segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Compte rendu de l'assemblée générale de Désirs d'avenir et rapport d'activité (26/12/10)

newsletter_small
Chers amis et amies adhérents de Désirs d’Avenir,

Encore une fois, merci à toutes celles et ceux qui m’ont adressé des messages de joie et de soutien à la suite de ma déclaration de candidature. Je compte sur vous pour vous mettre en mouvement.

Je suis heureuse de vous envoyer le rapport d’activité de notre association qui a été adopté à l’unanimité de notre Assemblée Générale, très réussie, sérieuse et chaleureuse.

Nous avons beaucoup travaillé, tournés vers les citoyens et vers la France qui se bat et qui espère des solutions justes et efficaces.

Je compte sur vous pour faire monter en puissance Désirs d’Avenir, notre mouvement précieux et irremplaçable. Il est très important que chacune et chacun d’entre vous réussisse à faire adhérer 3, 4 ou 5 personnes, à l’aide du lien ci-dessous. C’est le signal d’une mise en mouvement qui doit se renforcer au fil des mois.

Faites remonter vos idées, vos avis. Signalez les usines occupées, les mouvements de protestation mais aussi les réussites sur vos territoires.

Vous trouverez ci-dessous un agenda prévisionnel d'émissions auxquelles je vais participer et de déplacements que j'effectuerai en janvier. Bully les Mines le 20 janvier sera une étape importante.

  • Mercredi 5 janvier : déplacement de terrain
  • Samedi 8 janvier : 15ème anniversaire de la mort de François Mitterrand à Jarnac dans ma région en Charente
  • Dimanche 9 janvier à 18H : émission politique sur BFM
  • Jeudi 13 janvier à 18H30 : voeux aux habitants de Poitou-Charentes (à la Crèche dans les Deux-Sèvres)
  • Samedi 15 janvier : Université Populaire Participative sur l'Education à la Cartoucherie de Vincennes avec Ariane Mnouchkine que nous remercions chaleureusement de son accueil.
  • Jeudi 20 janvier : Discours à l'occasion des voeux de Bully les Mines dans le Pas-de-Calais, à l'invitation du Maire, François Lemaire

Je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année et une bonne et heureuse année 2011 ainsi que pour ceux qui vous sont chers. Très amicales pensées à vous tous et toutes. Ségolène.

Pour adhérer et rejoindre Désirs d'avenir, cliquez ici

Pour faire un don à Désirs d'avenir, cliquez ici

Faites circuler à tous vos amis

Lire le rapport moral et d'activité ci dessous ...

Assemblée générale statutaire de Désirs d’Avenir 18 décembre 2010 – Paris

Rapport moral et d’activité par Ségolène Royal, Présidente de Désirs d’Avenir

Chers amis de Désirs d’Avenir,

L’année écoulée a été, une nouvelle fois, riche en activité pour notre association. Avant de
vous en faire la présentation, je souhaite vous remercier chaleureusement.

C’est en effet très largement grâce à vous, animateurs et adhérents, à votre engagement
quotidien, à votre sens de la fraternité, à votre dévouement, au temps dépensé sans compter,
que notre association peut afficher un aussi riche bilan qui continue de la placer à l’avant-
garde de l’engagement citoyen et de la réflexion politique pour un monde plus juste et
fraternel.

4 actions majeures ont marqué l’année passée de Désirs d’Avenir avec, encore et toujours,
le souci de faire vivre concrètement la démocratie participative et l’éducation populaire pour
faire gagner la gauche :

1 - Les Universités Populaires Participatives

Nous sommes le premier mouvement à vocation politique à mobiliser pleinement l’intelligence collective, à ouvrir ses portes et
fenêtres aux citoyens, aux collectifs militants, pour leur faire partager les connaissances des
intellectuels et scientifiques de haut niveau qui interviennent à mon invitation, et pour leur
permettre, dans un échange inter-actif de nous faire partager leurs propres connaissances,
réflexions, combats et expériences de la vie.

Neuf Universités Populaires Participatives ont été organisées par Désirs d’Avenir, avec une
fréquentation moyenne de 800 personnes :

  • « La Fraternité en débats autour de Régis Debray », le 30 avril 2009 à la Mairie du
    4ème arrondissement de Paris, avec Pierre Manent, Robert Damien, Jean-Claude
    Guillebaud, Charles Conte, Christiane Taubira, Daniel Le Scornet, Anoushesh
    Karvar et Jean-Claude Petit
  • « Quel avenir commun pour l’Afrique et l’Europe au XXIème siècle ? », le 19 mai
    2009 au Théâtre Dejazet, avec Stéphane Hessel, Elikia M’Bokolo, Daniel Maximin,
    Souleymane Bachir Diagne, Achille Mbembe, Alice Cherki, Catherine Coquery-
    Vidrovitch, Lazare Ki-Zerbo, Pierre Boilley et Salim Abdelmajid
  • « Quel nouveau modèle de développement économique et social pour l’après-
    crise ? », le 16 juin 2009 à la Mairie du 4ème, avec Jacques Attali, Philippe Aghion,
    Yann Algan, Jean-Paul Fitoussi,Edouard Martin, Gontran Lejeune et Jacques Barbier
  • « Les pesticides : quel impact pour notre alimentation et notre santé ? », le 6 juillet
    2009, avec le professeur Dominique Belpomme, Serge Morin, Jean-Paul Jaud et Paul
    François
  • « 7 défis pour une politique de civilisation », le 2 octobre 2009 à Poitiers, avec
    Danielle Mitterrand, Christina Narbona, Guido Girardi et Bittu Sahgal
    « Bilan et perspectives de la politique de Barack Obama », le 5 octobre 2009, avec
    Bernard-Henri Levy
  • «D’une rive à l’autre, l'Euro-Méditerranée en questions » le 30 novembre 2009 au
    Théatre Dejazet, animée par Najat Vallaud-Belkacem. Sont intervenus Antoine Sfeir,
    Pascal Boniface, Hakim El Karroui, Jean-François Coustillière et Sihem Belkhodja
  • « Souffrance au travail, salariés bridés, chômage explosif : les salariés peuvent-ils
    encore croire en la valeur travail? », le 28 octobre 2009 avec Michel Gollac, Yvan du
    Roy, Paul Moreira, Yves Perrot, Hélène Cixous, Anna Sam, Guy Eyermann et
    Dominique Duval, syndicalistes, salariés de l'entreprise Fabris
  • « Liberté et responsabilité de la presse et des médias », le 24 novembre 2010, à la
    Mairie du 4ème arrondissement de Paris, avec Jean-Pierre Mignard, Avocat,
    spécialiste du droit de la presse, Laurent Mauduit, journaliste, co-fondateur du
    journal MédiaPart, Jean-Marie Charon, sociologue des médias (EHESS), Denis
    Muzet, Président de l'Institut Médiascopie et sociologue, Franck Nouchi, rédacteur
    en chef et éditorialiste au Monde, Patrick Bloche, Député socialiste, secrétaire
    national aux médias, Xavier Panon, Editorialiste à "La Montagne", Maurice Botbol,
    Président du syndicat de la presse indépendante d'information en ligne ( le SPIIL ), et
    Tullio Giannotti, Chef du bureau français de l'ANSA (l'agence de presse italienne).

A noter également, l’Université Universitaire Participative que Désirs d’Avenir a organisée
en Grèce le 12 mai 2009, en partenariat avec les quotidiens To Vima et El Pais, sur le thème
« L’avenir des gauches en Europe ». J’ai prononcé le discours inaugural aux côtés de
George Papandreou, alors Président du Pasok. Sont ensuite notamment intervenus James
Galbraith, Philippe Aghion, Jean-Louis Bianco, Denis MacShaine, Felipe Gonzales,
Massimo D’Alema et Costas Simitis

Remerciements au directeur du Théâtre Dejazet et à Dominique Bertinotti pour mise à
disposition de salles.

2a - La 2ème édition de la Fête de la Fraternité, le 19 septembre 2009 à Montpellier

Grâce au formidable travail des comités locaux de Languedoc-Roussillon, coordonnées de main de
maître par Brahim Abou, cette Fête de la Fraternité a connu un grand succès – 3500
personnes.

De 11 à 23 heures, des stands associatifs, des groupes musicaux locaux, une table-ronde sur
l’Education avec notamment l’intervention de Daniel Maximin, ont animé le très beau
Domaine de Grammont. J’ai prononcé un discours sur la fraternité en fin de journée.

Nous avons également eu une réunion de travail très riche avec l’ensemble des animateurs
de Désirs d’Avenir. A cette occasion, ils ont émis plusieurs demandes qui toutes ont été
depuis satisfaites : cartes d’adhérents à Désirs d’Avenir, plaquette de présentation de notre
association et un nouveau site internet.

2b - La 3ème édition de la Fête de la Fraternité, le 18 septembre 2010 au Parc du Coteau à
Arcueil

Grâce au formidable travail des comités locaux de toute la France, cette Fête de la
Fraternité a connu un grand succès – 3500 personnes. Je remercie très chaleureusement
Daniel Breuiller, le maire d’Arcueil, de nous avoir accueilli, lui et toute son équipe, et tous
les adhérents de Désirs d’avenir d’ici, d’Arcueil qui ont fait un travail formidable pour nous
accueillir et pour organiser cette fête.

Cette fête avait fait l’objet d’un abondant travail de mobilisation avec notamment la mise en
place d’un blog dédié lafetedelafraternite.com

Un atelier fut organisé le matin à destination des animateurs des comités locaux. Ont été
présentés les démarches de porte à porte, de phoning et de micro-trottoirs.

Trois débats ont été organisés autour de la thématique du Respect de 14h30 à 16h30.

A 14h30 eut lieu le 1er débat sur « Le Respect de nos banlieues » animé par Dominique
Bertinotti avec Claude Bartolone, député et président du conseil général de Seine Saint
Denis, Joaquin Masanet, ancien secrétaire général de l'UNSA Police, Jean Pierre Mignard,
avocat et Manuel Valls, député-maire d’Evry.

Ensuite pris place un second débat intitué « Le Respect de la République » animé par
Guillaume Garot, député-maire de Laval et Najat Vallaud Belkacem, adjointe au Maire de
Lyon, conseillère générale du Rhône. Sont intervenus Philippe Collin, porte parole de la
Confédération Paysanne, Olivier Ferrand, président de la fondation Terra Nova, Ariane
Mnouchkine, fondatrice du Théatre du Soleil, Arnaud Montebourg, député et président du
conseil général de Saône-et-Loire et Claire Tristram, directrice d’une école primaire
d’Arcueil

Enfin le 3ème débat avait pour thème « Le Respect du peuple : un référendum pour la
réforme des retraites » animé par Delphine Batho, députée des Deux-Sèvres. Sont
intervenus Emile Bréjeon, délégué CFDT Heuliez, conseiller régional, Guy Eyermann, ex-
délégué CGT New Fabris, conseiller régional, Jean Luc Mélenchon, député européen,
président du Parti de Gauche et Denis Sieffert, rédacteur en chef de Politis.

J’ai prononcé ensuite un discours sur la République du Respect, notamment à destination
des jeunes.

La fête s’est poursuivie par des représentations de danse, chant etc… par des associations
locales.

Tout au long de la journée, plusieurs stands proposaient des animations diverses, tenues par
des associations locales, et les comités locaux de Désirs d’Avenir réunis par grande région.

3 - Lancement de la plateforme La Fraternité en action

Parce que la politique par la
preuve est notre ligne de conduite, nous ne pouvions pas nous contenter de parler de
fraternité, il nous fallait aussi concrètement la faire. Nous avons donc lancé en janvier 2009
une plateforme solidaire sur le site internet www.lafraterniteenaction.org qui comprend une
veille sociale et citoyenne, une plate-forme d’échanges et une rubrique annonces

  • Une veille sociale : « Désirs d’avenir » est un mouvement de citoyens ancrés dans la réalité, dans l’écoute et dans le plaisir d’être ensemble pour être utile. C’est la principale motivation de la rubrique consacrée à la veille sociale. Elle permettra d’alerter nos amis, décortiquer les évènements dans le but de construire une société plus solidaire. Chacun/e pourra publier des alertes (fermetures d’usines, squats, grèves …). Ce fil rouge, sans pour autant être "revanchard", mettraen lumière au travers de la vigilance, tous les combats de notre société.
  • La fraternité en actions et en mots : Parallèlement à la rubrique consacrée à la veille sociale, vous pourrez retrouver une rubrique consacrée à la fraternité en action et en mots. Nous y partagerons des textes, des vidéos, des moments de fraternité. C’est un espace dans lequel tout le monde pourra raconter des expériences vécues, des discours forts, des faits de la société marquants. C’est ici que nous trouverons tout ce qu’il y a de plus beau dans la fraternité.
  • Les échanges solidaires : Le site répond véritablement à la question que se posent nos concitoyens en quête de sens et de solidarité concrète. En effet, on dit les français égoïstes, repliés sur eux même et leurs seuls soucis. Nous sommes convaincus que notre peuple est généreux car c’est l’un des peuples ou le mouvement associatif est le plus vivant et au sein duquel il y a une forte aspiration à l’entraide citoyenne. L’idée a donc été de créer dans le cadre de « Désirs d’avenir » une cellule qui permette aux adhérents de se rendre des services divers et variés et en même temps de créer du lien social. Les échanges solidaires permettront aux adhérents de toutes les catégories sociales, de se retrouver, de s’épauler et d’ouvrir un grand espace de vie sociale.
  • Les annonces : Pour la diffusion d’annonces toutes simples (logement, emplois…) nous avons prévu une rubrique consacrée aux offres et aux demandes. Nous y avons ajouté un volet dédié au partage d'expériences ciblées et que nous avons appelé "le savoir faire". Chacun pourra ici partager des astuces en matière de recherche d’emploi ou de logement mais aussi donner quelques pistes en ce qui concerne l’accompagnement individuel dans ces démarches.

4 - Le nouveau site Désirs d’Avenir qui est le fruit d’une démarche participative exemplaire.

a - Le lancement du projet :

L’idée de la création d’un espace participatif est née lors de la Fête de la Fraternité du 28
septembre 2009. Lors d’une séance de travail avec les quelques 200 animateurs qui avaient
fait le déplacement, j’ai évoqué le projet d’un nouveau défi numérique pour l’association «
Désirs d’avenir » : réaliser un site entièrement participatif de sa conception à son utilisation
et qui décline par sa richesse toute la force citoyenne de Désirs d’avenir.
Les animateurs ont alors immédiatement pris en main le projet, enthousiasmés par cette
initiative qui invitait alors au travail d’équipe, à l’action mais aussi à une solidarité concrète.

La réflexion sur la création et le périmètre de ce vaste média a donc débuté dès le lendemain
de la Fête de la Fraternité avec l’organisation de plusieurs réunions à Paris ou en province
réunissant adhérents et animateurs. A la fin de cette phase de consultation interne, un comité
de pilotage s’est constitué regroupant une vingtaine de bénévoles de l’association. Ils ont
ensuite présenté le fruit de la première étape de leur travail en en janvier dernier.

Je les ai alors encouragés à associer encore plus d’adhérents au projet, convaincue que
Désirs d’avenir est un formidable vivier de talents. C’est ainsi que plusieurs programmeurs,
adhérents de l’association se sont associés aux concepteurs du projet afin de définir
ensemble quelles devraient être les rubriques du site, comment il serait agencé
techniquement, quelle complémentarité elle pourrait apporter par rapport à l’engagement de
Désirs d’avenir dans la propagation des débats de fond partout sur le territoire national et
même au delà.

Cette période de conception concertée a duré près d’un mois et demi. C’est à la fin de cette
phase que le comité de pilotage a remis son rapport définitif marquant ainsi le lancement
de la phase opérationnelle dont le site mis en ligne le 20 juin dernier est le fruit. Ce sont près
de 45 bénévoles de l’association qui sont investis dans le projet. Parmi eux on retrouve des
militants associatifs ou syndicaux, des infographistes, des administrateurs, des rédacteurs,
des techniciens du web, des monteurs, des journalistes ….

b - La consultation de tous, phase finale de la construction participative

Une fois la construction du site achevée, une consultation interne d’adhérents et
d’animateurs a été lancée afin de confronter l’outil à ses futurs utilisateurs. Cette phase de
consultation a eu lieu en deux étapes.

Une première qui a permis de recueillir les avis de 200 DAnautes pour supprimer les erreurs
techniques mais aussi d’affiner les rubriques et de rendre le site plus homogène et
dynamique.

La seconde phase a été la mise en ligne publique du site dont la forme évoluera encore
pendant les deux prochains mois avant d’atteindre son format définitif – avant d’éventuelles
adaptations ultérieures – en septembre prochain.

c - Un site chaleureux, solidaire, participatif et fraternel

Le site participatif de « Désirs d’avenir » n’est pas un site Internet de plus. C’est un
véritable outil qui créé un espace de vie dédié à l’information, au débat, à l’entraide, à la
citoyenneté et aux actions positives. Autour de ces piliers, l’idée est de mettre en lumière la
force citoyenne et l’énergie d’avance de Désirs d’avenir. Il démontre que la coexistence
entre le média traditionnel, l’agora numérique et le réseau de solidarité est possible et que
tout le monde peut y participer concrètement.

Le site se veut avant tout convivial, fraternel, positif et participatif. A l’heure du tout
numérique, notre site Internet socialisera le partage. La fraternité additionne les forces là où
l’indifférence et l’injustice sociale les réduisent à néant. C’est cela qui nous anime à «
Désirs d’avenir ». C’est pour cela que la mutualisation est au cœur même de tout le projet.

Le site de Désirs d’avenir ce sont de nombreuses rubriques complémentaires : un magazine
interactif, une boite à idée, un réseau social spécialement étudié pour l’action dans les
territoires, une veille sociale, des échanges solidaires, une rubrique d’annonces diverses, des
quizz de formation et d’information, des ateliers numériques... :

• Un espace consacré au Mag’da, On peut librement consulter ce magazine qui est
alimenté par les contributions de tous les internautes qui souhaitent s’investir dans
le développement de cette publication. Le Mag’DA est en lui même un titre
moderne et dynamique, évoquant sans doute la jeunesse des équipes qui sont à la
base de cette fonctionnalité mais aussi le dynamisme qui sera celui de son
exploitation par le plus grand nombre. C’est un vecteur supplémentaire de partage
des expériences et de débat collectif. Désormais en avance dans ce domaine tant
du point de vue théorique par ses idées et déclarations que d’un point de vue
technique par cette nouvelle version du site.

Une boite à idée permettant de mutualiser les savoir-faire et les petites astuces de
comités locaux. Les amis de Désirs d’avenir pourront aussi réagir à vos idées.
Cette boite à outils permettra aussi de me donner des idées concrètes sur la forme
du site.

Un réseau social. C’est sans doute une révolution, le nouveau site Désirs d’avenir
comprend la mise en oeuvre d’un réseau social complet, intégrant jusqu’à la
géolocalisation. Beaucoup de partis politiques et d’organisations connexes
mettent en place ce genre d’outils, mais on peut voir que dès son lancement, le
réseau social de notre association est très abouti avec de très nombreux groupes,
thématiques comme géographiques, un nombre important de membres inscrits et
visiblement actifs sur l’outil, et des fonctionnalités s’annonçant tant attirantes que
pratiques : messageries directes et collectivites, etc..

Un module permettant aux coordinateurs de chaque département de gérer eux
même, et sans modération, la mise à jour des comités locaux ainsi que l’agenda
de leurs actions. Ils peuvent également publier, sans modération, les comptes
rendus de leurs actions dans la rubrique des territoires en action.

• Un module dans lequel nous pourrons voter afin de nous exprimer sur des
orientations de nos actions ou pour donner une indication de nos avis par rapport
à l’actualité.

Un module consacré à des Quizz permettant la formation des animateurs sur les
actions et/ou valeurs fondamentales de « Désirs d’avenir » et plus généralement
des notions politiques. Un concours doté de lots sera organisé régulièrement.

Des ateliers numériques permettant de travailler sur les thématiques portées par
les UPP en les faisant dialoguer avec les travaux menés dans les comités.

La webTV est en cours de développement

d - Une ergonomie repensée et une conception soignée et efficace

Le site de « Désirs d’avenir » est conçu dans un esprit de simplicité et de praticabilité.

D'abord parce que l'impression au premier regard laisse à voir un site professionnel,
moderne et sérieux grâce à la création graphique qui allie le noir avec des couleurs
chaleureuses.

L’afflux d’information en page de « une » permet à chacun de s’approprier le site comme il
le souhaite en choisissant un des niveaux de lecture proposée et sans lui donner le vertige.

Une ergonomie totalement repensée pour plus de confort :

Ce site répond aux principales caractéristiques qui fondent une navigation confortable. En
effet, celle-ci s’organise autour de menus très détaillés, illustrés et particulièrement soignés.
Chaque partie du site est clairement affichée, avec la liste des possibilités ou des
informations qu’elle propose de consulter. Je trouve que l’ensemble est clair, net, épuré. En
un mot ? Moderne.

Le site de « Désirs d’avenir » n’est pas seulement un site qui se visite mais avant tout un site
que l'on fait, dans lequel on participe, plus encore dans lequel on s'investi. C’est pour cela
aussi que nous avons intégré le participatif d’un bout à l’autre de la chaîne.

Ce projet animé par les bénévoles de l’association apporte une réelle innovation par ses
contenus, sa vocation solidaire et sa dimension participative.

Ce site participatif s’appuie sur la force citoyenne en laquelle nous croyons. Ce qui compte
c’est la constance et le chemin dans lequel nos avançons, notre cohésion, notre volonté
d’avancer, notre respect mutuel, notre fraternité. Elle est plus grande que nous et elle va
encore nous faire grandir, et donner envie de nous rejoindre.

Nous prouvons avec ce projet qu’il y a une autre façon de faire de la politique, humaine et
efficace pour faire entendre la voix de la France qui nous ressemble.

L’accueil sur la toile a été très positif. Le nombre de connexions a évolué positivement.

5- L’action décentralisée de Désirs d’Avenir

Nous disposons de 380 comités locaux quotidiennement au travail.

  • En 6 mois, dans le cadre de notre opération « Débats participatifs et Universités Populaires Participatives décentralisées : les territoires en action », ce sont près de 400 réunions locales qui ont été organisées
  • En complément de notre consultation sur la réforme des retraites mise en ligne sur le site - avec un dossier extrêmement complet – (remerciements à Salim) que nous avons été les seuls à mettre en œuvre, au moins un débat public par département a été organisé par Désirs d’Avenir
  • Partout des moments de fraternité organisés par les comités locaux de désirs d’Avenir, souvent sous forme de pique-nique

Je tiens à remercier tout particulièrement Jean-Louis Bianco pour sa très grande implication
auprès des comités locaux (Remerciements à Benoît Joseph, Karl et Kamel Chibli pour
l’animation du réseau).

6 – La mobilisation contre la réforme des retraites

a – Pétition pour un référendum d’initiative populaire

Une pétition a été lancée sur le site de Désirs d’Avenir afin de demander que soit tenu un
référendum sur la réforme des retraites.

Parce que les Français ne sont pas hostiles à une réforme mais qu’ils veulent la comprendre
et y être associés,

Parce que la réforme présentée par le Gouvernement est injuste et inefficace en mettant fin à
la retraite à 60 ans, en ne prenant pas en compte la pénibilité du travail et en faisant porter
presque tous les efforts sur les salariés

Parce que le Président de la République avait promis qu'il ne toucherait pas à la retraite à 60
ans, faute d'en avoir reçu le mandat du peuple français

La gauche et les forces sociales doivent organiser un référendum d’initiative populaire, pour
mettre en échec ce projet et avancer vers une réforme juste et efficace. Un cinquième des
parlementaires et 10% des électeurs suffisent.

A ce jour, 113582 signatures ont été récoltées.

b – Porte à porte

Les comités locaux franciliens ont constitué une équipe de porte à porte destinée à faire
connaître l’association et à récolter des signatures pour la pétition sur le référendum. Un kit
de porte à porte à été mis en place présentant la démarche, proposant des documents-type
pour prévenir de la venue des adhérents, remercie les personnes de les avoir reçues etc…
Des centaines de signatures ont été recueillies en quelques heures.

c – Les micro trottoirs sur les retraites

Un groupe « réflexions retraites » s’est crée et a élaboré un questionnaire sur le sujet ainsi
qu'un formulaire d’informations. Ce questionnaire est présenté par les animateurs et/ou
adhérents de DA, dans la rue, aux Parisiens sous forme de «micros-trottoirs». Le comité DA
Toulouse a également mis en place cette démarche.

Cette démarche de consultation citoyenne a été très appréciée autant par la population que
par toutes celles et ceux qui ont expérimenté ces micros-trottoirs. Les « expérimentateurs »
ont beaucoup appris au contact de la population qui demande de la proximité, des éléments
pour comprendre et enrichir les débats qui traversent notre société...

Les données recueillies ont été analysées. A titre d’exemple, nous pouvons citer que 68 %
des personnes interrogées sont contre l’idée de repousser le départ à la retraite de manière
obligatoire pour tous au delà de 60 ans. Presque 50% accepteraient une augmentation des
cotisations. 96% des personnes interrogées considèrent qu’il faut tenir compte de la
pénibilité.

Conclusion :

Comme vous pouvez le constater, Désirs d’Avenir a conservé tout son dynamisme.
C’est grâce à vous que ce bilan de l’année écoulée est aussi impressionnant

Actualités - Ségo News