segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Actualités

Ségolène Royal était l'invitée du 12/13 Dimanche sur France 3 - Actualité du 17 novembre 2013

VIDEO - Ségolène Royal était l'invitée du 12/13 Dimanche sur France 3

Le Parisien - Ségolène Royal a reconnu qu'il y avait «des Français déçus» et «inquiets de la situation»

Pour elle, il est «important que l'on prenne les sujets les uns après les autres et que l'on y réponde». «Il y a des questions tout à fait légitimes auxquelles le gouvernement doit répondre», a-t-elle poursuivi, en ajoutant : «Les Français ont une demande de sens, ils ne comprennent plus le sens des décisions». «Ils veulent savoir quelle politique on conduit», a dit encore Mme Royal.

Elle a fait remarquer que la grande réforme fiscale promise par François Hollande durant la campagne présidentielle «n'a pas été faite», en réclamant un grand débat sur ce sujet...

Europe 1 - Royal veut "reporter l’application de l’écotaxe"

"Pour l'instant elle est suspendue. Il faut reporter l’application de l’écotaxe. Le principe a été voté par le Parlement donc pour la supprimer il faut de nouveau un vote du Parlement et je ne pense pas que ce soit une bonne chose de recommencer les polémiques sur ce sujet", a-t-elle déclaré, mais, "en revanche, le pouvoir exécutif a la capacité de dire : voilà, quelque chose a été voté, l’application se passe mal, une mise au plat est aussi à faire et une enquête parlementaire sur les flux financiers qui sont liés à l’écotaxe, donc le gouvernement pourrait annoncer le report de l’écotaxe, sans date..."

Ecotaxe

 

 

Actualités - Revue de presse

Nouveau tramway compact : le Directeur Général d'Alstom Transport salue « le rôle déterminant et visionnaire » de Ségolène Royal

VIDEO - Le nouveau tramway Alstom bientôt livré à Aubagne, le savoir-faire régional à l'honneur pour un transport public propre

alstom
Alstom avec le tramway Citadis Compact
 

Ségolène Royal, Présidente de la Région Poitou-Charentes, s’est rendue ce jeudi sur le site d’Alstom à Aytré (17), à l’occasion de la présentation du premier Tramway Citadis Compact à la Communauté d’Agglomération d’Aubagne, en présence de Daniel Fontaine, Maire d’Aubagne et de Jérôme Wallut, Directeur Général d’Alstom Transport France.

Ce dernier a salué « le rôle déterminant et visionnaire » de Ségolène Royal dans cette réussite industrielle, rappelant que la Région Poitou-Charentes était à l’initiative de l’appel à projets pour un tramway compact, à coût maîtrisé, particulièrement adapté pour les villes moyennes...

 

Actualités - Revue de presse

Ségolène Royal ėtait l'invitée du Cinq à Sept de LCI : "Il faut tenir un langage de vérité"

Philippe Bilger - Une seule Ségolène vous manque...

Quels sont aujourd'hui les ministres dont le citoyen peut se dire fier, toutes tendances confondues ?

Et on se permet depuis le mois de mai 2012 du laisser hors du jeu Ségolène Royal qui, à cause d'événements et de blessures intimes qu'elle a magnifiquement surmontés et sans ressentiment public, n'occupe pas le poste qui aurait dû lui échoir. Quel qu'il soit car il ne faudrait pas oublier que sans le faux soutien du PS, elle aurait battu Nicolas Sarkozy en 2007 !

Elle aurait été à l'évidence une ministre remarquable...

Ségolène Royal ėtait l'invitée du Cinq à Sept de LCI

Ségolène Royal sur LCI/Situation économique : "Il faut tenir un langage de vérité"

Le sens de la fiscalité n'est pas compris alors que l'impôt c'est ce qui fait le coeur de la citoyenneté", a expliqué Ségolène Royal, invitée du Cinq à Sept sur LCI. "Il faut tenir un langage de vérité sur la situation économique en France et ne pas nous dire tous les jours que la courbe (NDLR : du chômage) va s'inverser", a-t-elle ajouté...

AFP - Royal (PS): il aurait mieux valu "expérimenter" la réforme des rythmes scolaires

Ségolène Royal a estimé mercredi que la réforme des rythmes scolaires était "trop uniforme" et a jugé qu'il aurait mieux valu "l'expérimenter avant de la généraliser".Interrogée, sur LCI, au sujet des protestations à l'encontre de la mise en oeuvre de cette réforme, Mme Royal a jugé qu'elles s'expliquaient "sans doute" par "un déficit de méthode"...

AFP - Royal aurait préféré que Minute ne paraisse pas

Ségolène Royal, invitée de LCI, a estimé que "le gouvernement a(vait) réagi très vigoureusement puisque le Premier ministre a(vait) saisi la justice". Mais "ce qui est assez désagréable dans cette opération, c'est que ça fait une formidable publicité pour ce torchon, pour un journal qui est odieux", a-t-elle poursuivi, refusant de le citer. "J'aurais préféré qu'il soit saisi en kiosque (...) parce qu'il va faire du business", a affirmé l'ex-candidate à la présidentielle de 2007...

France 3 -  Remplacement d'Ayrault : pour S. Royal, un député ne doit pas ajouter du "désordre"

Actualités - Revue de presse

Ségolène Royal était l'invitée du Supplément de Canal + - Actualité du 10 novembre 2013

Agenda

Ségolène Royal est l'invitée de Michel Field sur LCI mercredi 13 à 17h30

Le tweet du 12 Novembre

Les tweets du 11 Novembre

AUDIO/RTL - Ségolène Royal : Écotaxe et "révolte citoyenne"

Ségolène Royal a répété, lundi sur "RTL", que la fronde menée par les "Bonnets rouges" était une "révolte citoyenne". Mais la socialiste dénonce néanmoins les destructions de radars...

Le tweet du 10 Novembre

Ségolène Royal était l'invitée du Supplément de Canal +

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

 

AFP - Ségolène Royal juge « réconfortante » la "révolte citoyenne " en Bretagne

L’ex-candidate PS à la présidentielle Ségolène Royal a estimé dimanche que la fronde des « Bonnets rouges » en Bretagne relevait de la « révolte citoyenne »...

Ce mouvement est également pour elle « une demande de sens : à quoi servent les différents sacrifices qui sont demandés ? Quand ces sacrifices vont-ils porter leurs fruits ? Sont-ils répartis avec justice ? »

«  Moi je préfère des peuples en mouvement à des peuples apathiques et qui se disent "on n’a plus rien à faire ni même à revendiquer". La levée des Bretons, il y a quelque chose qui est assez réconfortant », a encore dit Ségolène Royal. « Mais entendons-nous bien : ça veut dire que derrière il y a beaucoup de souffrances »...

Actualités - Revue de presse

Ségolène Royal ėtait l'invitée politique de Laurence Ferrari sur I Télé - Actualité du 6 novembre 2013

Le tweet du 7 Novembre

Ségolène Royal ėtait l'invitée politique de Laurence Ferrari sur I Télé

VIDEO 1/4 - Ségolène Royal n'était "pas favorable" à l'écotaxe

Pour la présidente de la région Poitou-Charentes, invitée de Laurence Ferrari, qui avoue ne pas avoir été favorable à l'écotaxe, il faut sortir vite de cette crise qui oppose les Bonnets Rouges au gouvernement français, et "regarder vers le futur". Elle appelle à ne pas jouer sur les mots, estimant que "tant que l'écotaxe est remise", c'est qu'elle est "supprimée"...

VIDEO 2/4 - Ségolène Royal revient sur la situation d'Heuliez

Répondant aux questions de Jean-Claude Dassier dans Tirs Croisés, Ségolène Royal, actuelle présidente de la région Poitou-Charentes, a tenu à préciser la situation de l'entreprise Heuliez. Elle précise que la situation de la branche aéronautique est bonne, que celle des voitures électriques a été sauvée grâce à l'intervention de la région, mais que la branque équipementier a malheureusement dû fermer.

VIDEO 3/4 - La France "n'est pas raciste" selon Ségolène Royal

Ségolène Royal a réaffirmé ce soir son soutien à la ministre de la Justice, Christiane Taubira, qui a été récemment la cible de propos racistes. Elle estime avoir toujours soutenu la ministre de la Justice, sans pour autant le faire "sur la place publique". Pour elle, la France n'est "pas raciste" et ne se reconnait pas dans les "pulsions de certains".

VIDEO 4/4 - L'écotaxe, une "diversion pas utile" pour Ségolène Royal

Actualités - Revue de presse

Ségolène Royal ėtait l'invitée de Ruth Elkrief sur BFM TV - Actualité du 5 Novembre 2013

Agenda

Ségolène Royal sera l'invitée de Laurence Ferrari sur I Télé demain à 18h

Ségolène Royal ėtait l'invitée de Ruth Elkrief sur BFM TV

AFP - Alliance du centre : Royal demande où sont «les idées neuves

La présidente de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal, a accueilli mardi sur BFM TV avec scepticisme le rapprochement des deux formations centristes, l’UDI et le MoDem, en demandant quelles étaient «les idées neuves». «Qu’est-ce qu’il y a de nouveau ? Je pensais qu’ils étaient déjà ensemble. Quelles sont les idées neuves , a dit Ségolène Royal, dubitative...

Royal sur l’écotaxe: "Il faut remettre à plat l’ensemble du dispositif"

Invitée à réagir sur BFMTV à la polémique suscitée par l’écotaxe, Ségolène Royal a estimé "qu’il ne fallait pas la faire". Selon l'ancienne ministre socialiste, "il faut remettre à plat l’ensemble du dispositif", car il y a des "phénomènes assez étranges, peut-être de corruption, sur la question de la gestion de cette écotaxe", a-t-elle ajouté...

AFP - Royal opposée à une suppression du délit de racolage passif

La présidente de la région Poitou-Charentes et ancienne candidate socialiste à la présidentielle, Ségolène Royal, s'est déclarée mardi "radicalement hostile" à la suppression du délit de racolage passif inclu dans le projet de loi sur la lutte contre la prostitution...

Actualités - Revue de presse

Ségolène Royal et la région Poitou Charentes préservent les machines et les brevets de la société Heuliez - Actualité du 1er Novembre 2013

Le Point/AFP - Reprise d'Heuliez : le "nouvel espoir" de Ségolène Royal

La présidente du Poitou-Charentes s'est félicitée de l'autorisation de reprise de l'outil industriel de l'entreprise par une société d'économie mixte, dont la région est actionnaire majoritaire...

France 3 - Heuliez : le tribunal de commerce de Niort autorise une reprise des actifs par la région Poitou-Charentes

Heuliez : le Tribunal de commerce valide la solution proposée par la Région

Le tribunal de commerce de Niort autorise la reprise par une société d'économie mixte (SEM), dont la région Poitou-Charentes est actionnaire majoritaire, des actifs de la société Heuliez SAS placée en liquidation judiciaire. Cette décision permet de préserver la possibilité de reprise par un investisseur.

Lettre de Poitou Charentes - Transat Jacques Vabre, biodiversité, forums

Edito de Segolene Royal : La Région Poitou-Charentes a fait de l'Économie sociale et solidaire un axe majeur pour le développement de l'emploi. Deuxième Région de France dans le domaine, elle développe depuis 2004 ce secteur de « l'ESS » où l'emploi est durable et non-délocalisable.

Construite autour de principes fondamentaux, gestion démocratique - une personne = une voix -, libre-adhésion, solidarité, non-lucrativité, juste répartition des excédents et ancrage territorial, l'Économie Sociale et Solidaire représente 13% de l'emploi salarié en Poitou-Charentes.

L'ouverture du mois de l'Économie sociale et solidaire est une bonne occasion de rappeler l'importance de ce secteur et son intérêt stratégique pour l'avenir. Pour que le chômage recule en Poitou-Charentes, nous devons continuer à agir avec tous les employeurs. Dans ce combat quotidien, les mutuelles, associations et coopératives sont des alliées précieuses, qui partagent nos valeurs de solidarité.   ».

 

Actualités - Revue de presse

Interview de Ségolène Royal : Osez, Monsieur le Président ! - Actualité du 25 octobre 2013

JDM (Cerizay) : l'horizon est enfin dégagé

Après une réunion de plus de trois heures, la société @ l’1Fini a convaincu la Région. Cette dernière consent un effort financier qui permet le rachat de JDM.

Le Parisien Mag - Interview de Ségolène Royal : Osez, Monsieur le Président! 

Près de 8 Français sur 10 considèrent que les politiques ne sont pas courageux. Etes-vous d'accord ? 

SEGOLENE ROYAL. Ce sondage intervient dans un contexte où la crise et les secousses de toute nature font douter de l'efficacité de l'action politique. Il confirme que le courage est pour les Français une vertu majeure en politique. Savoir prendre des décisions difficiles, au risque de n'être pas entendu par tous. Avoir le courage d'oser des réponses neuves quand les anciennes ne fonctionnent plus.


Comme vous, par exemple ? 

Je n'aurais pas cette prétention mais on a souvent dit qu'en 2007, j'étais trop en avance sur l'époque. La France n'était pas encore prête à imaginer une femme Présidente de la République, même si des pays d'Amérique latine avaient déjà anticipé ce mouvement. Et puis, je défendais un certain nombre d'idées qui étaient anti-conformistes dans mon camp politique et qui ont, depuis, fait leur chemin : la sécurité, l'ordre juste, la Nation... Quand j'ai revendiqué, au nom de la gauche, le drapeau français à Marseille, j'ai été très durement critiquée par mes amis politiques. Pourtant, c'était courageux de le faire. Je savais que j'allais à contre-courant de l'idéologie dominante à gauche mais je sentais que j'étais en phase avec l'Histoire, avec ce qu'attendaient les Français, très attachés à la nation et à ses symboles républicains. Le courage, c'est aussi de rompre avec les conformismes de sa famille politique.


Faut-il plus de courage à une femme qu'à un homme pour s'engager en politique ?

Évidemment, oui. Ce qui est difficile, c'est d'assumer la durée de la vie politique. Il faut se relever à chaque fois que l'on trébuche. Le courage c'est, comme le disait Jaurès, de « ne pas livrer sa volonté au hasard des impressions », de garder le cœur chaud et la tête froide, de ne pas lâcher son cap à la première déconvenue tout en ayant la lucidité de tirer les leçons des échecs.


Avez-vous connu des moments de découragement ?

Non, jamais. Il en faut plus pour m'abattre ! J'ai connu des chocs violents, encaissé des coups. Je suis tombée, je me suis posée des questions sur le sens de mon engagement, je me suis fait mal, je suis parfois restée un moment dans un état de stupéfaction, mais je n'ai jamais été découragée. Le courage en politique, c'est aussi de garder une part de gaieté dans l'adversité comme le recommandait Stéphane Hessel qui y voyait « la forme la plus aimable du courage ».


De Nathalie Kosciusko-Morizet et Rachida Dati à Cécilia Attias, les femmes de droite sont nombreuses à avoir salué votre courage. Y êtes-vous sensible ?

Bien sûr. Ce n'est pas un hasard si ce sont des femmes qui le disent. Elles savent les obstacles, les contraintes, les épreuves, les dénigrements que les femmes doivent surmonter dans la vie politique. Elles ne disent pas, comme certains hommes : « Sa candidature à la présidentielle était le produit des sondages ; elle est arrivée là par hasard... »


Nicolas Sarkozy est, aux yeux des Français, le président le plus courageux de ces 30 dernières années. Etes-vous d'accord ?

Ce n'est pas une qualité qui vient spontanément à l'esprit le concernant. Ce n'est pas parce qu'on est énergique qu'on est courageux. Le monde a subi, en 2008, la crise financière la plus violente qui ait existé depuis 1929, et qu'a fait Nicolas Sarkozy ? Il a renfloué les banques sans leur demander aucune contrepartie. Il aurait dû avoir le courage de dire aux banquiers : l'Etat vous remet à flot mais, en échange, il va entrer au capital des banques et nous allons dissocier les activités spéculatives des activités de prêt. Il ne l'a pas fait. Il a été complaisant face aux forces de l'argent. Il a manqué de discernement au moment le plus favorable pour imposer d'autres règles du jeu aux responsables de la crise. C'est une occasion ratée dont nous payons encore le prix.


Et François Hollande, est-il courageux ?

L'intervention au Mali est une décision courageuse. Tout comme les menaces de représailles à l'encontre de Bachar el-Assad après son utilisation des armes chimiques dans le conflit syrien. Ce n'est pas parce qu'on est isolé sur la scène internationale que l'on a tort ! L'histoire lui rendra justice, vous verrez, car c'est son initiative qui a fait bouger la diplomatie, qui a permis d'éviter la guerre, et rendu impossible une nouvelle attaque chimique.


Quelles décisions courageuses faudrait-il prendre aujourd'hui ?

Par exemple, fusionner les départements avec les régions afin de supprimer les doublons et de dépenser moins en dépensant plus efficacement. Ce serait aussi d'appliquer dès maintenant, sans attendre 2017, le non-cumul des mandats. Ce serait également d'aller au bout de la réforme bancaire dont la première étape a été réalisée. Le courage c'est de prendre le risque d'être toujours aux côtés de celles et ceux qui ne baissent pas les bras :

- entrepreneurs qui innovent et se battent,

- ouvrières et ouvriers qui défendent leur savoir faire et leur outil de travail,

- familles qui ne transigent pas sur le devoir d'éduquer,

- enseignants qui ne tiennent pas le droit au savoir pour un privilège de la naissance,

- jeunes dont le désir d'avenir doit être un guide pour l'action.


Vous citez, dans votre livre, une quinzaine de personnalités qui vous inspirent du courage. Si vous deviez n'en retenir qu'une...

La personne qui incarne le courage sous toutes ses formes -physique, psychologique, politique, historique-, c'est Nelson Mandela. Lui-même, pourtant, n'estimait pas être particulièrement courageux. Mais, alors qu'il aurait pu être libéré au bout de quinze ans de captivité en échange du renoncement à son combat politique, il a trouvé la force de dire non. Il a eu ce courage exceptionnel de sacrifier sa vie de famille et sa liberté pour une cause collective, une cause qu'il estimait plus grande que lui. Je crois, comme lui, qu'on ne naît pas courageux mais que l'on peut, lorsque les circonstances historiques l'exigent, se dépasser soi-même et faire preuve d'un courage dont on ne se savait pas capable.


Vous-même, peut-être ?

Je ne pourrais pas sacrifier ma famille. Je suis mère de famille avant d'être femme politique et j'ai toujours lutté pour concilier les deux. C'est aussi une forme de courage : il faut savoir équilibrer sa vie, à condition que les circonstances le permettent, pour ne pas sacrifier les siens à son engagement politique. Il faut avoir comme disait Rudyard Kipling dont on ne se lasse pas de relire le texte magnifique que je mets en ouverture de mon livre, il faut avoir le courage « d'être fort sans cesser d'être tendre ».

Actualités - Revue de presse

Ségolène Royal était l'invitée de BFM Politique/RMC/Le Point - Actualité du 20 octobre 2013

Ségolène Royal était l'invitée de BFM Politique/RMC/Le Point

Interview par Thierry Arnaud

Interview par Anna Cabana

L'interview de BFM Business

L'after RMC

Interview de Thierry Arnaud

Débat avec N. Dupont Aignan

AFP - Leonarda: "le problème est réglé", juge Ségolène Royal

Ségolène Royal, présidente de Poitou-Charentes, a estimé dimanche que "le problème était réglé" dès lors que la collégienne kosovare Leonarda avait refusé la proposition de François Hollande de revenir seule en France...

Le Parisen - Leonarda: Ségolène Royal «aurait fait ce que le président a fait»

BFM TV - Ségolène Royal défend son action dans le dossier Heuliez

La région a crée une société d'économie mixte pour tenter de sauver ce qui reste à sauver. "Il y a un repreneur potentiel qui va peut-être avoir un contrat important pour l'entreprise", a-t-elle insisté sans vouloir en dire davantage...

L'essentiel en Poitou-Charentes : Agriculture Durable

Edito de Ségolène Royal : 10 actions pour une agriculture durable

« Ici en Poitou-Charentes, l'élevage et les cultures sont inscrits dans l'Histoire et façonnent les paysages. Poitou-Charentes est non seulement une terre de tradition agricole, mais une région ou l'on cultive la douceur de vivre et le bien manger. Sur ce territoire, comme ailleurs, l'agriculture est à un virage.

Les orientations prises aujourd'hui sont des enjeux importants pour déterminer l'agriculture que nous voulons promouvoir pour aujourd'hui et pour les générations futures.

Pour la Région Poitou-Charentes, ce modèle de développement économique, social et environnemental est un défi pour inventer de nouvelles alternatives et créer des emplois non-délocalisables, une source d'innovations et d'expérimentations et un projet social qui place l'humain au cœur de l'économie.

La Région s'engage donc, avec vous, dans une agriculture ancrée sur son territoire, respectueuse de l'environnement et proche des consommateurs.   ».

Ségolène Royal inaugure la nouvelle unité de méthanisation du GAEC La Lougnolle

La Région soutient et accompagne les agriculteurs dans leurs projets de création d'unité de méthanisation. Samedi 19 octobre, Ségolène Royal, Présidente de la Région Poitou-Charentes, inaugure une nouvelle unité de méthanisation à Prahecq (79).

La méthanisation, une solution pour une agriculture plus économe en énergie

10 actions pour une agriculture durable

 

Actualités - Revue de presse

Ségolène Royal était l'invitée de l'émission "Questions d'info" sur LCP - Actualité du 16 octobre 2013

Agenda prévisionnel de Ségolène Royal (mis à jour le 18 octobre)

Ségolène Royal était l'invitée de l'émission "Questions d'info" sur LCP, France Info, AFP

Invitée sur le plateau de Questions d’info, Ségolène Royal veut que "la politique française se calme un peu" et que s’arrête le "feu d’artifice de déclarations toutes azimuts". La présidente de la région Poitou-Charentes préfère attendre les résultats de l’enquête administrative lancée par Manuel Valls. Elle estime que "la loi a été respectée". L’ancienne candidate à l’élection présidentielle de 2007 est d’accord avec Claude Bartolone et estime que "les valeurs de la gauche, c’est aussi le respect de la loi"...

Ségolène Royal élude quand on lui demande si elle s’estime sous-employée par François Hollande. La présidente de la région Poitou-Charentes "prend la vie comme elle vient" et estime travailler "énormément" pour sa région...

Le Monde - Ségolène Royal appelle la gauche "à se calmer"

La présidente de Poitou-Charentes affirme ne rien revendiquer à titre personnel, mais s'irrite des chamailleries entre ministres qui brouillent la ligne gouvernementale. Elle se moque de les voir "pleurnicher", puis corrige ce terme, qu'elle juge trop "désobligeant" sans se déjuger sur le fond : "Ils ont la chance d'être ministres. Ils ont la chance de diriger un magnifique pays qui est la France, ils ont la chance d'avoir des responsabilités, donc ils n'ont que des devoirs", insiste-t-elle. Diagnostiquant "un manque de visibilité sur l'avenir", elle estime que le gouvernement à "un gros effort d'explication" à fournir.

Interrogée par ailleurs sur la primaire socialiste à Marseille, l'ex-candidate à la présidentielle ne cache pas sa préférence pour Samia Ghali, parfois qualifiée de "Ségolène de Marseille". "Elle a la possibilité de mobiliser les électorats des quartiers populaires, dont elle vient", a jugé Ségolène Royal, en ajoutant que si elle était choisie par les militants, "ça serait intéressant"...

Europe 1 - Pour Royal, les ministres "n'ont que des devoirs"

Ségolène Royal a regretté mercredi que les dissensions entre ministres soient étalées sur la place publique, estimant que ces derniers n'avaient "que des devoirs et aucun droit, si ce n'est le droit d'être à la hauteur de la tâche qui leur est confiée"...

A ses yeux, les ministres "devraient connaître la sensibilité médiatique (...) et se rendre compte que toute polémique écrase le reste. Ils se tirent une balle dans le pied en faisant ça, d'une certaine façon"...

Actualités - Revue de presse

Plus d'articles...

  1. Ségolène Royal invitée de C Politique sur France 5 : la montée du FN est "l'expression d'un malaise" des Français
  2. Visite de travail de Ségolène Royal à La Rochelle et l'Ile de Ré - Actualité du 11 octobre 2013
  3. Du carburant coréen pour la voiture électrique de Ségolène Royal - Actualité du 10 octobre 2013
  4. Débat Ségolène Royal/Laurence Parisot sur Europe 1 - Royal aux patrons: Arrêtez de vous plaindre - Actualité du 5 octobre 2013
  5. Dominique Bertinotti: “Ségolène pourrait détourner l’électorat populaire du FN” - Actualité du 3 octobre 2013
  6. Intervention de Ségolène Royal auprès des salariés d'Heuliez et interview dans les "4 vérités" sur France 2 - Actualité du 30 septembre 2013
  7. Ségolène Royal à New York pour promouvoir l’Hermione et la région Poitou Charentes - Actualité du 26 au 28 septembre 2013
  8. Ségolène Royal estime qu'il y a une chance sur deux de sauver Heuliez - Actualité du 23 septembre 2013
  9. Ségolène Royal était l'invitée politique de Guillaume Durand sur LCI et Radio Classique - Actualité du 18 septembre 2013
  10. Ségolène Royal était l'invitée de la matinale de RTL - Actualité du 16 septembre 2013
  11. Ségolène Royal était l'invitée de C. Barbier sur I>TELE, du Talk Figaro/Orange et de P. Cohen dans C à vous sur France 5 - Actualité du 12 septembre 2013
  12. Ségolène Royal était l'invitée de BFM TV - Actualité du 11 septembre 2013
  13. Ségolène Royal était l'invitée du 13H15 de France 2 - Actualité du 8 septembre 2013
  14. Ségolène Royal dément des propos critiques publiés dans Le Point - Actualité du 4 et 5 septembre 2013
  15. Clôture des Nuits Romanes: discours de Ségolène Royal - Actualité du 1er Septembre 2013
  16. Ségolène Royal appelle à Genève à un sursaut européen - Actualité du 29 Août 2013
  17. Ségolène Royal en guerre contre le bizutage - Actualité du 28 Aout 2013
  18. Ségolène Royal était l'invitée du 7/9 de France Inter - Actualité du 26 Aout
  19. Ségolène Royal fait son retour sur l'avant-scène du PS sous les ovations des militants - Actualité du 23 et 24 Août 2013
  20. Interview de Ségolène Royal sur BFM TV : "Il faut stopper la dynamique de hausse des impôts" - Actualité du 22 Août 2013