segorama-segolene-royal

Actualités

Ségolène Royal: Pierre Mauroy, homme de conviction et de fidélité

La lettre de Ségolène Royal, Présidente de la Région Poitou-Charentes 

 

« Je suis heureux de ma vie, je suis heureux de mon combat » confiait Pierre Mauroy il y a un an.
Convictions intactes.
Fidélité, 70 ans durant, aux idéaux socialistes de sa jeunesse.
Fierté des engagements assumés et des responsabilités exercées avec, en même temps, cette humilité vraie qui lui faisait dire, à propos des années fondatrices où il fut le Premier Ministre de François Mitterrand : « j'avais un esprit de sacrifice qui ne me coûtait rien. Le septennat devait réussir. J'étais gonflé à bloc. J'étais comme un soldat en première ligne ».
 
Nous le savions malade.
En 2008, déjà, il savait que le temps lui était désormais compté : « il me reste quelques années, disait-il, je poursuis le combat ».
Il voulait vivre mais n'avait pas peur de la mort.
Il la voyait comme quelque chose « qui s'impose à vous majestueusement, avec solennité, beaucoup de force et une très grande beauté ».
Seules les vies droites peuvent nourrir pareille sérénité.

Avec François Mitterrand : « une conversation ininterrompue »

Mes plus lointains souvenirs de Pierre Mauroy sont indissociables du tandem solide qu'il formait avec François Mitterrand.
Deux personnalités bien différentes et pourtant une compréhension mutuelle, un respect réciproque, une extraordinaire solidarité dans l'action qui n'excluait pas, chemin faisant, certains désaccords, franchement abordés mais n'entamant jamais l'estime et la fidélité que chacun portait à l'autre.
 
Bien avant mai 81, François Mitterrand rendait déjà hommage à leur relation : « il y a entre lui et moi un lien que rien n'efface. Nous avons reconstruit ensemble le socialisme français et ce, dans un climat exceptionnel de confiance mutuelle ».
 
1965, 1974, 1981 : Pierre Mauroy fut le pilier de ces campagnes présidentielles.
Puis, après la belle victoire de mai 1981, le Premier Ministre du premier gouvernement d'union de la gauche de la 5ème République.
 
Il fut le Premier Ministre des grandes réformes sociales : la retraite à 60 ans, les 39 heures, la 5ème semaine de congé payé, l'abolition de la peine de mort, les lois Auroux et leurs droits nouveaux pour les travailleurs, le remboursement de l'IVG, l'impôt sur les grandes fortunes, la création du chèque-vacances, l'augmentation du SMIC, du minimum vieillesse, des allocations familiales, les grandes lois de décentralisation, la reconnaissance des radios libres et bien d'autres décisions novatrices et conformes à la justice sociale qui est la raison d'être de la gauche.
 
« Lui et moi, on sait se comprendre », disait Mauroy de Mitterrand.
« Il est solide, il en abat, il a du coffre » disait Mitterrand de Mauroy.
Et aussi : « il est le plus loyal de tous les loyaux ».
En trois ans, disait Pierre Mauroy, « nous avons eu, François Mitterrand et moi, une conversation ininterrompue ».

Lire la suite : Ségolène Royal: Pierre Mauroy, homme de conviction et de fidélité

Actualités - Revue de presse

Ségolène Royal était l'une des invités de "Au Field de la nuit" sur TF1 - Actualité du 11 Juin 2013

Agenda de Ségolène Royal

Mercredi 12 Juin à 9h50 dans "C'est au programme" sur France 2

Mercredi 12 Juin à 11h dans "A la bonne heure" sur RTL

VIDEO Cash investigation/Magazine de E. Lucet : "Le scandale de l'évasion fiscale : révélations sur les milliards qui nous manquent"

AFP - Mia Electric : une Franco-Coréenne candidate à la reprise

Ségolène Royal ... va pouvoir souffler. Alors que le petit constructeur local Mia, construit sur les reliquats d'Heuliez, est en situation très délicate, un entrepreneur s'est fait connaître la semaine dernière pour reprendre la société fabriquant la Mia Electric à Cerizay (Deux-Sèvres) : il s'agit d'une Franco-Coréenne ayant une entreprise en Allemagne, a indiqué mardi à l'AFP une source proche du dossier, confirmant une information du Monde...

Le Monde - Plusieurs repreneurs intéressés par Heuliez

Trois ans après l'éclatement d'Heuliez en deux PME, confiées à des repreneurs différents, l'argent manque des deux côtés. Résultat : les deux entités issues du démantèlement sont ... en passe de changer de mains, dans l'espoir d'une ... relance...

Gala - Ségolène Royal au top… des ventes

Le livre de l’ex-candidate à la présidentielle s'arrache...  "Cette belle idée du courage", paru mi-mai chez Grasset, est un vrai succès de librairie.

Ses partisans exultent. Ségolène Royal a dépassé la barre des 22 500 exemplaires vendus, en trois semaines seulement, avec son ouvrage «Cette belle idée du courage» (Grasset)...

Ségolène Royal était l'une des invités de "Au Field de la nuit" sur TF1

Intervention principale de Ségolène Royal vers la 12 ème minute (1ère partie)

Blog de Ségolène Royal - Inauguration d’une chaufferie bio-masse aux Ateliers du Bocage : la social-écologie est une réalité en Poitou- Charentes

Ségolène Royal, Présidente de la Région Poitou-Charentes, a inauguré la chaufferie Bio-masse des Ateliers du Bocage aux cotés des salariés de cette entreprise d’insertion et de Monsieur Cirelli, Vice-président et Directeur Général de GDF/Suez , partenaire financier du ce projet...

Actualités - Revue de presse

Ségolène Royal : le travail continue pour faire réussir la reprise de Mia Electric - Actualité du 10 juin 2013

Agenda de Ségolène Royal

Lundi 10 Juin après minuit (vers 1h35) dans "Au Field de la nuit" avec les lycéens sur TF1

Mercredi 12 Juin à 11h dans "A la bonne heure" avec Stéphane Bern sur RTL

Participation dans Vivement Dimanche sur France 2 (enregistré le 4 juin, diffusé probablement le 23 juin)

Les tweets du jour

 

Nouvelle République - Cerizay : Mia resterait entre des mains allemandes

Le comité d'entreprise de Mia Electric a donné ce lundi après-midi son accord au transfert de propriété de l'actionnaire principal actuel Edwin Kohl vers un nouveau repreneur. D'après Ségolène Royal, présidente de la Région (qui reste actionnaire à hauteur d'environ 10 % du capital), le nouveau "boss" est lui aussi de nationalité allemande.. Son identité n'a pas encore été dévoilée... L'ensemble des salariés devrait être conservé...

La politique par la preuve : une reconversion industrielle réussie. De New Fabris à la Nouvelle Fabrique Ecologique

Ségolène Royal , Présidente de la Région Poitou-Charentes, et Vice-Présidente de la BPI, a annoncé à Châtellerault vendredi la reprise du site de l’ancienne usine New Fabris par un industriel VMH Energies, pour engager une reconversion industrielle dans les secteurs de la production d’énergies propres...

Actualités - Revue de presse

Ségolène Royal : Nelson Mandela est un monument de l'histoire du courage - Actualité du 9 Juin 2013

La lettre de Ségolène Royal, Présidente de la Région Poitou-Charentes 

 

Nelson Mandela, monument de l'histoire du courage

Au moment où Nelson Mandela est hospitalisé nous sommes de tout cœur avec lui, avec ses proches, Graça Machel, et avec les Sud africains et les citoyens du monde entier rassemblés dans leurs pensées autour de « Madiba » comme l'appellent affectueusement ses compatriotes.

Je voudrais mettre en commun ces images que j'ai prises, l'année dernière, dans la prison de Robben Island où il a passé vingt-sept années.

Malgré ces épreuves, il réussira, sans esprit de revanche, à rassembler son peuple pour présider l'Afrique du Sud.

C'est le tout premier « passeur de courage » dont je retrace l'histoire dans « Cette belle idée du courage ».

J'aime tout particulièrement ce portrait qui est affiché dans son ancienne maison du quartier de Soweto transformée depuis en petit musée.


Voici également les photos de sa cellule que j'ai prises à Robben Island :

« Etre libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres. »
Nelson Mandela

Cette belle idée du courage, page 22 (extraits) :

« C'est ainsi que je m'adresse à vous, Nelson Mandela, passeur de courage :
En 1976, vous venez, Nelson Mandela, de passer quatorze ans en prison et vous ne savez pas que vous allez y passer quinze ans de plus.
Quatorze ans, c'est à peu près l'âge de votre dernière fille, qui est née lorsque les menottes froides mordaient déjà vos poignets.
Sur ces quatorze années, vous venez d'en passer douze  dans un bagne atroce.
Chaque jour, depuis douze ans, vous accomplissez une série de travaux forcés, abrutissants et humiliants.
Une carrière de chaux est le lieu de ce calvaire, où vous brûlez vos yeux et perdez votre vigueur.
Ou bien alors vous cassez des cailloux, comme ça, sans but, pour expier les fautes dont les autres vous accusent.
Vous êtes retenu dans un lieu de détention sinistre, une larme de terre échappée à l'Afrique, perdue, entre le continent et le pôle lointain.
Vous n'avez pas pu enterrer votre fils quand il est mort.
Vous ne voyez pas votre femme.
Vous recevez, comme seul contact d'avec la vie continuée, une seule lettre, tous les six mois, quand vos geôliers se montrent cléments.

C'est l'eau salée de l'Atlantique, dont vous devez vous servir, pour laver votre grand corps brisé.
Votre cellule est si petite que deux pas en avalent la superficie dérisoire. Votre cellule est triste.
Vous n'avez pas de lit. Vous dormez par terre.
Vous ne demandez aucun traitement de faveur, et jeûnez, par révolte, quand les grèves de la faim éclatent.
Parmi cette cohorte de damnés, vous êtes de la pire extraction : catégorie des Noirs, espèce des condamnés politiques.
Vous avez eu une vie riche, intense : jeunesse heureuse, carrière fulgurante, l'honneur éclatant de s'être révolté.
A présent l'existence est d'une monotonie grisâtre...
A cinquante-huit ans, il vous reste peut-être quinze ans à vivre. Quinze ans où vous pourriez voir grandir vos enfants, et vous reposer un peu de vos efforts.
Quinze ans au soleil du Transval,  à aimer ceux qui vous sont chers.
Quinze ans, c'est prodigieux et c'est énorme, quand on est dans votre cellule inlassablement sillonnée, depuis douze ans.
La prison, pour quinze ans encore.
En ce jour de 1976, pourtant, un Ministre du gouvernement de l'Afrique du Sud, un de ces Afrikaners qui ont mis en place l'apartheid, ce système de ségrégation contre lequel vous tendez chacun de vos efforts depuis bientôt trente ans, un Ministre, donc, vient vous voir et vous dit : Nelson Mandela vous êtes libre.
Alors, vous revoyez tout : les mines de chaux, la couche infâme où vos os se brisent. Vous revoyez tout : Winnie, votre femme, et ces enfants,  vos enfants, dont vous êtes réduit à imaginer, inventer le visage.
Libre, vraiment ?

En réalité, c'est un marché de dupes : c'est votre silence, que l'on vient acheter. C'est votre combat, qu'on veut étouffer.
C'est votre courage, que l'on veut monnayer.
Mais quinze ans à vivre,  n'est-ce pas suffisant, pour vous renier ?
Contre un seul moment de faiblesse, dix mille autres de bonheur ?
Et pourtant, vous, Nelson Mandela, vous dîtes non.

Vous dites non au Ministre, en 1976, après quinze ans de prison, comme vous direz non, encore, dix ans plus tard, quand votre fille lira au monde entier vos discours de refus.

Comment Mandela a-t-il trouvé la force de dire non ?

Il aurait pu accepter, sans pour autant être parjure, mais simplement homme, père, mari, faillible.
Mais Mandela dit non.
Mandela ne cède pas.
Mandela choisit, une fois encore, d'accepter la nécessité de fer que l'histoire lui impose et ce choix est en fait un acte de liberté.

Ce n'est plus le geôlier qui dicte ses conditions, c'est le prisonnier s'arroge la liberté de les repousser.
La victoire, morale et politique, c'est Mandela qui la remporte.
Il sait que le prix en est lourd, effrayant même, mais qu'il préserve ainsi l'avenir d'un combat auquel il a tout sacrifié.

C'est à ces minutes, en 1976, face au ministre venu lui faire signer le pacte du diable,  dans sa minuscule cellule de Robben Island où douze années de souffrance se sont déjà évaporées au soleil de l'Atlantique, c'est à ces minutes terribles que j'ai songé, lorsque j'ai visité  la prison de celui qui deviendra le plus ancien prisonnier du monde et un leader capable de se hausser au dessus de ce qu'il avait subi ».

Prison de Robben Island où les prisonniers cassaient des cailloux
dont la poussière leur a endommagé durablement les poumons
(photo prise l'année dernière dans la prison transformée en musée).
 
Compte Facebook : facebook.com/segoleneroyal
Compte twitter : twitter.com/royalsegolene

Actualités - Revue de presse

Ségolène Royal était l'invitée du Petit journal de Canal + - Actualité du 8 Juin 2013

VIDEO - Ségolène Royal était ce soir l'invitée du Petit journal de Canal +

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
  

BFM TV - Ségolène Royal : "Pierre Mauroy, un symbole du socialisme de territoires"

 

Actualités - Revue de presse

Ségolène Royal annonce la reprise du site de New Fabris et la création de 80 emplois dans le photovoltaïque - Actualite du 7 Juin 2013

VIDEO - Ségolène Royal était l'invitée du Petit journal de Canal +

Sud Ouest - Automobile : Mia aurait trouvé un repreneur

Selon Ségolène Royal, Mia Electric, le fabricant de la voiture Mia, dont les ventes ne décollaient pas, aurait trouvé un nouveau repreneur, la Région restant au capital...

 

La politique par la preuve : une reconversion industrielle réussie. De New Fabris à la Nouvelle Fabrique Ecologique

Le projet de la Nouvelle Fabrique Écologique est né d'une volonté partagée par la Région et la Communauté d'Agglomération du Pays Châtelleraudais (CAPC), de contribuer à la renaissance industrielle de ce site, sur des filières d'avenir...

Le Figaro - Ségolène Royal annonce la reprise du site de New Fabris par VMH et la création de 80 emplois dans le photovoltaïque

L'ancien site à Châtellerault (Vienne) de l'équipementier automobile New Fabris, fermé à l'issue d'un conflit social très médiatisé, en 2009, a été repris par VMH Energies, spécialisé dans les panneaux solaires, qui doit y générer 70 à 80 emplois, a annoncé la Région Poitou-Charentes.

La présidente PS de la région, Ségolène Royal, a indiqué que le site abriterait un atelier de 4.200 m2 voué par VMH, industriel basé dans la Vienne, à l'assemblage de panneaux photovoltaïques. Opérationnel fin 2013, il devrait employer à terme 70 à 80 salariés.

Dans un deuxième temps, à partir de 2014, le site doit accueillir un atelier de fabrication de composants de méthaniseurs, installations permettant de produire de l'énergie à partir de fumiers et déchets agricoles.

Puis à partir de 2015 devraient être fabriqués sur le site des ensembles de turbines-générateurs pour petits cours d'eau. Au terme de ces trois phases, ce sont 230 à 250 emplois qui pourraient être générés, a-t-on précisé auprès de la région...

France 3 Poitou Charentes - VMH Energie s'installe sur le site de New Fabris

 

RAPPELS TV/RADIO

VIDEO - Ségolène Royal était l'invitée de France Info

AUDIO - Ségolène Royal était l'invitée des Grandes Gueules sur RMC

VIDEO - Ségolène Royal était l'invitée de C Politique sur France 5

Le tweet du 06 Juin

Actualités - Revue de presse

Ségolène Royal était l'invitée de France Info - Actualité du 5 Juin 2013

Les tweets du 06 Juin

 

La Nouvelle République - Le nom du repreneur de New Fabris connu vendredi

Les tweets du jour

Ségolène Royal était l'invitée de France Info

France Info - Ségolène Royal veut "relancer la machine économique"

Ségolène Royal, invitée mercredi matin à 8h15 de France Info, a longuement insisté sur les difficultés induites par la crise économique. Retraites, allocations familiales, entreprise, tout doit être repensé pour s'adapter à la nouvelle conjoncture...

Ségolène Royal n'est "pas là pour distribuer des bons points de courage politique" (mais) elle n'a pas manqué de réagir à deux sujets brûlants de l'actualité : la baisse du quotient familial ... et la future réforme des retraites.

"La retraite, c'est le patrimoine de ceux qui n'en ont pas"

Pour Ségolène Royal, toutes les difficultés partent de la crise ... et il faut absolument ... "relancer la machine économique". De plus ... "le coeur de la réforme des retraites, c'est l'intégration de la pénibilité des tâches"...

En ce qui concerne la reforme des allocations familiales ... tout part de la crise économique ... et ... "Il va bien falloir faire un jour cette réforme de la fiscalité et des prélèvements"...

... Ségolène Royal était également venue avec sa casquette de vice-présidente et porte-parole de la Banque publique d'investissement, chargée de redonner un peu d'air, et des crédits, aux entreprises touchées par la crise.

"Il faut qu'une banque publique soit sobre"

On assiste  ... à une "montée en puissance du crédit d'impôt compétitivité emploi" .... il n'y aura "pas de dossiers refusés" ..."La Banque publique d'investissement est en train de fusionner l'ensemble des outils d'aides économiques à destination des entreprises"...

RAPPEL/AUDIO - Ségolène Royal était l'invitée des Grandes Gueules sur RMC

RAPPEL/VIDEO - Ségolène Royal était l'invitée de C Politique sur France 5

Actualités - Revue de presse

Ségolène Royal était l'invitée des Grandes Gueules sur RMC - Actualité du 4 Juin 2013

AUDIO - Ségolène Royal était l'invitée des Grandes Gueules sur RMC

RAPPEL/VIDEO et revue de presse - Ségolène Royal était l'invitée de C Politique sur France 5

Agenda de Ségolène Royal

Mercredi 5 juin à 8h15 France Info

Vendredi 7 Juin à 20h10 dans le Petit journal de Canal +

Actualités - Revue de presse

Ségolène Royal était l'invitée de C Politique sur France 5 - Actualité du 2 Juin 2013

Agenda de Ségolène Royal

Mardi 4 juin à 12h30 RMC les grandes gueules

Mardi sur RMC, de 12h30 à 13h dans les Grandes Gueules, Alain Marschall et Olivier Truchot recevront Ségolène Royal, présidente PS de la région Poitou-Charentes et vice-présidente de la BPI.

Mercredi 5 juin à 8h15 France Info

Le tweet du jour

Ségolène Royal était l'invitée de C Politique sur France 5

Live et fact checking de l'émission par France TV

Cliquez sur la 3ème icône "Nouvelle Fenêtre" ci dessous pour lire l'intégral du live...

VIDEO - Ségolène Royal : "C'est difficile mais il faut se bouger, mais je pense que ça va marcher, ça va réussir" 

Voilà le message que Ségolène Royal a envie d'envoyer au gouvernement. "C'est l'énergie collective, tout est lent, l'appareil administratif, tout est lent, on le sait, on le dit, c'est ça qu'il faut accélérer."...

"Tout est lent ! C'est difficile, mais il faut se bouger !". Ségolène Royal n'y va pas de main morte en évoquant la politique du gouvernement. Invitée de l'émission "C Politique" sur France 5, dimanche 2 juin, l'ancienne candidate socialiste à la présidentielle a appelé la majorité à "se bouger""Je pense que ça va marcher, ça va réussir", a-t-elle néanmoins espéré.

"C'est l'énergie collective, tout est lent, l'appareil administratif, tout est lent, on le sait, on le dit, c'est ça qu'il faut accélérer", juge-t-elle...

VIDEO/France TV - Réforme des allocations familiales : Royal voudrait inclure les revenus du capital

Ségolène Royal voudrait inclure les revenus du capital : "Aujourd’hui ce sont les salaires qui payent les cotisations sur la famille, est-ce que c’est juste que ce soit uniquement les salaires ?(…) non ce n’est pas juste", a-t-elle annoncée. "Il faudrait réfléchir du côté des recettes pour qu’il y ai aussi les revenus du capital", a-t-elle ajouté.

Elle s’inquiète aussi pour le financement du régime de sécurité sociale déficitaire souhaitant que la question soit posée : "Est-ce que ça veut dire que demain on va mettre des conditions de ressources pour les remboursements de soins (..). C’est une vraie question de société à laquelle les Français et le Parlement doivent être associés".

L'Humanité - Ségolène Royal préfère une vraie réforme fiscale à une baisse des allocations familiales

RTL - Allocations familiales : Royal met en garde le gouvernement

Le Parisien - Ségolène Royal : le modèle français de la politique familiale est très précieux

Selon Ségolène Royal, «Il y a un modèle français de la politique familiale», a rappelé l'ancienne ministre de la Famille (2000-2002) pour mieux souligner qu'il s'agit de «quelque chose de très précieux» auquel «il faut toucher avec beaucoup de prudence»...

Royal évoque une «vraie question de société»

Attention, prévient là ... Ségolène Royal. Si la présidente socialiste de la région Poitou-Charentes admet qu'«il faut résoudre le déficit de la branche famille», elle souligne que la question de «l'universalité des prestations» ne se pose pas à la légère. «Est-ce que demain on va aussi mettre des conditions de ressources pour les remboursements de soins?» s'interroge-t-elle. «C'est une vraie question de société.»...

«C'est vrai qu'au dessus d'un certain revenu les allocations familiales ont moins de sens», reconnaît-elle également. «La logique, c'est que les choses soient un peu plus justes.» En même temps, avance-t-elle, il ne faut pas décourager les plus aisés de contribuer, car «on a besoin de la solidarité des plus riches envers les moyens et les plus pauvres»...

VIDEO - Le drame d'Heuliez et de sa MIA

Direct Matin - Royal prête à entrer au gouvernement si l'occasion se présente

L'ex-candidate PS à la présidentielle Ségolène Royal n'a pas exclu dimanche d'entrer au gouvernement en affirmant que si "l'occasion se présente pourquoi pas", tout en précisant "n'avoir rien demandé"....

Ouest France - Remaniement. Ségolène Royal prête à entrer au gouvernement

Le Figaro - Royal ministre ? : «pourquoi pas»

... "Aucune hypothèse n'est à écarter et en même temps je ne suis impatiente de rien, je n'ai rien demandé, je n'attends rien, je ne suis pas pressée", a affirmé Royal invitée de l'émission "C politique" sur France 5. "Si l'occasion se présente pourquoi pas, si ça ne se présente pas je n'ai pas besoin de cela pour être utile", a-t-elle ajouté rappelant son mandat de présidente de la région Poitou-Charentes et ses fonctions de vice-présidente de la Banque publique d'investissement.

Elle a aussi souligné avoir "pris beaucoup de recul" par rapport à la "politique politicienne".

Quant à une nouvelle tentative pour la présidentielle, l'ex-candidate à l'Élysée a répondu: "Je ne sais pas, vous savez en politique on ne sait pas ce qui peut arriver".

"Mon état d'esprit c'est d'attendre le moment : si l'histoire se présente à nouveau je serai prête, si elle ne se présente pas, je n'en tirerais aucune amertume, aucun regret, aucun remords", a-t-elle aussi déclaré assurant avoir "acquis une certaine sérénité".

Le Lab - Ségolène Royal: "La France et l'Allemagne doivent faire avancer l'Europe ensemble"

Les dernières images de François Hollande et Angela Merkel ont rassuré Ségolène Royal...

C'est très réconfortant. L'alliance entre la France et l'Allemagne. Après quand même quelques semaines chaotiques et de déclarations inappropriées, dirons-nous. C'est très réconfortant parce que la France et l'Allemagne doivent faire avancer l'Europe ensemble.

Ségolène Royal continue de faire entendre sa petite musique sur ... la baisse du budget européen... :

Vous savez, moi çe ne me choque pas, le budget européen en baisse. C'est pas en étant dans le toujours plus financier qu'on résoud les choses. C'est en dépensant mieux.

D'autant que les peuples souvent ne comprennent pas pourquoi il y a autant de budget européen sans qu'on en voit les effets sur les territoires.

Actualités - Revue de presse

Cette belle idée du courage: Ségolène Royal publie la photo de Dilma Rousseff devant le tribunal militaire - Actualité du 31 Mai 2013

Agenda de Ségolène Royal

Dimanche 2 juin à 17h40 France 5 C politique.

Mardi 4 juin à 12h30 RMC les grandes gueules.

Mercredi 5 juin à 8h15 France Info

Les tweets du 1er Juin

Cette belle idée du courage: document complémentaire n°3: la photo de Dilma devant le tribunal militaire

Voici la photo que je décris dans le chapitre sur Dilma Rousseff, page 79, photo où, à 22 ans, elle est assise face à un tribunal militaire. La torture pendant vingt-deux jours et nuits.

« Jai enduré les souffrances les plus extrêmes. Je ne garde aucun regret, aucune rancune. »

Dilma Rousseff, Présidente du Brésil en 2011

 

Cette belle idée du courage, page 79 (extraits) :

« Au moment de vous parler d’elle, je scrute une fois encore une photo bouleversante qui a fait le tour du monde.
C’est une photo en noir et blanc.
Une jeune fille est assise face à un tribunal militaire.
Elle paraît très jeune. Elle a les cheveux courts. Elle est belle.
Il y a dans son regard et dans son maintien du mépris, de la détermination, une ombre de lassitude et quelque chose d’inflexible.
Dilma Rousseff a alors 22 ans et défie ses juges galonnés.

En cette année 1970 où elle comparaît devant eux, à Rio de Janeiro, cela fait six ans que la dictature règne sur le Brésil et traque impitoyablement les opposants.
Dilma, étudiante, s’est engagée courageusement contre le régime putschiste.
Elle a rejoint une organisation révolutionnaire comme le font, dans ces années-là et dans toute l’Amérique latine, des jeunes épris d’idéal. Beaucoup en mourront. Une ardente génération militante sera décimée.
Dilma a plongé dans la clandestinité car il n’y avait, en ce temps-là, pas d’autre choix pour continuer le combat malgré une répression féroce. On l’appelle Vanda ou Estela.
Mais elle est arrêtée.
Effroyablement torturée pendant vingt-deux jours et vingt-deux nuits.
Elle ne lâche rien, pas un mot et pas une information qui pourraient mettre en péril ses camarades.

Son courage impressionne même ceux chargés de la briser.
Les rapports des services secrets la qualifient de
« Jeanne d’Arc de la subversion ».
Dans les archives policières d’où ce cliché a été exhumé trente ans plus tard, il est dit qu’elle aurait craché au visage de ses bourreaux.
Je regarde cette photo et je pense à ce que Dilma a enduré.
Je me demande comment celles et ceux qui ont subi l’épreuve de la torture font pour revivre à nouveau, aimer, se remettre en marche malgré tout, malgré les souvenirs qui continuent de les hanter, malgré les nuits peuplées de cauchemars.

Je regarde cette photo et je pense au courage dont Dilma fait preuve, plusieurs mois après son arrestation, lorsqu’elle dépose devant la justice militaire et donne le détail des tortures qui lui ont été infligées.
Le sinistre supplice du « pau de arara » (littéralement : perchoir à perroquet) où la prisonnière est liée, par les poings et les genoux, à une barre métallique suspendue au-dessus du sol, de sorte que son poids entraîne une dislocation et une douleur croissantes, de sorte que l’effet des coups soit démultiplié.
Les chocs électriques.
La souffrance et l’humiliation.
Mais Dilma ne parle pas.

Sur la photo, on voit les juges en uniforme cacher leur visage de leurs mains. Ce n’est pas par remord mais de peur d’être identifiés, d’avoir un jour à rendre des comptes.

Je me souviens de la bassesse de cette attaque d’un sénateur de l’opposition, bien des années plus tard, alors qu’elle est Chef de la Maison Civile.
Il la traite de « menteuse » et en donne pour preuve que, sous la torture, elle n’a pas dit la vérité !
Dilma bondit et lui rétorque, vibrante d’indignation :
« J’avais 19 ans, sénateur, j’ai été sauvagement torturée et je peux vous dire que mentir sous la torture n’est pas facile. Et j’en suis fière car j’ai sauvé la vie de mes compagnons ! ».
La vidéo de cet échange fait le tour des réseaux sociaux et les Brésiliens découvrent que celle souvent dépeinte en technocrate froide et à la poigne de fer, est une lutteuse qui a des tripes, une femme qui a risqué sa vie très jeune et affronté le pire sans faiblir.

Je me souviens de Dilma, submergée par l’émotion, lorsqu’une fois élue Présidente de la République, elle installe officiellement la Commission Vérité et Réconciliation qui doit faire toute la lumière sur les crimes de la dictature.
Elle y a invité tous les Présidents encore vivants qui ont été élus depuis le retour de la démocratie.
« Il est fondamental, déclare-t-elle, que la population et surtout les jeunes, les générations futures, connaissent notre passé quand tant de gens ont été fait prisonniers, torturés et tués ».
Celui ou celle qui a été torturé, ajoute-t-elle, « n’oublie jamais ».
Et là, soudain, les larmes sont les plus fortes.
Dilma la « durona » (la dure), Dilma si maîtresse d’elle-même ne parvient plus à cacher son émotion.
Les Brésiliens sont bouleversés ».

Dans mon prochain envoi, des documents sur Nelson Mandela.

 

Compte Facebook : facebook.com/segoleneroyal
Compte twitter : twitter.com/royalsegolene

Ségolène s'exprime très souvent sur twitter. Inscrivez-vous et donnez votre avis !

Sud Ouest - La région Poitou Charentes se glisse dans le sillage de Gabart

La Région va ... œuvrer à la mise en valeur de 17 plans d’eau intérieurs sur lesquels elle souhaite doubler la pratique de la voile. Objectif, passer de 15 000 à 30 000 marins d’eau douce capables qui sait, un jour, de renouveler l’exploit de François Gabart. Ce dernier n’a-t-il pas fait ses premières armes à Saint-Yrieix où hier, il n’a vraiment pas paru dépaysé !

Dans cette optique, la Région va acquérir 300 bateaux, créer 30 emplois aidés de moniteurs pour aider au développement d’un sport dont tout le monde va pouvoir bénéficier. Les jeunes, les seniors, les handicapés...

Les tweets du jour

Actualités - Revue de presse

Plus d'articles...

  1. Ségolène Royal : "La société pâtit d'un manque cruel d'optimisme. Il faut redonner de l'envie." - Actualité du 30 Mai 2013
  2. Cette belle idée du courage: Ségolène Royal publie le discours de Jaurès à la jeunesse - Actualité du 28 Mai 2013
  3. Mariage pour tous : Ségolène Royal n'autorise personne à utiliser ses propos de façon raccourcie dans un sens ou l'autre - Actualité du 25 Mai 2013
  4. Ségolène Royal veut lutter contre "le déclinisme ambiant" - Actualité du 24 Mai 2013
  5. Ségolène Royal se fixe un objectif de 10000 toitures isolées cette année en région Poitou Charentes - Actualité du 23 Mai 2013
  6. Ségolène Royal était l'invitée du Talk Le Figaro/Orange - Actualité du 22 Mai 2013
  7. Ségolène Royal ouvre le deuxième congrès de la chimie verte - Actualité du 21 Mai 2013
  8. Ségolène Royal était l'invitée du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI et du 12/13 Dimanche sur France 3 : "le non-cumul des mandats, tout de suite" - Actualité du 19 Mai 2013
  9. Ségolène Royal était l'invitée de "On n’est pas couché" sur France 2 - Actualité du 18/05/2013
  10. Ségolène Royal était l'invitée de Jean Pierre Elkabbach sur Europe 1 - Actualité du 17 Mai 2013
  11. Ségolène Royal était l'invitée des "4 vérités" sur France 2 - Actualité du 16 Mai 2013
  12. Ségolène Royal était l'invitée du Grand Soir 3, de C. Barbier sur I Télé et de C'est à vous sur France 5 - Actualité du 15 Mai 2013
  13. Ségolène Royal était l'invitée de BFM TV - Actualité du 14 Mai 2013
  14. Ségolène Royal était l'invitée du 20 heures de TF1 et du 7/9 de France Inter - Actualité du 13 Mai 2013
  15. Ségolène Royal propose quelques extraits de son livre : "Cette belle idée du courage" - Actualité du 12 Mai 2013
  16. Ségolène Royal parle de son nouveau livre sur Facebook - Actualité du 10 Mai 2013
  17. Livre de Ségolène Royal : "Le courage de Mitterrand, c’est de n’avoir jamais considéré aucune défaite ni aucun revers comme définitifs" - Actualité du 08 et 09 Mai 2013
  18. Ségolène Royal : «La BPI ne doit pas être un jouet aux mains des inspecteurs des finances» - Actualité du 07 et 08 Mai 2013
  19. Ségolène Royal encourage la création de nombreux emplois d'avenir en région Poitou Charentes- Actualité du 03/05/2013
  20. Ségolène Royal inaugure en région Poitou Charentes la plus importante usine de méthanisation du Grand-Ouest - Actualité du 26/04/2013