segorama-segolene-royal

Revue de presse

Reportage de France 3 Poitou Charentes : Une journée avec Segolene Royal - Actualité du 17 avril 2014

Agenda

Ségolène Royal est l'invitée des 4 Vérités sur France 2 demain à 7h50

France 3 Poitou Charentes - Une journée avec Ségolène Royal

Ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, Ségolène Royal a pris ses fonctions parisiennes le 2 avril. 

Ségolène Royal est toujours Présidente de la région Poitou-Charentes. Elle transmettra ses fonctions le 22 avril à Jean François Macaire, actuellement 1er vice Président. Depuis le 2 avril, elle est Ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie.

Sandrine Leclere et Francis Tabuteau l'ont suivi pendant une journée parisienne, un véritable marathon.

 

BFM TV - Royal à l'entrée du Conseil des ministres «bis» : «On va être plus efficace»

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal s'est exprimée brièvement à l'entrée du Conseil des ministres "bis", voulu par Manuel Valls. Une réunion élargie aux secrétaires d'Etat. "Chaque ministre va mettre en application la feuille de route le plus rapidement possible, de façon la plus collective possible. Avec ça, on va être plus efficace", promet-elle...

Ségolène Royal répond à la Question au Gouvernement de Claude de Ganay, député du Loiret au sujet de la filière nucléaire 

VIDEO/TF1 - Ecotaxe Ségolène Royal ira à Bruxelles pour défendre son projet: "Ce ne sont pas les autres qui vont décider à ma place"

A la sortie du conseil des ministres, la ministre de l'Ecologie a annoncé qu'elle serait prête à aller à Bruxelles pour défendre son projet de remplacement de l'écotaxe.

LCP - Segolene Royal : On a besoin de tout le monde

Actualités - Revue de presse

Ségolène Royal invitée de Jean Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC - Actualité du 15 avril 2014

AFP - Ecotaxe : les pistes ciblant les camions étrangers intéressantes selon Jean Vincent Placé (Europe Ecologie Les Verts)

Jean-Vincent Placé, le patron des Verts au Sénat, a qualifié mardi d'"intéressantes" les pistes envisagées par la ministre de l'Écologie Ségolène Royal de faire payer les camions étrangers circulant en France pour remplacer l'écotaxe.

"Il faut absolument trouver les 800 millions d'euros que devait rapporter l'écotaxe et que les collectivités attendent pour financer leurs équipements de transports : on attend pour des projets de tramway, pour des projets de RER, y compris en Ile-de-France", a déclaré le sénateur de l'Essonne à l'émission "Preuves par trois" Public Sénat/AFP. "Si ce sont les étrangers qui paient, ça paraît peut être un peu fantaisiste au départ, mais c'est un piste intéressante", a-t-il poursuivi.

"C'est vrai ... que quand Ségolène Royal dit que quand les camions étrangers traversent la France, ils ne paient même pas l'essence chez nous, même pas donc la TIPP, il y a un problème. Ils évitent aussi les autoroutes et leurs péages", a souligné Jean-Vincent Placé.

Il s'est aussi prononcé pour "une discussion, y compris un peu virile" avec les sociétés d'autoroute "qui font des bénéfices considérables" afin qu'elles contribuent au financement des infrastructures de transport.

Ségolène Royal répond à la Question au Gouvernement de F. De Rugy au sujet du rapport du GIEC

Ségolène Royal répond à la Question au Gouvernement de Geneviève Gosselin-Fleury au sujet du tarif électricité

Ségolène Royal invitée de Jean Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC

Le Plus - Ségolène Royal sur RMC-BFMTV : chez Bourdin, elle a évité les pièges et prouvé son talent

La ministre de l’Écologie a joué de son charme ce matin sur RMC, multipliant les annonces concrètes sans tomber dans le piège de la traditionnelle question qui tue. Une performance qui, pour notre chroniqueur, justifie sa place au gouvernement...

BFM TV - Ségolène Royal: "il y a eu trop d'impôts ces deux dernières années"

Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, était l'invitée exceptionnelle de BFMTV et RMC mardi matin. Transition énergétique, réchauffement climatique, écotaxe: les dossiers ne manquent pas pour la nouvelle ministre, dont le retour au gouvernement a été très remarqué. Retrouvez ici l'essentiel de son interview.

Pas de hausse des prix de l'électricité avant août

Ségolène Royal l'affirme, elle ne veut "pas de hausse des prix de l'électricité avant le mois d'août", alors que le Conseil d'Etat préconise une hausse rétroactive des prix. "Je vais trouver une solution de bon sens", promet-elle. Mais elle l'affirme: "la volonté politique doit l'emporter" sur ce dossier. 

Vendredi dernier, Ségolène Royal avait déjà jugé "regrettable" la décision du Conseil d'Etat d'annuler les tarifs réglementés de l'électricité d'août 2012 à août 2013, au motif qu'ils ne couvraient pas tous les coûts d'EDF.

Taxer les sociétés d'autoroutes

Pour la ministre de l'Ecologie, "il est légitime qu'un camion étranger qui n'achète pas son essence en France contribue à l'entretien des autoroutes françaises." Pour cela, elle dit étudier "deux pistes": "il faut déjà réfléchir à un moyen d'obliger les camions étrangers à emprunter les autoroutes, afin qu'ils n'encombrent pas les routes. Et s'ils prennent l'autoroute, ils devront en payer l'accès et le chiffre d'affaires des sociétés d'autoroute va augmenter. Donc on pourrait par exemple taxer les sociétés d'autoroute".

Autre piste envisagée par Ségolène Royal: "instaurer une vignette à la frontière pour les camions étrangers".

La loi sur la transition énergétique "en juillet à l'Assemblée"

Le projet de loi sur la transition énergétique "a du retard", reconnaît Ségolène Royal, qui explique que "c'est [s]a responsabilité d'accélérer les choses." Le projet de loi "doit être terminé en avril-mai, il doit passer au conseil économique et social et environnemental, et sera sur le bureau des Assemblées sans doute en juillet." "Cela paraît long, mais en fait c'est très court", rappelle la ministre, "car cela signifie que le projet doit être présenté en conseil des ministres en mai".

Il y a eu trop d'impôts ces deux dernières années

Dressant le bilan des deux dernières années du gouvernement, Ségolène Royal s'est d'abord défendue: "vous ne m'entendrez pas critiquer le président. Mais c'est vrai, tout le monde l'a dit, les choses ne sont pas allées assez rapidement, et il y a eu un frein à l'activité parce qu'il y a eu trop d'impôts".

Le Figaro - Les pistes de Ségolène Royal pour se passer des portiques écotaxe

Ségolène Royal maintien son scepticisme à l'égard de cette mesure. La ministre est allée plus loin, mardi, en présentant sur BFM-TV et RMC, les pistes qu'elle entendait explorer pour enterrer les portiques qu'elle juge «coûteux».

La nouvelle ministre de l'Environnement a proposé «deux points très concrets». Le but: ne faire payer que les transporteurs étrangers...

Le Lab - Remise à plat de l'écotaxe : Ségolène Royal cible les camions étrangers et les sociétés d'autoroute

AFP - Royal promet qu'il n'y aura pas d'augmentation des tarifs EDF d'ici août

 «Mon souci, c’est que cette parole du gouvernement soit respectée et que, lorsque les Français vont payer leur facture cette année, en 2014, il n’y ait pas de coût supplémentaire par rapport à ce qui avait été promis», a expliqué la ministre sur la radio RMC...

Credits Photo : BFM TV

RAPPEL - Ségolène Royal retrouve son niveau de popularité de 2007 (71% chez les sympathisants PS, +10%)

RAPPEL - Electricité: Ségolène Royal juge très regrettable la hausse rétroactive des prix et veut réformer les modes de calcul

RAPPEL  - Ségolène Royal était l'invitée du face à face de Christophe Barbier sur ITélé

RAPPEL - Ségolène Royal était l’invitée du 20 heures de France 2

Actualités - Revue de presse

Ségolène Royal retrouve son niveau de popularité de 2007 (71% de bonnes opinions chez les sympathisants PS) - Actualité du 14 avril 2014

Agenda

Ségolène Royal est l'invitée de Jean Jacques Bourdin mardi à 8h35 sur BFM TV/RMC

Baromètre action politique IFOP Le Point - Ségolène Royal retrouve son niveau de popularité de 2007 (71% de bonnes opinions chez les sympathisants PS) 

À la faveur de son retour, Ségolène Royal (46 %, + 8 points) retrouve un un solde d’image positif et une popularité qu'elle n'avait plus effleuré depuis sa défaite à la présidentielle de 2007. Chez les sympathisants PS, c'est un plébiscite : 71 % de bonnes opinions, un bond de 10 points...

Laurent Fabius et Ségolène Royal saluent l’adoption du troisième volume du rapport d'évaluation du GIEC

Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du Développement international, et Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie saluent l’adoption le 12 avril à Berlin du troisième volume du rapport d’évaluation du GIEC consacré aux politiques d’atténuation du changement climatique. 

Compte tenu de l’accélération des émissions de gaz à effet de serre, le rapport confirme la nécessité d’agir sans tarder et d’aller au-delà des politiques déjà engagées, comme le fera la France avec la future loi de programmation sur la transition énergétique...

VIDEO AFP - Ségolène Royal croit encore possible de « maîtriser » le réchauffement climatique

AFP - Loi sur l'énergie: "un travail considérable" pour rapprocher les positions (Royal)

La ministre de l'Ecologie et de l'Energie, Ségolène Royal, a estimé lundi qu'il y avait, pour élaborer le projet de loi sur la transition énergétique, "un travail considérable à accomplir pour rapprocher un certain nombre d'antagonismes".

"L'enjeu sera de définir le bon mix énergétique", a également déclaré Mme Royal, lors d'une rencontre avec la presse au ministère sur la lutte contre le réchauffement climatique...

Ségolène Royal a indiqué voir dans cette future loi "un lien direct avec les travaux du Giec" (groupe intergouvernemental d'experts sur le climat), qui a publié dimanche un rapport qui va servir de référence sur les émissions de gaz à effet de serre, à l'origine du réchauffement inédit de la planète...

AUDIO/RTL - Réchauffement climatique : le Giec presse les gouvernements d'agir sans attendre

"C'est un défi considérable, reconnaît Ségolène Royal. Très, très difficile vu les antagonismes qui existent, entre pays riches et pauvres, entre les différentes filières industrielles, entre la crise économique et la préoccupation immédiate des gens sur leur pouvoir d'achat et la nécessité malgré tout de penser l'avenir même quand on souffre dans le quotidien", explique la ministre de l'Écologie, précisant qu'il va lui falloir "beaucoup d'énergie pour essayer de rapprocher ces antagonismes et montrer que l'on peut enfin passer à l'action"...

Credits photo : Razak

RAPPEL - Ségolène Royal invitée de Jean Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC

RAPPEL - Electricité: Ségolène Royal juge très regrettable la hausse rétroactive des prix et veut réformer les modes de calcul

RAPPEL  - Ségolène Royal était l'invitée du face à face de Christophe Barbier sur ITélé

RAPPEL - Ségolène Royal était l’invitée du 20 heures de France 2

Actualités - Revue de presse

Electricité: Ségolène Royal juge très regrettable la hausse rétroactive des prix et appelle à réformer les modes de calcul - Actualité du 11 avril 2014

Credits Photo RTL

France 3 Haute Normandie - Eoliennes en mer : l'arbitrage de Ségolène Royal très attendu en Haute-Normandie

AUDIO France Info - Tarifs EDF : "Une décision très regrettable pour les consommateurs" (Ségolène Royal)

Le Parisien - Electricité: Ségolène Royal juge très regrettable la hausse rétroactive des prix et appelle à réformer les modes de calcul

Décidée ce vendredi par le Conseil d'Etat, la hausse rétroactive des factures d'électricité n'a pas tardé à faire réagir Ségolène Royal. La nouvelle ministre de l'Écologie et de l'Énergie a jugé cette décision «très regrettable», appelant à «réformer le mode de calcul» des tarifs. 

«La décision du Conseil d'État s'appuie sur des textes qui manifestement doivent être réformés pour que le gouvernement puisse appliquer une politique énergétique sans être entravé par des textes administratifs qui ne correspondent pas à (sa) volonté politique», a fait valoir l'ex-candidate à la présidentielle...

Les Echos - Ségolène Royal promet une réforme sur les tarifs de l'électricité

Ségolène Royal: «Nous allons mettre en chantier avec le ministre de l’Économie, et sous l’autorité du Premier ministre, une réforme des modes de calcul pour que le gouvernement puisse prendre des décisions sans (les) voir annulées sur une base juridique»...

France 3 Poitou Charentes - Présidence de la région : Ségolène Royal cède la place à Jean-François Macaire

Jean-François Macaire assurera l'intérim jusqu'à l'élection d'un nouveau président qui aura lieu le 16 mai prochain. Jean-François Macaire sera alors présenté comme candidat pour succéder à Ségolène Royal qui est à la tête de la région depuis 10 ans.
Ségolène Royal, nommée ministre de l'Ecologie, du Développement durable et des Transports avait annoncé qu'elle renoncerait à sa place de présidente mais qu'elle resterait conseillère régionale.
Jean-François Macaire a tout de suite réagi sur son compte twitter :

 

7 à Poitiers - Jean-François Macaire a été désigné par la majorité pour succéder à Ségolène Royal à la tête de la Région

Jean-François Macaire assurera l’intérim à partir du 21 avril et jusqu’au 16 mai, date de l’élection en séance plénière. « C’est logique, Jean-François Macaire est un fidèle sur lequel je peux compter. Le fonctionnement restera collégial », assure la future-ex présidente de Poitou-Charentes. De fait, Yves Debien monte lui aussi en grade. Pressenti pour occuper le poste, il héritera de la 1re vice-présidence, tandis que Françoise Mesnard sera 2e vice-présidente. Ségolène Royal restera conseillère régionale -« sans indemnités, cela va de soi »- et a confirmé qu’elle serait bien candidate aux Régionales de 2015...

7 à Poitiers - Région/Nouveau président : "C'est un grand moment d'émotion" (JF Macaire)

Jean-François Macaire avoue avoir vécu "un grand moment d'émotion", ce matin, lors de la réunion des élus de la majorité régionale. Non seulement "à cause" de sa désignation comme président par intérim, jusqu'au 21 avril, mais aussi pour le symbole que cela représente : "Ségolène Royal est élue en Poitou-Charentes depuis 1988. Elle est présidente de la Région depuis dix ans. Cet engagement sur le territoire dure depuis longtemps maintenant." Le nouvel homme fort du Conseil régional assure que sa désignation n'a donné lieu à "aucune querelle au sein de l'équipe régionale". Jean-François Macaire se concentrera à 100% à cette nouvelle mission, d'autant qu'il n'est plus élu au conseil municipal de Poitiers et ne préside donc plus les conseils d'administration des offices HLM Sipéa et Logiparc. Ses successeurs seront connus d'ici quinze jours. Il présidera la commission permanente du vendredi 25 avril : "Je vais m'attacher à ne pas perdre la puissance de travail à laquelle Ségolène Royal nous a habitués, afin de répondre au mieux aux besoins de nos concitoyens." Il conservera les dossiers économiques du Conseil régional avec le soutien des autres élus.

La lettre de Poitou Charentes - Méthanisation, énergies marines... Poitou-Charentes s'engage pour la transition énergétique

Edito de Ségolène Royal : À chaque fois, la transition énergétique a été source de bénéfices sociaux et économiques

"En exploitant la force du vent, l'Europe du 15e siècle révolutionnait son modèle agricole et découvrait l'Amérique. Au 19e siècle, la machine à vapeur puis l'électricité ont fait le monde moderne que nous connaissons, et avec lui la mobilité des hommes et l'expansion des villes. À chaque fois, la transition énergétique a été source de bénéfices sociaux et économiques. »
Cette phrase ouvre la synthèse du débat national sur la transition énergétique organisé l'année dernière. 
La Région y a participé de manière très active, parce qu'en Poitou-Charentes nous sommes convaincus de l'urgence écologique et nous cherchons tous les moyens d'agir concrètement pour changer de modèle. Un nouvel exemple de cet engagement a été donné cette semaine avec l'inauguration de l'unité de méthanisation de Saint-Varent en Deux-Sèvres : produire de l'énergie renouvelable en utilisant la ressource locale, voilà une solution que nous encourageons localement, pour ensuite envisager sa généralisation sur l'ensemble du territoire."

Poitou-Charentes, laboratoire de l'excellence environnementale et de la Croissance verte - Rappel des actions concrètes de Ségolène Royal

Actualités - Revue de presse

Ségolène Royal était l'invitée du face à face de Christophe Barbier sur I>Télé - Actualité du 10 avril 2014

Ségolène Royal et Alain Juppé ex aequo en tête du baromètre d'avenir ce mois ci

Bond de +12% pour Royal (+18% pour les sympathisants PS et +16% pour les sympathisants de Gauche)

Suite à l’annonce du remaniement, plusieurs personnalités de gauche voient leur cote d’avenir croître de manière significative. Tel est le cas de Ségolène Royal qui fait un spectaculaire retour sur le devant de la scène suite à son entrée au Gouvernement, en gagnant 12 points pour se hisser en tête du classement à égalité avec Alain Juppé : 40% des Français souhaitent dorénavant lui voir jouer un rôle à l’avenir. Les ministres promus enregistrent aussi de belles progressions comme Arnaud Montebourg (+9 points à 32%) Najat Vallaud-Belkacem (+6 points à 28%) ou Benoît Hamon (+10 points à 25%). Enfin d’autres ministres reconduits profitent également de cette dynamique positive : Laurent Fabius (+6 points à 31%), Christiane Taubira(+4 points à 30%),  Michel Sapin (+6 à 22%), Jean-Yves Le Drian (+9 à 21%) et Stéphane Le Foll (+7 à 20%).

Suite aux élections municipales, certaines personnalités nouvellement élues enregistrent de très fortes progressions, c’est notamment le cas de François Bayrou à Pau (+7 points à 33%) et d’Anne Hidalgo victorieuse à Paris (+12 points à 30%)...

Les Echos - Ségolène Royal fait un bond de 12 points dans un sondage

François-Michel Lambert (Député Ecologiste) se félicite de la déclaration de Ségolène Royal lors de la première séance de questions d'actualité 

 «Ce gouvernement intègre dès à présent les enjeux de crise des ressources. Avec l’Institut de l’économie circulaire nous allons prendre contact avec Ségolène Royal et son ministère très rapidement pour lui faire part de nos travaux et de nos pistes de réflexion. » ...

Mon Mulhouse Bio - Ségolène la voie Royal pour l’écologie ?

Il est temps de donner un gros coup de pied dans la fourmilière et j’aimerai bien que Ségolène soit la grande Ministre de l’écologie que notre pays n’a jamais eu.

Nouvelle Republique - Ségolène Royal arrive en Mia au Conseil des Ministres

La ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, continue à double titre de promouvoir les transports propres. Toujours présidente de la Région Poitou-Charentes, Ségolène Royal s'est rendue, hier matin, au Conseil des ministres en utilisant la voiture électrique Mia, née dans les Deux-Sèvres ...

VIDEO - Ségolène Royal invitée du face à face de Christophe Barbier sur I>Télé : "Je veux faire de la France "une des premières puissances écologiques d'Europe"

LCP - Transition énergétique : les Verts "évidemment" associés, dit Royal

Interrogée sur I-Télé sur le calendrier de ce projet de loi, qui a pris beaucoup de retard, Mme Royal a confirmé qu’elle s’efforcerait de le boucler avant l’été, bien qu’il reste encore des arbitrages importants à effectuer.

"Ca va être très difficile, mais je vais tout faire pour que cette loi soit finalisée, (…) sur le bureau du conseil des ministres au mois de juin", a-t-elle déclaré.

Alors qu’on lui demandait si les Verts seraient associés à ce texte majeur, bien qu’EELV eut quitté le gouvernement à l’occasion du remaniement, elle a répondu : "bien évidemment".

La ministre a expliqué qu’ils le seraient à la fois via le travail des commissions parlementaires, auxquelles ils participent, et via les élus locaux, qui contribueront à mettre en œuvre la transition écologique aux différents échelons territoriaux.

Le projet de loi sur la transition énergétique, censé être adopté par le Parlement d’ici la fin de l’année, doit organiser la réduction de la part des énergies fossiles et du nucléaire dans le système énergétique français, et notamment la baisse de 75 à 50% de la part de l’atome dans la production française d’électricité à l’horizon 2025.

 

Actu Environnement - Ecotaxe : Frédéric Cuvillier rejoint la position de Ségolène Royal

Les violons s'accordent entre la ministre de l'Ecologie et son secrétaire d'Etat aux transports. Frédéric Cuvillier a en effet confirmé ce jeudi 10 avril sur RMC la nécessité de "remettre à plat" l'écotaxe poids-lourds, tout en défendant son principe. ..

VIDEO - Question à Ségolène Royal au Sénat

 

Actualités - Revue de presse

Ségolène Royal était l’invitée du 20 heures de France 2 - Actualité du 9 avril 2014

Ségolène Royal était l’invitée du 20h de France 2

Ouest France - Ségolène Royal appelle à renoncer aux pesticides

... « J'appelle tous les maires à supprimer tous les pesticides dans les espaces verts et en premier lieu dans les écoles », a déclaré Ségolène Royal, invitée du journal de 20H de France 2.

« Les pesticides sont une atteinte à la santé et il y a aujourd'hui des produits qui permettent de renoncer aux pesticides et de reconquérir de la biodiversité, c'est-à-dire des espèces comme les papillons qui ont parfois totalement disparu de certaines communes », a poursuivi la ministre.

Une loi votée en janvier prévoit en 2020 l'interdiction des pesticides dans les espaces verts et de fleurissement. L'entretien de la voirie, des terrains de sports et des cimetières n'est pas concerné par cette loi. Une politique sans pesticides, qui implique de garder une partie des « mauvaises herbes », est moins bien acceptée dans ces lieux.

France TV - Réforme territoriale : Ségolène Royal salue une mesure "courageuse"

La vaste réforme territoriale annoncée par Manuel Valls, qui propose notamment une réduction de moitié du nombre de régions d'ici à 2017 et la suppression des conseils départementaux, est "courageuse". C'est du moins l'avis de Ségolène Royal. Pour la ministre de l'Ecologie, invitée du journal de 20 heures de France 2, mercredi 9 avril, la fusion des régions leur donne "la capacité à être plus puissante". "En fusionnant, on peut ainsi être plus compétitif", veut croire Ségolène Royal. 

"Ce n'est pas une diminution de régions. Ce n'est pas une identité qui disparaît. C'est, en se mettant ensemble, la capacité à être plus puissantes, notamment pour le développement économique, la recherche, les universités", a énuméré la présidente de la région Poitou-Charentes, qui doit prochainement quitter cette fonction à la suite de son entrée au gouvernement. Interrogée sur une éventuelle fusion avec l'Aquitaine, elle a répondu : "Aquitaine, ou Pays-de-la-Loire, ou Limousin, ou Région Centre, nous verrons quelles sont les meilleures dynamiques"...

Gabon - Le chef de l'Etat, Ali Bongo a reçu le ministre français de l'écologie, Ségolène Royal

Le Point - Remaniement : découvrez la liste des 14 secrétaires d'État du gouvernement Valls

 Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche auprès de la ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie.

VIDEO BFM TV - Frédéric Cuvillier : Je travaillerai avec grand plaisir avec Ségolène Royal

AFP - Questions qu gouvernement : Royal fixe ses quatre «grands chantiers» à l’Ecologie et l’Energie

La nouvelle ministre de l’Ecologie et de l’Energie, Ségolène Royal, a fixé mercredi ses quatre «grands chantiers», réaffirmant que le dossier de la «transition énergétique» était «une des priorités» du gouvernement Valls.

La lutte contre le réchauffement climatique et la transition énergétique sont «une ardente obligation», mais surtout «une formidable chance», a plaidé Mme Royal lors des questions au gouvernement.

Elle a notamment cité «un potentiel considérable de création d’activités et d’emplois mais aussi du bien être» en matière de santé ou de pouvoir d’achat grâce «par exemple aux économies d’énergie», a-t-elle déclaré en réponse à la députée socialiste Odile Saugues qui l’interrogeait sur sa «feuille de route» ministérielle.

La feuille de route est celle fixée par François Hollande «lors des deux conférences environnementales» et par le Premier ministre Manuel Valls lors de sa déclaration de politique générale mardi et «c’est une de nos priorités», a dit Mme Royal.

Cette feuille de route est «claire» et «consiste à accélérer, à mettre en mouvement les territoires sur lesquels vous êtes élus et surtout à préparer le projet de loi sur la transition énergétique sur lequel vous aurez à débattre», a dit Mme Royal aux parlementaires.

Ce projet de loi doit être présenté «avant l’été», a confirmé mardi M. Valls, ce qui implique qu’il soit finalisé dans les prochaines semaines du fait des saisines nécessaires du Conseil d’Etat et du Conseil économique, social et environnemental .

«Il y a donc quatre grands chantiers qui sont devant nous», a listé Mme Royal. Il s’agit de «la rénovation thermique des bâtiments», avec l’objectif d’atteindre 500.000 rénovations de logements par an d’ici 2017. «Nous allons accélérer ce chantier», pour lequel l’exécutif a déjà pris des mesures depuis l’an dernier, a promis la ministre.

Deuxième chantier: «les énergies renouvelables et les économies d’énergie», avec l’objectif de s’appuyer sur les entreprises françaises pour augmenter la part des renouvelables dans l’énergie consommée en France.

Le troisième chantier est «la mobilité propre» en matière de transport, pour lequel la ministre a simplement cité l’installation de bornes de recharge pour voitures électriques.

Enfin, le quatrième chantier est «l’économie circulaire», avec l’objectif de transformer les déchets en matières premières et «apporter ainsi une valeur ajoutée pour faire de la France une des premières puissances écologiques d’Europe», a souhaité Mme Royal.

Charente Libre - Réduction des régions - Ségolène Royal va consulter les élus de Poitou-Charentes et d'Aquitaine : "le débat doit dépasser les clivages politiques"

"Je vais consulter d'abord les élus, majorité et opposition. Je souhaite que ce débat dépasse les clivages politiques parce que c'est l'avenir de nos territoires que nous mettons en mouvement pour les générations futures", a déclaré Mme Royal à la sortie du Conseil des ministres.

"Il est très important que l'on retrouve des synergies entre nos régions, ce qui n'empêchera pas de mettre en place, avec les régions avec lesquelles nous ne fusionnerons pas, des actions communes, je pense aux universités, aux transports ferroviaires, aux dynamiques de recherche", a poursuivi la nouvelle ministre de l'Ecologie, qui avait indiqué la semaine dernière qu'elle transmettrait la présidence de sa région avant l'été.

Pour Mme Royal, "la réforme administrative est attendue depuis de longues années en France. La simplification administrative, faire des économies en regroupant les énergies, c'est quelque chose qui est très attendu, qui demande du courage. Et ce courage, le gouvernement l'a aujourd'hui et va mettre en place cette simplification administrative pour qu'un pays moderne comme la France voie ses institutions adaptées à la fois à la rapidité de l'action publique nécessaire et aux économies de la dépense publique".

Le Point - Les Verts prêts à "applaudir" Ségolène Royal

La coprésidente du groupe Europe Écologie-Les Verts à l'Assemblée, invitée de "BFM Politique"-RMC-"Le Point", revient sur le refus d'EELV d'entrer au gouvernement...

Credits Photo : Razak

Actualités - Revue de presse

Ségolène Royal était l’invitée du Grand Jury RTL Le Figaro LCI - Actualité du 6 avril 2014

Les Echos - Royal renonce à son prochain livre, au profit de son ministère

Les éditions Grasset ont annoncé que la nouvelle ministre de l’Ecologie a renoncé à la sortie de son prochain livre. Pour se consacrer à sa nouvelle charge ministérielle...

Ségolène Royal était l’invitée du Grand Jury RTL Le Figaro LCI

AUDIO - Version audio du Grand Jury RTL LCI Le Figaro avec Ségolène Royal

RTL - Le débrief du Grand Jury

Les journalistes Jérôme Chapuis, Alexis Brézet et Eric Revel ont débriefé le passage de la ministre de l'Écologie, Ségolène Royal au "Grand Jury RTL / Le Figaro / LCI"

"Elle est de retour et c'est du solide". Jérôme Chapuis a salué la première grande interview de Ségolène Royal depuis son retour au sein de l'exécutif et sa nomination au ministère de l'Ecologie. 

"Elle avait un côté rayonnant", souligne pour sa part Alexis Brézet. "On l'a vue dans des circonstance pas très gaies, entre le PS, les primaires, sa législative perdue et puis là c'était le sourire de Royal qui revenait. Elle était assez maîtrisée et prudente sur le fond des choses tout en faisant attention de ne pas se laisser entrainer sur les terrains glissants." 

C'est du professionnalisme, résume lui Eric Revel. "Ségolène Royal c'est une femme politique professionnelle, elle dose les mots, elle dose le ton, elle dose les phrases, elle a un rythme.

"En même temps, poursuit le journaliste de LCI, le précédent gouvernement était accusé d'amateurisme donc c'est sans doute aussi l'une des raisons pour lesquelles le président de la République a voulu constituer sinon une équipe de combat, au moins une équipe de professionnels." 

La tirade sur les gaz de schiste, l'exemplarité du professionnalisme de Ségolène Royal

Au sujet des gaz de schistes, la ministre s'est dite ouverte à des recherches à condition que de nouvelles techniques d'extraction soient envisageables. 

"Pour moi, explique Eric Revel, cette tirade sur les gaz de schiste, c'est l'exemplarité du professionnalisme de Ségolène Royal : d'un côté elle dit 'on ne ferme pas la porte aux recherches d'extraction du gaz de schiste', donc elle ne ferme pas la porte au progrès mais immédiatement à la fin elle donne un gage aux écologistes en disant : 'attention c'est une énergie fossile et c'est pas du tout vers cette civilisation que l'on veut aller''. 

"Le chômage, ça a été la priorité de son discours", note pour sa part Jérôme Chapuis. Ce que confirme Alexis Brézet, qui ajoute : "Elle ne nous dit rien sur les autres sujets, comme la réforme pénale ou les rythmes scolaires, elle fait bien attention de voir ce que va dire Manuel Valls lors de son discours de politique générale."

LCI - Royal sur Borloo : "Mon voeux le plus cher c'est qu'il puisse se rétablir le plus vite"

AFP - Royal refuse qu'écologie rime avec "impôts supplémentaires"

La ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a affirmé dimanche qu'elle refusait que "la cause de l'écologie se résume à des impôts supplémentaires", sans dire pour autant si elle souhaitait une suppression de l'écotaxe poids lourds.

"Je ne veux pas (...) que la cause de l'environnement, que la cause de l'écologie se résume à des impôts supplémentaires", a déclaré la ministre lors du Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro.

"L'écologie et la protection de l'environnement doivent être quelque chose de positif, d'enthousiasmant. C'est une solution, pas une punition", a ajouté la ministre. "Je ne voudrais pas que la première décision du gouvernement soit un impôt nouveau", a-t-elle insisté.

Interrogée sur l'écotaxe, dont elle a souhaité une remise à plat jeudi, au lendemain de sa prise de fonctions, elle s'en est remis au rapport qu'une mission d'information parlementaire doit remettre dans une quinzaine de jours sur ce sujet.

"Nous en débattrons alors collectivement au sein du gouvernement et nous prendrons une décision", a assuré Mme Royal, qui avait relancé la controverse sur l'écotaxe avec ses déclarations.

Face à la controverse, elle a tenté vendredi de calmer le jeu: "La remise à plat de l'écotaxe n'a aucune raison de soulever une polémique. C'est une méthode de respect et du temps donné à l'écoute...", a affirmé Mme Royal sur son compte Twitter.

L'écotaxe, dont l'entrée en vigueur est toujours suspendue, vise à taxer les poids lourds de plus de 3,5 tonnes afin de financer notamment des infrastructures de transport "durable", via des portiques installés sur les grands axes.

Reuters - Ecotaxe-L'Ecologie n'est pas une punition, dit Royal 

Le Figaro - Pour Ségolène Royal, «toute alerte est utile»

Ségolène Royal ne trouve rien à redire à l'avertissement lancé ce week-end par les quatre-vingts députés PS qui appellent le gouvernement à changer de politique pour créer «les conditions de la confiance». «Toute alerte est utile», a réagi la nouvelle ministre de l'Écologie...

RTL - Gouvernement Valls : "C'est une accélération", estime Ségolène Royal

Ségolène Royal fait partie des deux seuls nouveaux ministres du gouvernement de Manuel Valls. Nommée à l'Écologie, elle considère que si changement il y a avec ce remaniement, "c'est une accélération".

Invitée du Grand Jury RTL, dimanche 6 avril, la ministre estime qu'il y a eu "une prise de conscience de la nécessité d'obtenir des résultats", un "changement de rythme" et "de méthode", depuis la nomination de Manuel Valls au poste de Premier ministre.

Un méthode qui consiste à "identifier les bonnes choses qui ont été faites", mais "aussi de ce qui n'a pas marché", précise-t-elle... 

RTL - Gouvernement Valls : Ségolène Royal regrette le départ des Verts

Ségolène Royal a regretté dimanche dans le Grand Jury RTL / Le Figaro / LCI le refus des Verts de ne pas participer au gouvernement de Manuel Valls. "Bien sûr, ils ont quelque chose de très important à apporter, c'est toujours plus intéressant de travailler en équipe," a-t-elle estimé.

Ségolène Royal a cependant dit espérer leur soutien à l'Assemblée nationale et au Sénat. "Ils sont au Parlement. (...) Ils vont contribuer et pas seulement sur l'écologie, par leurs propositions, leur travail, leur intelligence, les contacts qu'ils ont sur le terrain, à aider le gouvernement et donc eux même et le Parlement à réussir pour les Français."  

RTL - Gaz de schiste : Ségolène Royal y est opposée "en l'état actuel des technologies"

Ségolène Royal est opposée à l'exploitation du gaz de schiste "en l'état actuel des technologies, car elles sont dangereuses". Invitée du Grand Jury RTL, dimanche 6 avril, la ministre de l'Écologie n'a toutefois pas fermé la porte aux innovations technologiques à venir en la matière.

"On ne doit jamais fermer des perspectives de recherches", a-t-elle expliqué. "Mais c'est une énergie fossile, et cela ne correspond pas au modèle de civilisation que nous voulons atteindre, qui est la diminution de la part des énergies fossiles" dans la production globale d'énergie en France.

"Si une énergie fossile bon marché émerge, c'est le gaspillage énergétique", a-t-elle encore assuré, tout en soulignant le problème posé par la "concurrence internationale" incarnée par les pays qui explorent et exploitent le gaz de schiste, comme les États-Unis.

Le Monde - Ségolène Royal joue la montre sur Notre-Dame-des-Landes et l'écotaxe

RTL - Suppression de l'écotaxe : "Nous verrons", dit Ségolène Royal

"Je ne voudrais pas que la première décision de ce gouvernement soit un impôt nouveau". Invitée du Grand Jury RTL, dimanche 6 avril, Ségolène Royal est revenue sur la question de l'écotaxe, qu'elle a déclaré vouloir "remettre à plat" juste après sa nomination au ministère de l'Écologie.

La ministre ne veut pas "que la cause de l'environnement, que la cause de l'écologie se résume à des impôts supplémentaires". En matière de fiscalité "verte","la solution, ce n'est pas la punition", a-t-elle estimé. "Pour réussir la transformation écologique de notre pays, il faut penser aux emplois à la clé, au développement des industries vertes, au pouvoir d'achat qu'on peut gagner avec les économies d'énergie. Pour réussir tout cela, il faut déclencher des forces positives et ne pas donner de signal négatif".

Cela signifie-t-il une suppression définitive de l'écotaxe ? "Nous verrons", a-t-elle lâché. Quant à son sentiment personnel, "vous le connaissez", a-t-elle répondu."Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a pas de bonnes raisons d'imaginer ce dispositif".

Europe 1 - Notre-Dame-des-Landes : Royal attend "l'issue des recours"

Ségolène Royal se positionne, une nouvelle fois, dans la droite ligne de Jean-Marc Ayrault, l'ancien Premier ministre. La ministre de l'Ecologie a en effet indiqué dimanche souhaiter attendre "l'issue des recours" déposés contre le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes avant toute décision...

LCI - Ségolène Royal au Grand Jury : sur Fessenheim, "la feuille de route sera tenue"

AFP - Ségolène Royal à l'Écologie : Jean-Vincent Placé "rassuré"

"A partir du moment où les écologistes ne sont pas là, le fait que ce soit Ségolène Royal qui soit au ministère de l'Ecologie, ça me rassure", a déclaré Jean-Vincent Placé ce dimanche 6 avril sur RCJ.

"Parce que je connais bien Ségolène Royal et ses convictions écologistes, ses compétences sur le dossier et puis disons-le, une forme de charisme personnel, d'audience, qui peut intéresser davantage les Français à l'écologie. [...] Je fais le pari qu'il faut aider ce gouvernement", a poursuivi le sénateur de l'Essonne...

 LCI - Les Français valident le choix de Royal à l'Ecologie

Plus encore que le choix de Valls à Matignon, le gouvernement resséré ou le départ des Verts, c'est sans doute le retour sur le devant de la scène de l'ancienne candidate à la présidentielle qui est commenté.

Qu'elle séduise ou qu'elle agace, Ségolène Royal ne laisse pas indifférent. Certains voient dans son retour le symbole d'une politique qui ne se renouvelle pas, arguant du fait que la présidente de Poitou Charente renoue avec un ministère qu'elle avait occupé il y a deux décennies. D'autres y voient le signe qu'en politique, les phénix ont de l'avenir. 

Selon un sondage Ifop pour le Journal du dimanche, 59% des Français approuvent le choix de Ségolène Royal à l'Ecologie (19% "tout à fait" et 40% "plutôt"), contre 41% qui désapprouvent. Dans le détail selon cette étude, les sondés proches du PS sont favorable à ce choix à 81%, tandis qu'ils approuvent à 67% chez les sympathisants d'Europe Ecologie-les Verts...

Credits Photo RTL

Actualités - Revue de presse

Plus d'articles...

  1. Ni taxe ni impôt, Ségolène Royal prône une écologie positive et un dialogue constant avec les associations - Actualité du 5 avril 2014
  2. Ségolène Royal ne veut pas d'une écologie punitive - Actualité du 3 avril 2014
  3. Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie - Actualité du 2 avril 2014
  4. Le gouvernement doit "changer de rythme et de méthode" après les municipales, juge Ségolène Royal - Actualité du 30 mars 2014
  5. Ségolène Royal lutte contre la vie chère et organise une conférence de l'Aéronautique en Poitou Charentes - Actualité du 30 mars 2014
  6. Ségolène Royal au soutien d’une gauche « rassemblée » à Arras puis en séance de dédicace au salon du livre - Actualité du 18 au 22 mars 2014
  7. Ségolène Royal invitée du 12-13 Dimanche sur France 3 - Actualité du 16 mars 2014
  8. Ségolène Royal invitée de Christophe Barbier sur I Télé et du salon de l'Agriculture - Actualité du 27 février 2014
  9. Les Français voient Ségolène Royal au ministère de l'Intérieur - Actualité du 26 février 2014
  10. Jean Vincent Placé voit Ségolène Royal à la tête d'un grand ministère de l'écologie - Actualité du 20 février 2014
  11. Ségolène Royal sera un atout de poids pour la suite du quinquennat - Actualité du 14 février 2014
  12. Mia Electric en redressement judiciaire : réactions des salariés et de Ségolène Royal - Actualité du 12 février
  13. Sondages BVA, CSA et TNS : Ségolène Royal retrouve un Désir d'Avenir - Actualité du 6 au 7 février 2014
  14. Internet pour tous : Ségolène Royal déploie le Très Haut Débit en Poitou-Charentes - Actualité du 31 janvier 2014
  15. La cote de popularité de Ségolène Royal progresse régulièrement dans l'opinion publique - Actualité du 28 janvier 2014
  16. Poitou Charentes : Voeux de Ségolène Royal - Actualité du 26 janvier 2014
  17. Ségolène Royal veut investir dans le réseau routier en Poitou-Charentes - Actualité du 17 janvier 2014
  18. Ségolène Royal était l’invitée du 13 heures de France 2 - Actualité du 12 janvier 2013
  19. Dominique Bertinotti invitée de BFM TV : "Ségolène Royal contribuera au succès de la gauche" - Actualité du 3 janvier 2014
  20. Les impôts n'augmenteront pas en Poitou Charentes pour la 9ème année consécutive - Actualité du 20 décembre 2013