segorama-segolene-royal

Ségolène Royal: Le bon sens aurait voulu qu'on se dise bonjour - Actualité du 04/10/2012

VSD - Ségolène Royal, à New York : "Le bon sens aurait voulu qu'on se dise bonjour"

Aux États-Unis, la vice-présidente de l'Internationale socialiste, qui se trouvait au siège de l'ONU, a été évitée par le président Hollande. Elle s'explique...

VSD. Connaissiez-vous New York ?

Ségolène Royal. C'est seulement la troisième fois que je viens. La première fois, alors ministre de l'Enseignement scolaire, j'avais visité des écoles diffi ciles du Bronx. Et la deuxième, c'était l'an dernier, justement pour l'Internationale socialiste, qui se réunit tous les ans à New York.

VSD. C'est donc un hasard du calendrier si vous vous trouvez de l'autre côté de l'Atlantique en même temps que le président.

S. R. Un hasard, non. L'Internationale socialiste – la plus grande organisation au monde correspondant à un parti politique – se réunit pendant l'assemblée générale de l'ONU pour réclamer des réformes profondes du système fi nancier international. L'année dernière, Sarkozy était ici en même temps que moi. Là... Eh bien, c'est le nouveau président de la République...

Actualités - Revue de presse