurait dû avoir le courage de dire aux banquiers : l'Etat vous remet à flot mais, en échange, il va entrer au capital des banques et nous allons dissocier les activités spéculatives des activités de prêt. Il ne l'a pas fait. Il a été complaisant face aux forces de l'argent. Il a manqué de discernement au moment le plus favorable pour imposer d'autres règles du jeu aux responsables de la crise. C'est une occasion ratée dont nous payons encore le prix.


Et François Hollande, est-il courageux ?

L'intervention au Mali est une décision courageuse. Tout comme les menaces de représailles à l'encontre de Bachar el-Assad après son utilisation des armes chimiques dans le conflit syrien. Ce n'est pas parce qu'on est isolé sur la scène internationale que l'on a tort ! L'histoire lui rendra justice, vous verrez, car c'est son initiative qui a fait bouger la diplomatie, qui a permis d'éviter la guerre, et rendu impossible une nouvelle attaque chimique.


Quelles décisions courageuses faudrait-il prendre aujourd'hui ?

Par exemple, fusionner les départements avec les régions afin de supprimer les doublons et de dépenser moins en dépensant plus efficacement. Ce serait aussi d'appliquer dès maintenant, sans attendre 2017, le non-cumul des mandats. Ce serait également d'aller au bout de la réforme bancaire dont la première étape a été réalisée. Le courage c'est de prendre le risque d'être toujours aux côtés de celles et ceux qui ne baissent pas les bras :

- entrepreneurs qui innovent et se battent,

- ouvrières et ouvriers qui défendent leur savoir faire et leur outil de travail,

- familles qui ne transigent pas sur le devoir d'éduquer,

- enseignants qui ne tiennent pas le droit au savoir pour un privilège de la naissance,

- jeunes dont le désir d'avenir doit être un guide pour l'action.


Vous citez, dans votre livre, une quinzaine de personnalités qui vous inspirent du courage. Si vous deviez n'en retenir qu'une...

La personne qui incarne le courage sous toutes ses formes -physique, psychologique, politique, historique-, c'est Nelson Mandela. Lui-même, pourtant, n'estimait pas être particulièrement courageux. Mais, alors qu'il aurait pu être libéré au bout de quinze ans de captivité en échange du renoncement à son combat politique, il a trouvé la force de dire non. Il a eu ce courage exceptionnel de sacrifier sa vie de famille et sa liberté pour une cause collective, une cause qu'il estimait plus grande que lui. Je crois, comme lui, qu'on ne naît pas courageux mais que l'on peut, lorsque les circonstances historiques l'exigent, se dépasser soi-même et faire preuve d'un courage dont on ne se savait pas capable.


Vous-même, peut-être ?

Je ne pourrais pas sacrifier ma famille. Je suis mère de famille avant d'être femme politique et j'ai toujours lutté pour concilier les deux. C'est aussi une forme de courage : il faut savoir équilibrer sa vie, à condition que les circonstances le permettent, pour ne pas sacrifier les siens à son engagement politique. Il faut avoir comme disait Rudyard Kipling dont on ne se lasse pas de relire le texte magnifique que je mets en ouverture de mon livre, il faut avoir le courage « d'être fort sans cesser d'être tendre ».

Ségolène Royal était l'invitée de BFM Politique/RMC/Le Point - Actualité du 20 octobre 2013

Ségolène Royal était l'invitée de BFM Politique/RMC/Le Point

Interview par Thierry Arnaud

Interview par Anna Cabana

L'interview de BFM Business

L'after RMC

Interview de Thierry Arnaud

Débat avec N. Dupont Aignan

AFP - Leonarda: "le problème est réglé", juge Ségolène Royal

Ségolène Royal, présidente de Poitou-Charentes, a estimé dimanche que "le problème était réglé" dès lors que la collégienne kosovare Leonarda avait refusé la proposition de François Hollande de revenir seule en France...

Le Parisen - Leonarda: Ségolène Royal «aurait fait ce que le président a fait»

BFM TV - Ségolène Royal défend son action dans le dossier Heuliez

La région a crée une société d'économie mixte pour tenter de sauver ce qui reste à sauver. "Il y a un repreneur potentiel qui va peut-être avoir un contrat important pour l'entreprise", a-t-elle insisté sans vouloir en dire davantage...

L'essentiel en Poitou-Charentes : Agriculture Durable

Edito de Ségolène Royal : 10 actions pour une agriculture durable

« Ici en Poitou-Charentes, l'élevage et les cultures sont inscrits dans l'Histoire et façonnent les paysages. Poitou-Charentes est non seulement une terre de tradition agricole, mais une région ou l'on cultive la douceur de vivre et le bien manger. Sur ce territoire, comme ailleurs, l'agriculture est à un virage.

Les orientations prises aujourd'hui sont des enjeux importants pour déterminer l'agriculture que nous voulons promouvoir pour aujourd'hui et pour les générations futures.

Pour la Région Poitou-Charentes, ce modèle de développement économique, social et environnemental est un défi pour inventer de nouvelles alternatives et créer des emplois non-délocalisables, une source d'innovations et d'expérimentations et un projet social qui place l'humain au cœur de l'économie.

La Région s'engage donc, avec vous, dans une agriculture ancrée sur son territoire, respectueuse de l'environnement et proche des consommateurs.   ».

Ségolène Royal inaugure la nouvelle unité de méthanisation du GAEC La Lougnolle

La Région soutient et accompagne les agriculteurs dans leurs projets de création d'unité de méthanisation. Samedi 19 octobre, Ségolène Royal, Présidente de la Région Poitou-Charentes, inaugure une nouvelle unité de méthanisation à Prahecq (79).

La méthanisation, une solution pour une agriculture plus économe en énergie

10 actions pour une agriculture durable

 

Ségolène Royal était l'invitée de l'émission "Questions d'info" sur LCP - Actualité du 16 octobre 2013

Agenda prévisionnel de Ségolène Royal (mis à jour le 18 octobre)

Ségolène Royal était l'invitée de l'émission "Questions d'info" sur LCP, France Info, AFP

Invitée sur le plateau de Questions d’info, Ségolène Royal veut que "la politique française se calme un peu" et que s’arrête le "feu d’artifice de déclarations toutes azimuts". La présidente de la région Poitou-Charentes préfère attendre les résultats de l’enquête administrative lancée par Manuel Valls. Elle estime que "la loi a été respectée". L’ancienne candidate à l’élection présidentielle de 2007 est d’accord avec Claude Bartolone et estime que "les valeurs de la gauche, c’est aussi le respect de la loi"...

Ségolène Royal élude quand on lui demande si elle s’estime sous-employée par François Hollande. La présidente de la région Poitou-Charentes "prend la vie comme elle vient" et estime travailler "énormément" pour sa région...

Le Monde - Ségolène Royal appelle la gauche "à se calmer"

La présidente de Poitou-Charentes affirme ne rien revendiquer à titre personnel, mais s'irrite des chamailleries entre ministres qui brouillent la ligne gouvernementale. Elle se moque de les voir "pleurnicher", puis corrige ce terme, qu'elle juge trop "désobligeant" sans se déjuger sur le fond : "Ils ont la chance d'être ministres. Ils ont la chance de diriger un magnifique pays qui est la France, ils ont la chance d'avoir des responsabilités, donc ils n'ont que des devoirs", insiste-t-elle. Diagnostiquant "un manque de visibilité sur l'avenir", elle estime que le gouvernement à "un gros effort d'explication" à fournir.

Interrogée par ailleurs sur la primaire socialiste à Marseille, l'ex-candidate à la présidentielle ne cache pas sa préférence pour Samia Ghali, parfois qualifiée de "Ségolène de Marseille". "Elle a la possibilité de mobiliser les électorats des quartiers populaires, dont elle vient", a jugé Ségolène Royal, en ajoutant que si elle était choisie par les militants, "ça serait intéressant"...

Europe 1 - Pour Royal, les ministres "n'ont que des devoirs"

Ségolène Royal a regretté mercredi que les dissensions entre ministres soient étalées sur la place publique, estimant que ces derniers n'avaient "que des devoirs et aucun droit, si ce n'est le droit d'être à la hauteur de la tâche qui leur est confiée"...

A ses yeux, les ministres "devraient connaître la sensibilité médiatique (...) et se rendre compte que toute polémique écrase le reste. Ils se tirent une balle dans le pied en faisant ça, d'une certaine façon"...

Ségolène Royal invitée de C Politique sur France 5 : la montée du FN est "l'expression d'un malaise" des Français

IPSOS - Sondage Ipsos / Le Point : Forte progression de la popularité de Ségolène Royal auprès des sympathisants PS

En gagant 7% ce mois ci, elle passe de la 9ème à la 3ème place...

RTL - Bizutage : Royal demande à la Belgique de voter l'interdiction

Il y a 15 ans, Ségolène Royal, alors ministre de l'Enseignement secondaire (1997-2000), faisait voter en France une loi sur l'interdiction du bizutage. Ce lundi 14 octobre, la présidente de la région Poitou-Charentes a écrit au Premier ministre belge, Elio Di Rupo (socialiste), pour lui demander de faire de même dans son pays après l'affaire de Liège, au cours de laquelle une jeune Française a frôlé la mort....

VIDEO - Ségolène Royal était l'invitée C Politique sur France 5 (cliquez ici pour voir l'intégrale)

1 ère partie ci dessous (et bientôt la 2ème)

Lire le live tweet de Christelle Bozelec

Challenges - Pour Royal, la fiscalité ne doit pas "assécher l'esprit d'entreprise"

La présidente de la région Poitou-Charentes a estimé dimanche qu'il "n'y avait pas assez de contreparties" demandées à certaines grandes entreprises bénéficiant du crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE)...

AFP - Royal/Crédit d'impôt compétitivité : Il n'y a pas assez de contreparties»

La présidente PS de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal, a estimé dimanche qu'il « n'y avait pas assez de contreparties » demandées à certaines grandes entreprises bénéficiant du crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE)...

AFP - Royal: la montée du FN, "expression d'un malaise"

égolène Royal, présidente PS de la région Poitou-Charentes, a estimé dimanche que la progression du Front national n'était pas due à "une adhésion aux propositions du FN", mais qu'elle était "l'expression d'un malaise" des Français....

 

Visite de travail de Ségolène Royal à La Rochelle et l'Ile de Ré - Actualité du 11 octobre 2013

Ségolène Royal est l'invitée de #Cpolitique dimanche à 17h55 sur France 5 : posez-lui vos questions dès maintenant

Agenda de Ségolène Royal (mis à jour le 8 octobre)

- Dimanche 13/10 à 18h00 Invitée de « C Politique » sur France 5

- Lundi 14 /10 Réunion de travail sur le volet transport du prochain Contrat de Plan Etat-Région

Les tweets du 11 Octobre

10 Octobre

Sud Ouest  - Risques littoraux : les élus locaux expriment leur ras-le-bol à Ségolène Royal

Ils ont accueilli ce jeudi la présidente de Région sur la digue du Boutillon, la seule en reconstruction dans l'île de Ré...

Sud Ouest - Entreprise Dufour à Périgny : Ségolène Royal sur le pont

La présidente de Région a visité hier l’entreprise Dufour, à qui elle est venue en aide récemment. Sous certaines conditions...

Les tweets du jour

Du carburant coréen pour la voiture électrique de Ségolène Royal - Actualité du 10 octobre 2013

Le Monde - Du carburant coréen pour la voiture électrique de Ségolène Royal

La Mia, la voiture électrique chère à la présidente (PS) de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal, va pouvoir faire quelques tours de roue supplémentaires. Mia Electric, ce fabricant de petits véhicules issu de l'éclatement du carrossier Heuliez en 2010, s'apprête à recevoir des fonds en provenance d'Asie. Ils doivent lui permettre de tenir un peu plus dans un marché difficile...

Débat Ségolène Royal/Laurence Parisot sur Europe 1 - Royal aux patrons: Arrêtez de vous plaindre - Actualité du 5 octobre 2013

Débat Ségolène Royal / Laurence Parisot sur Europe 1

Europe 1 - Royal aux patrons : "arrêtez de vous plaindre"

Invitée ce samedi à débattre avec Laurence Parisot sur Europe1, Ségolène Royal a demandé aux chefs d’entreprises d’"arrêter de se plaindre" sur la fiscalité. "Il y a du potentiel. Créons, avançons, il y a des signes positifs de la reprise de la croissance, positivons les choses", a exhorté la présidente de la région Poitou-Charentes et vice-présidente de la Banque publique d'investissement (BPI).

L'ancienne patronne des patrons, Laurence Parisot lui a répondu en réclamant à l'ensemble de la classe politique de "porter un discours positif sur les chefs d’entreprises". Car "il faut absolument un tam-tam favorable aux entrepreneurs". D'accord, Ségolène Royal a rétorqué "vous avez raison sur ce point-là, je veux que la France soit le pays des entrepreneurs"...

Sud Ouest - Ségolène Royal conseille aux patrons d'"arrêter de se plaindre"

Lors d'un débat avec l'ex-présidente du Medef Laurence Parisot, la présidente de Poitou-Charentes a demandé aux chefs d’entreprises d’"arrêter de se plaindre" sur la fiscalité...

Mia Electric

Mia Electric: Ventes en forte augmentation depuis la mise en place d'1 nouvelle politique tarifaire

... Depuis juin 2013 l’entreprise est présidée par Michèle Boos, représentante du consortium Focus Asia GmbH, l’actuel actionnaire majoritaire de mia electric SAS aux cotés de la Région Poitou-Charentes.
La société mia electric a mis en place une nouvelle politique tarifaire et les ventes mensuelles ont déjà doublés en trois mois (mia U disponible à partir de 8 033 euros TTC bonus déduit).

Mme Michele Boos, Présidente de mia electric a déclaré : « Comme annoncé lors de ma prise de fonction, notre mission est d’accroître le volume de ventes de mia electric sur le long terme grâce à une politique tarifaire plus agressive permettant à la mia d’être accessible au plus grand nombre. Notre ambition est de devenir le deuxième constructeur français de véhicules électriques et nous sommes sur la bonne lancée pour y arriver ».

Ces derniers mois mia electric SAS a renforcé sa présence internationale avec des partenariats stratégiques en Corée, en Turquie et au Mexique.
mia electric travaille également à diversifier son offre dans la mobilité durable pour proposer des nouvelles solutions vertes complémentaires à la mia.

Heuliez

AFP - Poitou-Charentes: réunion lundi région-groupe Cosmos XXI sur la relance de l'ex-Heuliez

La région Poitou-Charentes tient lundi une réunion avec le groupe espagnol Cosmos XXI dans l'espoir d'un "protocole d'engagement" de cet industriel, pour assurer la poursuite d'activité de l'équipementier Heuliez récemment liquidé, a annoncé samedi la présidente de région Ségolène Royal, soulignant que "rien n'est acquis"...

Ouest France - Une réunion lundi sur la relance de l'ex-Heuliez

La région Poitou-Charentes doit rencontrer le groupe espagnol Cosmos XXI dans l'espoir d'un « protocole d'engagement » de cet industriel, pour assurer la poursuite d'activité de l'équipementier auto Heuliez récemment liquidé, annonce Ségolène Royal. La présidente de Région souligne cependant que « rien n'est acquis ». Une délégation se rendra mardi sur le site de Cerizay (Deux-Sèvres)...

La Nouvelle République - Heuliez : signature de protocole avec Cosmos annoncée lundi

Ségolène Royal l’a annoncé ce samedi sur twitter : la signature du protocole d’engagement de l’équipementier automobile espagnol Cosmos vis-à-vis de la société d’économie mixte qui prendra la suite d’Heuliez SAS une fois cette dernière liquidée devrait avoir lieu lundi. Cette signature était initialement prévue mercredi dernier mais elle avait été finalement repoussée. Par ce document, l’espagnol s’engage à considérer le savoir-faire Heuliez en cas de surcroît d’activité, notamment lié au marché de pièces détachées qu’il pourrait décrocher avec Volkswagen...

Lettre de Poitou Charentes - Heuliez, Pass'En Sup, Concours photos, Grand Pavois, Agriculteurs, ...

Edito de Ségolène Royal : « Ce lundi, les représentants des salariés d'Heuliez, ont été reçus à la Maison de la Région. Les élus régionaux leur ont ainsi fait part de leur solidarité face à l'épreuve subie et leur ont expliqué les modalités d'intervention de la Société d'Économie Mixte Locale créée par la Région.

La SEML aura deux objectifs :

- garder l'outil de travail intact, assurer l'entretien des machines et empêcher le « dépeçage » par des prédateurs financiers

- consolider les activités existantes en attendant la commande de Wolkswagen

La détermination de la Région à agir rapidement est toujours aussi forte, pour sauver une entreprise historique et qui peut avoir un avenir, si chacun se mobilise pour que le savoir-faire soit reconnu. Face aux discours défaitistes de ceux qui voudraient abandonner toute politique industrielle, nous devons proposer des solutions concrètes, avec toute l'énergie nécessaire pour défendre les emplois sur nos territoires.  ».

Dominique Bertinotti: “Ségolène pourrait détourner l’électorat populaire du FN” - Actualité du 3 octobre 2013

Agenda du 5 octobre

Paris Match - Dominique Bertinotti: “Ségolène pourrait détourner l’électorat populaire du FN”

La ministre déléguée à la Famille plaide pour l’entrée de Ségolène Royal au gouvernement...

Le Front national progresse. Les couacs se multiplient au gouvernement. Ségolène Royal y aurait-elle sa place, selon la ségoléniste que vous êtes ?

Ségolène Royal nous manque. Elle réussirait à détourner une partie de l’électorat populaire du Front national. Car elle est inclassable, ni a droite, ni à gauche, ni au centre. Et elle a une capacité de compréhension et de proximité avec les Français et les classes populaires...

MAP/Maroc - Rôle des régions et décentralisation au cœur des entretiens entre le chef du gouvernement Benkirane et Ségolène Royal

Le rôle des régions dans le développement, les moyens de renforcement de la décentralisation et la bonne gouvernance ont été au cœur d’entretiens, jeudi à Rabat, entre le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane et la présidente de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal.

Lors de cette entrevue, les deux parties se sont félicitées de la qualité des relations solides d’amitié et de coopération qui unissent les deux pays dans divers domaines...

Bladi - Ségolène Royal chez Abdelilah Benkirane à Rabat

Plus d'articles...

  1. Intervention de Ségolène Royal auprès des salariés d'Heuliez et interview dans les "4 vérités" sur France 2 - Actualité du 30 septembre 2013
  2. Ségolène Royal à New York pour promouvoir l’Hermione et la région Poitou Charentes - Actualité du 26 au 28 septembre 2013
  3. Ségolène Royal estime qu'il y a une chance sur deux de sauver Heuliez - Actualité du 23 septembre 2013
  4. Ségolène Royal était l'invitée politique de Guillaume Durand sur LCI et Radio Classique - Actualité du 18 septembre 2013
  5. Ségolène Royal était l'invitée de la matinale de RTL - Actualité du 16 septembre 2013
  6. Ségolène Royal était l'invitée de C. Barbier sur I>TELE, du Talk Figaro/Orange et de P. Cohen dans C à vous sur France 5 - Actualité du 12 septembre 2013
  7. Ségolène Royal était l'invitée de BFM TV - Actualité du 11 septembre 2013
  8. Ségolène Royal était l'invitée du 13H15 de France 2 - Actualité du 8 septembre 2013
  9. Ségolène Royal dément des propos critiques publiés dans Le Point - Actualité du 4 et 5 septembre 2013
  10. Clôture des Nuits Romanes: discours de Ségolène Royal - Actualité du 1er Septembre 2013