segorama-segolene-royal

Revenons aux fondamentaux de la démocratie: le pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple!

Conseil national de la transition écologique, Ségolène Royal accélère la lutte contre les perturbateurs endocriniens - Actualité du 29 avril 2014

ministere developpement durable et energie

Crédits photo : Ministère du développement durable et de l’énergie

Wikipedia - Définition de perturbateur endocrinien

L'expression perturbateur endocrinien a été créée en 1991 pour désigner des molécules ou agents chimiques composés en causes dans certaines anomalies physiologiques et de reproduction observées au moins depuis les années 1970, avec des enjeux de santé reproductive et donc potentiellement de survie à long terme pour diverses espèces animales  et pour l'espèce humaine... 

Ministère - Ségolène ROYAL préside le Conseil national de la transition écologique et présente la stratégie nationale contre les perturbateurs endocriniens

Ségolène Royal a réuni aujourd’hui le Conseil national de la transition écologique, instance consultative en matière de transition écologique et de développement durable.

La ministre a présenté la stratégie nationale contre les perturbateurs endocriniens, qui a pour objectif de réduire l’exposition de la population et de l’environnement à ces substances et sur laquelle le conseil a émis un avis favorable à l’unanimité (avec 4 abstentions).

À cette occasion, la ministre a présenté au Conseil, pour avis, la stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens qui va permettre de réduire l’exposition de la population et de l’environnement à ces substances chimiques.

À l’occasion de cette présentation, Ségolène ROYAL a annoncé trois décisions concrètes :

Éliminer le bisphénol A des tickets de caisse
- Dans les jouets, cibler les contrôles sur les phtalates et accélérer la substitution du bisphénol A
- Annonce des 5 substances qui seront expertisées en 2014

La stratégie nationale s’articule autour de cinq avancées majeures :
1. soutenir la recherche pour mieux connaître les perturbateurs endocriniens et leurs effets sur la santé et l’environnement, notamment en finançant des programmes de recherche et en mettant en place une plateforme public-privé qui permettra de réduire les délais des tests sur les substances chimiques ;
2. développer l’innovation dans l’industrie, en stimulant la mise en œuvre de produits de substitution innovants et non toxiques ;
3. renforcer l’expertise et lancer dès cette année l’analyse d’au moins huit substances chimiques par an suspectées d’être des perturbateurs endocriniens ;
4. porter ce sujet majeur de santé publique au niveau européen et refaire de la France un pays moteur de la protection de la santé et l’environnement en Europe ;
5. améliorer l’information des citoyens, dans leur vie quotidienne comme sur les lieux de travail.

Cette stratégie, qui était l’un des engagements de la Conférence environnementale de 2012, sera définitivement adoptée par le Gouvernement et publiée dans les tout prochains jours. Elle sera prise en compte dans le troisième Plan national santé-environnement en cours d’élaboration avec Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales et de la Santé...

Lire la suite...

Ségolène Royal répond à la question de Laurence Abeille au sujet des perdurbateurs endocriniens

AFP - Les perturbateurs endocriniens dans la ligne de mire du gouvernement

 La ministre de l'Ecologie a présenté plusieurs pistes pour lutter contre le bisphénol A, le phtalate et d'autres substances, qui peuvent modifier le fonctionnement hormonal...

Les Echos - Royal veut des tickets de caisse et des reçus de cartes bancaires sans bisphénol A

Le bisphénol A est une molécule potentiellement dangereuse pour les femmes enceintes et les enfants, notamment...

RTL - Ségolène Royal accélère la préparation du décret d'interdiction du bisphénol A

La ministre de l'Écologie souhaite également que les entreprises aillent plus vite dans leur démarche de substitution du produit qui sera interdit à partir de 2015.

Ségolène Royal prend le dossier du bisphénol A à bras le corps. La ministre de l'Écologie assure non seulement qu'elle ne reviendra pas sur l'interdiction du produit mais, en plus, qu'elle tient à ce que les entreprises accélèrent leur démarche de substitution.

La numéro trois du gouvernement a détaillé, dans le cadre du Conseil national de la Transition Écologique, la démarche qu'elle compte adopter dans le dossier des perturbateurs endocriniens. La préparation du décret d'interdiction en 2015 du bisphénol A doit ainsi être accélérée...

Ministère - Plan de développement durable de l'apiculture

Baromètre Harris Interactive/Délits d'Opinion: Ségolène Royal entre dans le top 3 des ministres les plus populaires

Constate-t-on une prime au remaniement pour les ministres renouvelés ? Comment expliquez-vous cette seconde jeunesse ? 

Jean-Daniel Lévy : Lorsque nous procédons au travail un peu artificiel visant à établir la moyenne de la confiance dans les ministres on constate effectivement une évolution. La confiance moyenne s’établissait à 29% avant le remaniement, 32% aujourd’hui. Observons trois points essentiels. Le premier : la hiérarchie de la confiance dans les ministres n’est pas bousculée. Le deuxième, les fonctions régaliennes restent privilégiées, notamment celles relatives à la place de la France au niveau international : ainsi Laurent Fabius voit la confiance exprimée à son égard progresser de 11 points (52%) et Jean-Yves Le Drian de 5 points (44%). Relevons enfin l’arrivée de Ségolène Royal en troisième position (42%), la forte progression de l’ancienne et de l’actuel porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem et  Stéphane Le Foll (respectivement +7 et +6 points). La question principale touchant collectivement les ministres portait, avant le remaniement, notamment sur leur capacité à travailler ensemble et pas uniquement sur leur politique propre, ceux-ci bénéficient  donc en partie du sursaut de confiance qu’inspire l’arrivée de Manuel Valls....

Le Figaro - Ségolène Royal enterre un peu plus l'écotaxe

Auditionnée au Sénat, la ministre de l'Écologie a évoqué plusieurs pistes pour remplacer cet impôt impopulaire, et notamment la possibilité de mettre à contribution les sociétés d'autoroute...

Les Echos - France : Royal veut garder "un contrôle public" des barrages

 La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a annoncé mardi qu'elle s'opposait à une "mise en concurrence pure et simple" des concessions hydrauliques françaises et qu'elle proposait une solution alternative pour maintenir "un contrôle public" du secteur...

Ségolène Royal : un démarrage tonitruant pour faire de la France la 1ère puissance écologique d'Europe - Actualité du 25 avril 2014

News du 27 avril

AFP - Alstom : François Hollande a réuni Valls, Montebourg et Royal

"Le président de la République a réuni ce soir autour de lui le Premier ministre, Manuel Valls, le ministre de l’Economie, Arnaud Montebourg, et la ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, Ségolène Royal, sur l’évolution du dossier Alstom au regard des objectifs d’emplois, de localisation des activités et d’indépendance énergétique", selon le communiqué...

Bien que l’Etat ne soit plus actionnaire d’Alstom depuis 2006, le gouvernement, qui a mis la lutte contre le chômage et la désindustrialisation de la France au coeur de son projet politique, s’est invité avec force dans le dossier.

Le gouvernement "sera particulièrement ferme sur ses exigences de maintien et de créations d’emplois, d’investissements et de recherche-développement en France, ainsi que le maintien des centres de décision en France", a souligné le ministère de l’Economie dimanche. Il sera "extrêmement vigilant, s’agissant du maintien de l’excellence et de l’indépendance de la filière nucléaire française"...

 

News du 26 avril

RTL - OGM : Ségolène Royal veut faciliter leur interdiction au niveau européen

La France fera en juin des propositions à ses partenaires européens pour faciliter l'interdiction des OGM par les pays qui le souhaitent et pour mieux évaluer leur impact environnemental, a annoncé vendredi la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal.
"De nombreux Etats membres sont défavorables à la culture des OGM mais aujourd'hui il n'y a pas de majorité suffisante pour s'opposer aux autorisations, ça ne doit pas durer", a affirmé la ministre en présentant à la presse ses "chantiers prioritaires" trois semaines après son retour au gouvernement...

Le Monde - La méthode de Royal pour réconcilier les Français avec l'écologie

Pour sa première conférence de presse, vendredi 25 avril, en tant que ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, Ségolène Royal avait le pied sur le champignon : « Je veux accélérer », a-t-elle martelé pendant une heure, égrenant une liste de six chantiers « prioritaires » et de « vingt-sept actions concrètes qui seront engagées d'ici cet été ». Aucune annonce majeure, si ce n'est la promesse de créer 100 000 emplois en trois ans grâce à la transition écologique, et le lancement prochain d'un nouvel appel d'offres sur le solaire.

En réalité, Mme Royal a surtout posé sa méthode, qui pourrait se résumer en deux mots : « désir d'écologie », qui lui a fait condamner une nouvelle fois taxes et contraintes jugées contre-productives. « Je suis pour la coconstruction de solutions. Ça donne envie d'avancer. Si les gens font les choses par envie et par plaisir, cela marche. »

Souhaitant « réconcilier », Ségolène Royal a préféré éviter les sujets qui fâchent. Lors de sa présentation – avant les questions des journalistes –, elle n'a prononcé ni le mot « diesel », ni le terme « nucléaire », deux sujets pourtant au cœur de la bataille pour la qualité de l'air et le nouveau mix énergétique promis par François Hollande...

Sego Bashing

20 minutes - Article du «Point» sur Royal: «On n’oublie à aucun instant que les femmes politiques sont des femmes»

Eric Fassin, sociologue spécialiste de la politisation des questions sexuelles, décrypte pour «20 Minutes» l’épisode médiatique...

Le sexisme est un problème récurrent pour les femmes en politique: elles sont toujours trop, ou pas assez, jamais comme il faut. Trop féminines ou sexualisées, ou bien pas assez, ça ne va jamais! Cela souligne par contraste à quel point ces questions ne se posent jamais pour les hommes politiques...

Avec Ségolène Royal, on ne parle pas beaucoup de politique: la question du style finit par occuper tout l’espace. Pourtant, avec les années, elle a changé de style. Rappelons la sobriété avec laquelle elle a géré l’affaire du tweet de Valérie Trierweiler, en évitant de parler de sa psychologie. Il n’empêche, elle est toujours renvoyée à sa féminité, voire à sa sexualité. Pourtant, les hommes politiques se réinventent en permanence. Mais pour les femmes politiques, c’est plus difficile, en raison de  l’inertie des imaginaires sexués et sexuels. On n’oublie à aucun instant que les femmes politiques sont des femmes. Le terme même de «femme politique» reste problématique: tout se passe comme si le mot «femme» effaçait le mot «politique»...

Le Plus - Ségolène Royal : l'éternelle cible idéale d'un bashing qui devient absurde

Pas de décolletés au ministère de l'Écologie. Voici l'info sortie par "Le Point" hier et démentie par Ségolène Royal dans la foulée sur Twitter. Pour Dominique Bochel Guégan, ce bashing devient épuisant...

Marianne - Royal, cachez ce dessein…

Décidemment, le Ségo bashing demeure une constante de nos publicistes d’investigation. L’ « affaire du décolleté » en est un nouvel exemple...

Reuters - Ségolène Royal prône un ministère de l'Ecologie "exemplaire"

... Chaque fois que je suis arrivée en responsabilité quelque part, il y a eu chaque fois du dénigrement et une facon de disqualifier la responsabilité qui est la mienne", a déclaré l'ex-candidate à l'élection présidentielle lors d'une conférence de presse à Paris. "Là, l'idée c'est de dire que j'avais interdit les décolletés (...) Avec la masse de travail que j'ai, franchement, j'ai d'autres préoccupations".

Dénonçant des commentaires "désobligeants" et "ridicules", elle a assuré que les règles de fonctionnement du ministère n'avaient pas changé.

"La seule chose que j'ai changée, et je suis contente de l'avoir fait (...) j'ai demandé à mon ministère que nous soyons exemplaires sur les économies d'énergie et sur les économies de fonctionnement", a-t-elle souligné. "Je tiendrai fermement mes objectifs même si ça déplait à certains de rentrer dans des logiques de lutte contre le gaspillage."...

BFM TV - Royal sur les décolletés: "Franchement j'ai d'autres préoccupations"

La ministre de l'Ecologie a démenti vendredi avoir régi l'usage des décolletés dans son ministère. Ségolène Royal dit avoir pris ça "sur le ton de la plaisanterie" et explique être habituée à ces types de "dénigrements"...

Priorités et plan d'action du ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie

Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie - Les 6 chantiers concrets déclinés en 27 actions qui seront engagées d’ici cet été

Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, a présenté aujourd’hui les 6 chantiers concrets déclinés en 27 actions qui seront engagées d’ici cet été et conduites avec un objectif prioritaire : la croissance verte, porteuse d’activité et d’emplois. Objectif : créer 100 000 emplois sur trois ans.

Ces défis constituent une chance exceptionnelle et des leviers essentiels de sortie de crise...

Les chantiers prioritaires du ministère

Les principaux chantiers prioritaires qui seront engagés d’ici cet été seront conduits avec un objectif prioritaire : la croissance verte, porteuse d’activité et d’emplois... 

La Tribune - Comment Ségolène Royal compte faire de la France la première puissance écologique d'Europe

Lors de sa première conférence de presse en tant que ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, Ségolène Royal a dévoilé ce vendredi les chantiers prioritaires de son action au gouvernement.

Emploi, compétitivité, pouvoir d'achat et bien-être : Ségolène Royal veut être présente sur tous les fronts. A l'occasion de sa première conférence de presse, la ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie a énuméré les mesures qu'elles considère essentielles pour atteindre un objectif ambitieux : faire de la France la première puissance écologique d'Europe...

Journal de lenvironnement - Ségolène Royal : un démarrage tonitruant

Trois semaines après sa prise de fonction, la ministre de l’écologie tenait, ce vendredi 25 avril, sa première conférence de presse officielle. L’occasion de détailler sa feuille de route pour les prochaines années. Un programme chargé...

Green Univers - Ségolène Royal appuie sur l’accélérateur

France TV - Emplois, transition écologique, tarifs de l'énergie... la feuille de route de Ségolène Royal

Le Moniteur - Rénovation énergétique : Ségolène Royal annonce la signature de FEE Bat et veut accélérer le mouvement

Pour sa première conférence de presse, la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal a dressé ses priorités. Parmi elles, le bâtiment, secteur qu’elle entend aider à sortir de la crise grâce à une accélération des actions en faveur de l’amélioration énergétique. FEE Bat sera signé la semaine prochaine...

 

Enviro2B - Ségolène Royal reçoit associations et ONG

Ségolène Royal, la ministre de l’Écologie a reçu hier en fin d’après-midi, les associations et ONG membres du Conseil national de la transition écologique (CNTE) ainsi que les membres associés...

Ségolène Royal reçoit députés et sénateurs Ecologistes

Ségolène Royal pratique un franc parler salutaire à contre courant - Actualité du 20 avril 2014

Les tweets du jour

Nouvelle Republique - La préfète de Poitou-Charentes nommée directrice de cabinet de Ségolène Royal

... La décision a été officialisée aujourd'hui à l'issue du conseil des ministres : Elisabeth Borne, préfète de la région Poitou-Charentes et préfète de la Vienne a été nommée directrice du cabinet de Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie à compter de ce jour.

Elisabeth Borne, 53 ans depuis la semaine dernière, était arrivée dans la région il y a à peine plus d'un an, en janvier 2013. Ingénieure générale des ponts, des eaux et des forêts, cette spécialiste des questions de transports avait auparavant été directrice de l'urbanisme de la Ville de Paris depuis près de cinq ans après avoir été quelques mois directrice des concessions chez Eiffage et directrice de la stratégie à la SNCF pendant cinq ans.

De manière plus politique, elle avait surtout été conseillère chargée de l'urbanisme, de l'équipement, du logement, des transports et de la ville, à Matignon, entre 1997 et 2002, au sein du cabinet du Premier ministre Lionel Jospin qu'elle avait déjà conseillé au ministère de l'Education nationale en 1991 avant de poursuivre avec Jack Lang jusqu'en 1993.

Depuis un an, on disait ses relations excellentes avec la présidente du conseil régional de Poitou-Charentes. Cela se confirme puisque Ségolène Royal l'a appelée à ses côtés au ministère.

Crédits Photo : Christine Pichette/Segolene Royal

Marianne - Royal à contre courant

Bonne nouvelle que l’entrée au gouvernement de celle qui sait se distinguer des hiérarques du PS, si peu crédibles, et qui pratique un franc parler combien salutaire...

A lire aussi dans Marianne cette semaine

RTL - Écotaxe : les pistes de Ségolène Royal pour la remplacer

De la vignette à la taxation des sociétés d'autoroute, plusieurs possibilités ont été évoquées plus ou moins ouvertement par la ministre de l'Écologie...

Lui President - Ségolène Royal peut-elle tenir les promesses de Hollande sur l’environnement ?

Dans un contexte de coupes budgétaires, la nouvelle ministre de l’écologie peut-elle vraiment accélérer l’application des promesses de François Hollande?...

Sud Ouest - Ségolène Royal reçoit les collégiens au sein de son ministère

Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie a reçu au sein de son ministère une classe du collège de La Tremblade.

La Provence/Interview de JL Bianco - Conseiller spécial de Ségolène Royal, le nouveau défi de Jean-Louis Bianco

Celui qui a quitté les fonctions de président du conseil général des Alpes de Haute-Provence en 2012, est devenu conseiller spécial de Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, du Développement durable et de l'Énergie au début du mois. Une fonction atypique et qui place Jean-Louis Bianco au sommet de l'organigramme ministérielle. Entre deux rendez-vous, il détaille sa mission...
 

Nouvelle Republique - Jean-François Macaire l'anti bling-bling

Avant la fin du mois, il succédera à Ségolène Royal à la tête du conseil régional de Poitou-Charentes. Une consécration pour Jean-François Macaire.

Son futur bureau, au deuxième étage de la rue de l'Ancienne-Comédie, se situe en face de sa classe de huitième, aujourd'hui transformée dans un bâtiment réservé au secteur de l'éducation. Un clin d'œil de la vie pour cet homme discret par nature qui préfère être au volant d'une Mia Électric qu'assis à l'arrière sur les confortables sièges d'une Renault aux vitres teintées...

Jean-François Macaire a été choisi par Ségolène Royal, devenue ministre de l'Écologie, pour lui succéder à la présidence du conseil régional de Poitou-Charentes. Une consécration pour cet homme de 58 ans (le 8 juin) qui n'a jamais trahi, jamais « tué » en politique pour s'asseoir dans le fauteuil du pouvoir. Un juste retour des choses pour ce fidèle parmi les fidèles de cette femme qui l'a marqué, de façon indélébile, de son empreinte. « C'était une révélation, confesse-t-il. Les idées nouvelles même les utopies avaient droit de cité. »...

RAPPEL - Ségolène Royal était l’invitée des 4 vérités sur France 2 

RAPPEL - Reportage de France 3 Poitou Charentes : Une journée avec Segolene Royal

RAPPEL - Ségolène Royal invitée de Jean Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC

RAPPEL - Ségolène Royal retrouve son niveau de popularité de 2007 (71% chez les sympathisants PS, +10%)

RAPPEL - Electricité: Ségolène Royal juge très regrettable la hausse rétroactive des prix et veut réformer les modes de calcul

RAPPEL  - Ségolène Royal était l'invitée du face à face de Christophe Barbier sur ITélé

RAPPEL - Ségolène Royal était l’invitée du 20 heures de France 2

Ségolène Royal était l’invitée des 4 vérités sur France 2 - Actualité du 18 avril 2014

Courrier de l'Ouest - Mia electric : trois offres de reprise déposées

Les investisseurs intéressés par la reprise de la société cerizéenne mia electric avaient jusqu’à ce vendredi, minuit, pour déposer leur offre ferme. Maître Humeau, mandataire liquidateur, a prévu de faire état de la situation aux représentants du personnel lors d’un Comité d’entreprise, mardi.

Selon nos informations, confirmées par la présidente de Région Ségolène Royal, trois offres fermes étaient recensées ce vendredi, en début de soirée. L’une d’elles émane indirectement de l’ex-patronne, Michèle Boos, qui a donc trouvé de nouveaux partenaires financiers...

Auto Actu - Libner candidat à la reprise de Mia Electric

Le groupe Libner, situé à Saint-Maixent-l’Ecole en Poitou-Charentes, a déposé un dossier de candidature pour la reprise de Mia Electric, selon Christophe Klein, représentant des salariés pendant la période de liquidation (prononcée le 12 mars dernier). 
L’entreprise Libner, qui fabrique des remorques pour camion, avait entamé avec Mia Electric un projet de fabrication d’engins de livraison pour les derniers kilomètres. Un prototype était en cours de réalisation. "Ce partenariat entre Mia Electric et Libner est peut-être à l’origine du dossier de candidature déposé par Libner", estime Christophe Klein. La direction de Libner n’était pas joignable dans l’immédiat...

Ségolène Royal a toute confiance en l’équipe de la majorité régionale pour continuer le travail engagé depuis 10 ans à la tête de la Région Poitou Charentes

La lettre de Poitou Charentes - Entrepreunariat féminin, continuité du travail engagé en Poitou-Charentes, excellence environnementale...

Edito de Segolene Royal :

"La semaine prochaine, les conseillers régionaux se réuniront pour voter des décisions importantes pour l'avenir de notre territoire : développement de l'apprentissage, soutien aux filières bois et aéronautique, compétitivité des entreprises, sans oublier les énergies renouvelables et l'accès à la culture.

C'est l'illustration que les élus et l'ensemble des services continueront à mener à bien les grands projets au service des habitants. Désormais Ministre de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie, je vais porter dans la France entière l'idéal de l'Excellence Environnementale que j'ai développé pendant de nombreuses années en Poitou-Charentes. Cette nomination est ainsi la reconnaissance du travail engagé dans l'Excellence Environnementale de notre région, grâce à la mobilisationde l'ensemble des forces vives qui ont su porter et mettre en œuvre des projets exemplaires : PME, artisans, commerçants, salariés, familles, agriculteurs, retraités, services publics...

Profondément attachée à la région, je resterai disponible en tant que Conseillère Régionale.J'ai transmis le flambeau à une équipe solide de Vice-Présidents de la Région parmi lesquels Jean-François Macaire qui assurera mon intérim."

 

Acteurs Publics - Des attributions musclées pour Royal, Vallaud-Belkacem et Hamon

Les périmètres des ministères du gouvernement de Manuel Valls ont été publiés le 18 avril. Najat Najat Vallaud-Belkacem, Benoît Hamon et Ségolène Royal disposent de larges attributions. Marylise Lebranchu reste armée pour piloter la décentralisation et la réforme de l’État. 

Ségolène Royal dispose du Commissariat général des territoires tout juste créé. 

Si le décret d’attribution de Ségolène Royal reprend quasiment point par point celui de son prédécesseur, Philippe Martin, confirmant le mariage entre Écologie, Transports et Équipement, quelques nouveaux termes y font leur apparition. La« transition énergétique » est pour la première fois mentionnée parmi les politiques à préparer et à mettre en œuvre par la ministre, tout comme « la coordination des actions tendant à la préservation de la qualité de l’air ». Ségolène Royal dispose également du Commissariat général à l’égalité des territoires tout juste créé, regroupant la délégation interministérielle à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale (DATAR), le secrétariat général du comité interministériel des villes (SGCIV) et l’agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ACSé).
[Accéder au décret]...

VIDEO - Ségolène Royal était l’invitée des 4 vérités sur France 2

AFP - Écotaxe : Royal remet "à sa place" la porte-parole de Bruxelles

La ministre de l'Écologie entend faire payer les camions étrangers, malgré l'avis défavorable du commissaire européen chargé des Transports...

Ségolène Royal est revenue sur une des pistes dévoilées mardi, consistant à forcer les camions étrangers à emprunter le réseau autoroutier à péage "lorsqu'il y a une autoroute parallèle à la route nationale", un projet contraire a priori contraire aux règles européennes. Helen Kearns, la porte-parole du commissaire européen chargé des Transports Siim Kallas, a d'ailleurs indiqué jeudi au journal Le Monde qu'il était impossible de "mettre en place un système discriminatoire entre Français et étrangers". "Chacun a sa place : ce n'est pas un porte-parole d'un commissaire européen qui fait la politique européenne et encore moins la politique de la France, ça, c'est très clair", lui a répondu Ségolène Royal.

"J'aimerais que chacun prenne la parole, y compris au niveau européen, sur la base de projets bien précis, et pas sur la base de rumeurs", a-t-elle ajouté. "Moi, je considère au contraire que c'est rétablir une juste concurrence", a affirmé la ministre de l'Écologie au sujet de sa proposition. "Quand un camion venu de l'étranger fait son plein en Belgique, traverse toute la France, utilise les routes payées par le contribuable français, et ensuite en Espagne refait son plein (...), il ne paie ni la taxe sur l'essence, la TIPP, ni le péage sur l'autoroute", a-t-elle une nouvelle fois fait valoir. "Donc à ce moment-là, ce sont les camions français (...) qui paient l'entretien des routes." "Il faut faire payer tout le monde et notamment ceux aujourd'hui qui ne paient pas", a déclaré Mme Royal. "Avec les bénéfices de ces sociétés autoroutières, eh bien nous paierons les infrastructures de transports", a conclu l'ancienne candidate socialiste à l'élection présidentielle de 2007.

L'Express - Ecotaxe: le bras de fer entre Ségolène Royal et Bruxelles en trois actes

Le Figaro - Royal veut réduire le train de vie d'EDF et Areva

Ségolène Royal a annoncé ce vendredi matin sur France 2 que dans le cadre du pacte de responsabilité, elle demanderait aux "grands producteurs d'énergie: EDF, GDF et Areva" de faire des économies. "Leur train de vie est bien supérieur à celui de l'Etat ou des collectivités territoriales", a renchéri la ministre de l'Ecologie.

Elle a également défendu le pacte de responsabilité, estimant qu'il s'agit de "faire mieux avec la même dépense publique", ce qui nécessitait le concours de toutes les administrations publiques comme des grandes entreprises.

L'Express - Accompagner plutôt que contraindre, le credo écolo de Royal en Poitou-Charentes

Accompagner plutôt que contraindre: dix années durant, à la tête de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal, la ministre de l'Ecologie, a fait de ce credo la base de son action en matière environnementale...

"Les Verts ne sont pas malheureux", reconnaît Françoise Coutant, à la tête du groupe EELV. "Ségolène Royal a une vraie sensibilité environnementale". Elle salue notamment sa décision "franche" sur les OGM, "l'efficacité" du Pass mobilité, le volontarisme pour la conversion de l'agriculture vers le biologique et la réduction des pesticides...

"L'incitation, Ségolène Royal a toujours dit ça. Faire du développement économique à partir d'une industrice éco-conçue, cela a été porté ici plus tôt qu'ailleurs", souligne Jacques Barbier, président du Pôle éco-industrie (900 entreprises et plusieurs laboratoires de recherche), créé en 2005 pour favoriser la conception de procédés de production "verts"....

téléchargement

RAPPEL - Reportage de France 3 Poitou Charentes : Une journée avec Segolene Royal

RAPPEL - Ségolène Royal invitée de Jean Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC

RAPPEL - Ségolène Royal retrouve son niveau de popularité de 2007 (71% chez les sympathisants PS, +10%)

RAPPEL - Electricité: Ségolène Royal juge très regrettable la hausse rétroactive des prix et veut réformer les modes de calcul

RAPPEL  - Ségolène Royal était l'invitée du face à face de Christophe Barbier sur ITélé

RAPPEL - Ségolène Royal était l’invitée du 20 heures de France 2

 

Reportage de France 3 Poitou Charentes : Une journée avec Segolene Royal - Actualité du 17 avril 2014

Agenda

Ségolène Royal est l'invitée des 4 Vérités sur France 2 demain à 7h50

France 3 Poitou Charentes - Une journée avec Ségolène Royal

Ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, Ségolène Royal a pris ses fonctions parisiennes le 2 avril. 

Ségolène Royal est toujours Présidente de la région Poitou-Charentes. Elle transmettra ses fonctions le 22 avril à Jean François Macaire, actuellement 1er vice Président. Depuis le 2 avril, elle est Ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie.

Sandrine Leclere et Francis Tabuteau l'ont suivi pendant une journée parisienne, un véritable marathon.

 

BFM TV - Royal à l'entrée du Conseil des ministres «bis» : «On va être plus efficace»

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal s'est exprimée brièvement à l'entrée du Conseil des ministres "bis", voulu par Manuel Valls. Une réunion élargie aux secrétaires d'Etat. "Chaque ministre va mettre en application la feuille de route le plus rapidement possible, de façon la plus collective possible. Avec ça, on va être plus efficace", promet-elle...

Ségolène Royal répond à la Question au Gouvernement de Claude de Ganay, député du Loiret au sujet de la filière nucléaire 

VIDEO/TF1 - Ecotaxe Ségolène Royal ira à Bruxelles pour défendre son projet: "Ce ne sont pas les autres qui vont décider à ma place"

A la sortie du conseil des ministres, la ministre de l'Ecologie a annoncé qu'elle serait prête à aller à Bruxelles pour défendre son projet de remplacement de l'écotaxe.

LCP - Segolene Royal : On a besoin de tout le monde

Ségolène Royal invitée de Jean Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC - Actualité du 15 avril 2014

AFP - Ecotaxe : les pistes ciblant les camions étrangers intéressantes selon Jean Vincent Placé (Europe Ecologie Les Verts)

Jean-Vincent Placé, le patron des Verts au Sénat, a qualifié mardi d'"intéressantes" les pistes envisagées par la ministre de l'Écologie Ségolène Royal de faire payer les camions étrangers circulant en France pour remplacer l'écotaxe.

"Il faut absolument trouver les 800 millions d'euros que devait rapporter l'écotaxe et que les collectivités attendent pour financer leurs équipements de transports : on attend pour des projets de tramway, pour des projets de RER, y compris en Ile-de-France", a déclaré le sénateur de l'Essonne à l'émission "Preuves par trois" Public Sénat/AFP. "Si ce sont les étrangers qui paient, ça paraît peut être un peu fantaisiste au départ, mais c'est un piste intéressante", a-t-il poursuivi.

"C'est vrai ... que quand Ségolène Royal dit que quand les camions étrangers traversent la France, ils ne paient même pas l'essence chez nous, même pas donc la TIPP, il y a un problème. Ils évitent aussi les autoroutes et leurs péages", a souligné Jean-Vincent Placé.

Il s'est aussi prononcé pour "une discussion, y compris un peu virile" avec les sociétés d'autoroute "qui font des bénéfices considérables" afin qu'elles contribuent au financement des infrastructures de transport.

Ségolène Royal répond à la Question au Gouvernement de F. De Rugy au sujet du rapport du GIEC

Ségolène Royal répond à la Question au Gouvernement de Geneviève Gosselin-Fleury au sujet du tarif électricité

Ségolène Royal invitée de Jean Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC

Le Plus - Ségolène Royal sur RMC-BFMTV : chez Bourdin, elle a évité les pièges et prouvé son talent

La ministre de l’Écologie a joué de son charme ce matin sur RMC, multipliant les annonces concrètes sans tomber dans le piège de la traditionnelle question qui tue. Une performance qui, pour notre chroniqueur, justifie sa place au gouvernement...

BFM TV - Ségolène Royal: "il y a eu trop d'impôts ces deux dernières années"

Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, était l'invitée exceptionnelle de BFMTV et RMC mardi matin. Transition énergétique, réchauffement climatique, écotaxe: les dossiers ne manquent pas pour la nouvelle ministre, dont le retour au gouvernement a été très remarqué. Retrouvez ici l'essentiel de son interview.

Pas de hausse des prix de l'électricité avant août

Ségolène Royal l'affirme, elle ne veut "pas de hausse des prix de l'électricité avant le mois d'août", alors que le Conseil d'Etat préconise une hausse rétroactive des prix. "Je vais trouver une solution de bon sens", promet-elle. Mais elle l'affirme: "la volonté politique doit l'emporter" sur ce dossier. 

Vendredi dernier, Ségolène Royal avait déjà jugé "regrettable" la décision du Conseil d'Etat d'annuler les tarifs réglementés de l'électricité d'août 2012 à août 2013, au motif qu'ils ne couvraient pas tous les coûts d'EDF.

Taxer les sociétés d'autoroutes

Pour la ministre de l'Ecologie, "il est légitime qu'un camion étranger qui n'achète pas son essence en France contribue à l'entretien des autoroutes françaises." Pour cela, elle dit étudier "deux pistes": "il faut déjà réfléchir à un moyen d'obliger les camions étrangers à emprunter les autoroutes, afin qu'ils n'encombrent pas les routes. Et s'ils prennent l'autoroute, ils devront en payer l'accès et le chiffre d'affaires des sociétés d'autoroute va augmenter. Donc on pourrait par exemple taxer les sociétés d'autoroute".

Autre piste envisagée par Ségolène Royal: "instaurer une vignette à la frontière pour les camions étrangers".

La loi sur la transition énergétique "en juillet à l'Assemblée"

Le projet de loi sur la transition énergétique "a du retard", reconnaît Ségolène Royal, qui explique que "c'est [s]a responsabilité d'accélérer les choses." Le projet de loi "doit être terminé en avril-mai, il doit passer au conseil économique et social et environnemental, et sera sur le bureau des Assemblées sans doute en juillet." "Cela paraît long, mais en fait c'est très court", rappelle la ministre, "car cela signifie que le projet doit être présenté en conseil des ministres en mai".

Il y a eu trop d'impôts ces deux dernières années

Dressant le bilan des deux dernières années du gouvernement, Ségolène Royal s'est d'abord défendue: "vous ne m'entendrez pas critiquer le président. Mais c'est vrai, tout le monde l'a dit, les choses ne sont pas allées assez rapidement, et il y a eu un frein à l'activité parce qu'il y a eu trop d'impôts".

Le Figaro - Les pistes de Ségolène Royal pour se passer des portiques écotaxe

Ségolène Royal maintien son scepticisme à l'égard de cette mesure. La ministre est allée plus loin, mardi, en présentant sur BFM-TV et RMC, les pistes qu'elle entendait explorer pour enterrer les portiques qu'elle juge «coûteux».

La nouvelle ministre de l'Environnement a proposé «deux points très concrets». Le but: ne faire payer que les transporteurs étrangers...

Le Lab - Remise à plat de l'écotaxe : Ségolène Royal cible les camions étrangers et les sociétés d'autoroute

AFP - Royal promet qu'il n'y aura pas d'augmentation des tarifs EDF d'ici août

 «Mon souci, c’est que cette parole du gouvernement soit respectée et que, lorsque les Français vont payer leur facture cette année, en 2014, il n’y ait pas de coût supplémentaire par rapport à ce qui avait été promis», a expliqué la ministre sur la radio RMC...

Credits Photo : BFM TV

RAPPEL - Ségolène Royal retrouve son niveau de popularité de 2007 (71% chez les sympathisants PS, +10%)

RAPPEL - Electricité: Ségolène Royal juge très regrettable la hausse rétroactive des prix et veut réformer les modes de calcul

RAPPEL  - Ségolène Royal était l'invitée du face à face de Christophe Barbier sur ITélé

RAPPEL - Ségolène Royal était l’invitée du 20 heures de France 2

Ségolène Royal retrouve son niveau de popularité de 2007 (71% de bonnes opinions chez les sympathisants PS) - Actualité du 14 avril 2014

Agenda

Ségolène Royal est l'invitée de Jean Jacques Bourdin mardi à 8h35 sur BFM TV/RMC

Baromètre action politique IFOP Le Point - Ségolène Royal retrouve son niveau de popularité de 2007 (71% de bonnes opinions chez les sympathisants PS) 

À la faveur de son retour, Ségolène Royal (46 %, + 8 points) retrouve un un solde d’image positif et une popularité qu'elle n'avait plus effleuré depuis sa défaite à la présidentielle de 2007. Chez les sympathisants PS, c'est un plébiscite : 71 % de bonnes opinions, un bond de 10 points...

Laurent Fabius et Ségolène Royal saluent l’adoption du troisième volume du rapport d'évaluation du GIEC

Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du Développement international, et Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie saluent l’adoption le 12 avril à Berlin du troisième volume du rapport d’évaluation du GIEC consacré aux politiques d’atténuation du changement climatique. 

Compte tenu de l’accélération des émissions de gaz à effet de serre, le rapport confirme la nécessité d’agir sans tarder et d’aller au-delà des politiques déjà engagées, comme le fera la France avec la future loi de programmation sur la transition énergétique...

VIDEO AFP - Ségolène Royal croit encore possible de « maîtriser » le réchauffement climatique

AFP - Loi sur l'énergie: "un travail considérable" pour rapprocher les positions (Royal)

La ministre de l'Ecologie et de l'Energie, Ségolène Royal, a estimé lundi qu'il y avait, pour élaborer le projet de loi sur la transition énergétique, "un travail considérable à accomplir pour rapprocher un certain nombre d'antagonismes".

"L'enjeu sera de définir le bon mix énergétique", a également déclaré Mme Royal, lors d'une rencontre avec la presse au ministère sur la lutte contre le réchauffement climatique...

Ségolène Royal a indiqué voir dans cette future loi "un lien direct avec les travaux du Giec" (groupe intergouvernemental d'experts sur le climat), qui a publié dimanche un rapport qui va servir de référence sur les émissions de gaz à effet de serre, à l'origine du réchauffement inédit de la planète...

AUDIO/RTL - Réchauffement climatique : le Giec presse les gouvernements d'agir sans attendre

"C'est un défi considérable, reconnaît Ségolène Royal. Très, très difficile vu les antagonismes qui existent, entre pays riches et pauvres, entre les différentes filières industrielles, entre la crise économique et la préoccupation immédiate des gens sur leur pouvoir d'achat et la nécessité malgré tout de penser l'avenir même quand on souffre dans le quotidien", explique la ministre de l'Écologie, précisant qu'il va lui falloir "beaucoup d'énergie pour essayer de rapprocher ces antagonismes et montrer que l'on peut enfin passer à l'action"...

Credits photo : Razak

RAPPEL - Ségolène Royal invitée de Jean Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC

RAPPEL - Electricité: Ségolène Royal juge très regrettable la hausse rétroactive des prix et veut réformer les modes de calcul

RAPPEL  - Ségolène Royal était l'invitée du face à face de Christophe Barbier sur ITélé

RAPPEL - Ségolène Royal était l’invitée du 20 heures de France 2

Electricité: Ségolène Royal juge très regrettable la hausse rétroactive des prix et appelle à réformer les modes de calcul - Actualité du 11 avril 2014

Credits Photo RTL

France 3 Haute Normandie - Eoliennes en mer : l'arbitrage de Ségolène Royal très attendu en Haute-Normandie

AUDIO France Info - Tarifs EDF : "Une décision très regrettable pour les consommateurs" (Ségolène Royal)

Le Parisien - Electricité: Ségolène Royal juge très regrettable la hausse rétroactive des prix et appelle à réformer les modes de calcul

Décidée ce vendredi par le Conseil d'Etat, la hausse rétroactive des factures d'électricité n'a pas tardé à faire réagir Ségolène Royal. La nouvelle ministre de l'Écologie et de l'Énergie a jugé cette décision «très regrettable», appelant à «réformer le mode de calcul» des tarifs. 

«La décision du Conseil d'État s'appuie sur des textes qui manifestement doivent être réformés pour que le gouvernement puisse appliquer une politique énergétique sans être entravé par des textes administratifs qui ne correspondent pas à (sa) volonté politique», a fait valoir l'ex-candidate à la présidentielle...

Les Echos - Ségolène Royal promet une réforme sur les tarifs de l'électricité

Ségolène Royal: «Nous allons mettre en chantier avec le ministre de l’Économie, et sous l’autorité du Premier ministre, une réforme des modes de calcul pour que le gouvernement puisse prendre des décisions sans (les) voir annulées sur une base juridique»...

France 3 Poitou Charentes - Présidence de la région : Ségolène Royal cède la place à Jean-François Macaire

Jean-François Macaire assurera l'intérim jusqu'à l'élection d'un nouveau président qui aura lieu le 16 mai prochain. Jean-François Macaire sera alors présenté comme candidat pour succéder à Ségolène Royal qui est à la tête de la région depuis 10 ans.
Ségolène Royal, nommée ministre de l'Ecologie, du Développement durable et des Transports avait annoncé qu'elle renoncerait à sa place de présidente mais qu'elle resterait conseillère régionale.
Jean-François Macaire a tout de suite réagi sur son compte twitter :

 

7 à Poitiers - Jean-François Macaire a été désigné par la majorité pour succéder à Ségolène Royal à la tête de la Région

Jean-François Macaire assurera l’intérim à partir du 21 avril et jusqu’au 16 mai, date de l’élection en séance plénière. « C’est logique, Jean-François Macaire est un fidèle sur lequel je peux compter. Le fonctionnement restera collégial », assure la future-ex présidente de Poitou-Charentes. De fait, Yves Debien monte lui aussi en grade. Pressenti pour occuper le poste, il héritera de la 1re vice-présidence, tandis que Françoise Mesnard sera 2e vice-présidente. Ségolène Royal restera conseillère régionale -« sans indemnités, cela va de soi »- et a confirmé qu’elle serait bien candidate aux Régionales de 2015...

7 à Poitiers - Région/Nouveau président : "C'est un grand moment d'émotion" (JF Macaire)

Jean-François Macaire avoue avoir vécu "un grand moment d'émotion", ce matin, lors de la réunion des élus de la majorité régionale. Non seulement "à cause" de sa désignation comme président par intérim, jusqu'au 21 avril, mais aussi pour le symbole que cela représente : "Ségolène Royal est élue en Poitou-Charentes depuis 1988. Elle est présidente de la Région depuis dix ans. Cet engagement sur le territoire dure depuis longtemps maintenant." Le nouvel homme fort du Conseil régional assure que sa désignation n'a donné lieu à "aucune querelle au sein de l'équipe régionale". Jean-François Macaire se concentrera à 100% à cette nouvelle mission, d'autant qu'il n'est plus élu au conseil municipal de Poitiers et ne préside donc plus les conseils d'administration des offices HLM Sipéa et Logiparc. Ses successeurs seront connus d'ici quinze jours. Il présidera la commission permanente du vendredi 25 avril : "Je vais m'attacher à ne pas perdre la puissance de travail à laquelle Ségolène Royal nous a habitués, afin de répondre au mieux aux besoins de nos concitoyens." Il conservera les dossiers économiques du Conseil régional avec le soutien des autres élus.

La lettre de Poitou Charentes - Méthanisation, énergies marines... Poitou-Charentes s'engage pour la transition énergétique

Edito de Ségolène Royal : À chaque fois, la transition énergétique a été source de bénéfices sociaux et économiques

"En exploitant la force du vent, l'Europe du 15e siècle révolutionnait son modèle agricole et découvrait l'Amérique. Au 19e siècle, la machine à vapeur puis l'électricité ont fait le monde moderne que nous connaissons, et avec lui la mobilité des hommes et l'expansion des villes. À chaque fois, la transition énergétique a été source de bénéfices sociaux et économiques. »
Cette phrase ouvre la synthèse du débat national sur la transition énergétique organisé l'année dernière. 
La Région y a participé de manière très active, parce qu'en Poitou-Charentes nous sommes convaincus de l'urgence écologique et nous cherchons tous les moyens d'agir concrètement pour changer de modèle. Un nouvel exemple de cet engagement a été donné cette semaine avec l'inauguration de l'unité de méthanisation de Saint-Varent en Deux-Sèvres : produire de l'énergie renouvelable en utilisant la ressource locale, voilà une solution que nous encourageons localement, pour ensuite envisager sa généralisation sur l'ensemble du territoire."

Poitou-Charentes, laboratoire de l'excellence environnementale et de la Croissance verte - Rappel des actions concrètes de Ségolène Royal

Plus d'articles...

  1. Ségolène Royal était l'invitée du face à face de Christophe Barbier sur I>Télé - Actualité du 10 avril 2014
  2. Ségolène Royal était l’invitée du 20 heures de France 2 - Actualité du 9 avril 2014
  3. Ségolène Royal était l’invitée du Grand Jury RTL Le Figaro LCI - Actualité du 6 avril 2014
  4. Ni taxe ni impôt, Ségolène Royal prône une écologie positive et un dialogue constant avec les associations - Actualité du 5 avril 2014
  5. Ségolène Royal ne veut pas d'une écologie punitive - Actualité du 3 avril 2014
  6. Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie - Actualité du 2 avril 2014
  7. Le gouvernement doit "changer de rythme et de méthode" après les municipales, juge Ségolène Royal - Actualité du 30 mars 2014
  8. Ségolène Royal lutte contre la vie chère et organise une conférence de l'Aéronautique en Poitou Charentes - Actualité du 30 mars 2014
  9. Ségolène Royal au soutien d’une gauche « rassemblée » à Arras puis en séance de dédicace au salon du livre - Actualité du 18 au 22 mars 2014
  10. Ségolène Royal invitée du 12-13 Dimanche sur France 3 - Actualité du 16 mars 2014